Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Evreux > Les rives de l’Iton > La grille ouverte à la vue-fermée x 3

24 Avril 2015, 18:08pm

Publié par Elisabeth Poulain

Evreux, Vue du petit pont à la grille depuis le pont, rue du Pr. Huet sur l'Iton, Cl. Elisabeth Poulain

Evreux, Vue du petit pont à la grille depuis le pont, rue du Pr. Huet sur l'Iton, Cl. Elisabeth Poulain

Quand on se promène dans une ville ancienne, et c’est le cas d’Evreux qui a pu conserver une partie de son cœur ancien non bombardée pendant la guerre de 1940-1945, on découvre toujours des « pépites » visuelles. C’est aussi bien souvent le cas quand on suit les cours d’eau qui traversent les villes. Ou plutôt le contraire, car ce sont les villes qui se sont construites au bord de l’eau. L’eau a toujours représentée une valeur positive pour une maison située à son abord, pour les usages qu’elle rendait plus faciles et maintenant pour la vue. Elle était et est toujours garantie d’avoir un plus par rapport à des voisines proches mais sans accès direct à la rivière ou le fleuve.

Rechercher l'eau est ainsi un réflexe quasiment naturel d’un visiteur découvrant une ville. Cela a été mon cas à Evreux avec l’Iton qui irrigue la ville de ses quinze bras, qui tous s’appellent Iton, pour ne pas établir de hiérarchie et faire de jaloux. Pour complexifier encore la compréhension, certaines parties sont visibles et d’autres non qui sont couvertes pour faciliter la circulation et l’urbanisme. C’est du moins ce que j’imagine. La situation se complique encore quand on sait qu’il existe peu d’occasions de longer l’Iton, à l’exception notable de la Promenade Charles II qui borde le côté du quadrilatère de la Cité épiscopale qui va du Presbytère et de la Cathédrale à la Tour du Guet et à la Marie. Il existe heureusement quelques exceptions.

Citons en particulier l'allée Simone de Beauvoir, qui débouche dans la rue du Président Huet. Elle est de facture récente pour permettre et faciliter l’accès des voitures à un groupe d’immeubles contemporains. Vous avez là une conjonction favorable qui est de voir de près et frontalement la rive d’en face, ses lavoirs implantés sur les deux rives et à un endroit une passerelle avec des garde-corps latéraux qui permettait de joindre la rive d’en face.

 

Evreux, Vue sur la grille force 3, avec le petit pont sur l'Iton, Cl. Elisabeth Poulain

Evreux, Vue sur la grille force 3, avec le petit pont sur l'Iton, Cl. Elisabeth Poulain

C’est là que se situe la grille qui constitue la fermeture ancienne, qui devait marquer la séparation entre le domaine privé, petit pont compris et la berge haute. Elle ne semble pas très ancienne. Elle est classiquement composée de deux portes en fer forgé de moyennes dimensions. Comme toute grille, elle est ouverte à la vue sur la double cour qui se situe de l’autre côté sur la rive gauche de cette partie de l’Iton, alors que vous, vous êtes en rive droite. Et l’inverse est aussi vrai. C’est d’autant plus bienvenu que le site a été aménagé pour permettre la promenade.

Pour souligner la fonction défensive de la grille fermée, ses pointes reproduisent des hauts légers de flèche, avec un léger mouvement qui évoque un éclair, un motif présent sur une grille de facture récente d’un artisan ferronnier régional. Ces pointes en hauteur se doublent de pointes identiques mais descendantes cette fois-ci situées entre les barreaux du bas. Les pointes hautes évoquent le haut des flèche traditionnelles destinées à empêcher les escaladeurs de franchir la grille par le haut, celles du bas en entre deux ne pouvant répondre à mes yeux qu’à une fonction décorative. Avec toute fois, une distinction entre ces pointes basses et d’autres qui sont fixées en position haute sur la structure horizontale médiane, ce qui est me semble-t-il rarissime.

On comprend alors le pourquoi du relèvement de la structure avec un câble horizontal. Pour renforcer la structure globale, sans rajouter de poteaux latéraux complets, un système de hausse des poteaux a été fixé en hauteur sur les poteaux latéraux et des câbles ont été tendus entre les deux, peut-être pour garder le parallélisme entre les poteaux. Peut-être aussi pour empêcher le franchissement à partir de la rive droite, Allée Simone de Beauvoir.

Evreux, vue sur le petit pont, prise du lavoir sur l'Iton, grille à gauche, Cl. Elisabeth Poulain

Evreux, vue sur le petit pont, prise du lavoir sur l'Iton, grille à gauche, Cl. Elisabeth Poulain

En avant et très près de ce portail a été placé un garde-corps sans ouverture possible par un portillon. L’accès à la passerelle en bois qui permettait d’enjamber ce bras de l’Iton est ainsi interdit, de la même façon qu’un garde-corps identique coupe l’accès à la rivière par l’autre rive. C’est dire qu’à cet endroit deux systèmes empêchent le passage sur le très vieux petit pont de bois en très mauvais état bordé lui-même de garde-corps, avec un garde-corps supplémentaire de l’autre côté.

L’aspect visuel est très intéressant de par la légèreté de l’ensemble, avec une multiplicité de lignes verticales et horizontales et une seule courbe descendante-remontante, celle constituée les deux vantaux de la grille elle-même. Le choix du motif ovale renforcé par une tige médiane du garde-corps s’adapte avec beaucoup de légèreté à l’ensemble. Remarquons pour finir que la tige médiane qui a pour but de renforcer la solidité de l’ensemble est peinte de couleur vert mousse pour atténuer sa présence alors que tout le reste est noir. Du bel ouvrage ! Et ce n'est pas tout; regardez maintenant le dessin des branches des arbres qui se surperpose aux lignes de la grille. Elles forment un ovale qui joue avec les lignes courbes hautes de la grille!

Pour suivre le chemin

. Découvrir l’Iton en particulier à Evreux sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Iton  

. Ainsi qu’Evreux (sur Iton) sur http://www.evreux.fr/pages/liton-587  

. Retrouver un précédent article sur ce blog parue le 30 mars 2015 sous le titre « La société d’hier > Les  murs gallo-romains > La ville d’Evreux » sur http://www.elisabethpoulain.com/2015/03/la-societe-d-hier-les-murs-gallo-romains-la-ville-d-evreux.html  

. Photos Elisabeth Poulain

Commenter cet article