Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Style de Pub Michelin > L’Indien aux dents pointues > Fraikin, 1908

15 Mai 2015, 19:17pm

Publié par Elisabeth Poulain

"Michelin est increvable", affiche Fraikin pour le pneu vélo, dite l'Indien, Cliché Elisabeth Poulain

"Michelin est increvable", affiche Fraikin pour le pneu vélo, dite l'Indien, Cliché Elisabeth Poulain

Décryptage du titre. Il s’agit d’une affiche publicitaire réalisée en 1908 pour le pneu  vélo Michelin par le dessinateur coloriste Fraikin, un artiste peu connu du début du XXe siècle. Il s’agit d’essayer de comprendre les raisons du choix d’un Indien et d’analyser sa représentation pour valoriser la sortie d’un pneu vélo se voulant très solide ainsi que la marque Michelin contre ses concurrents moins connus qu’elle. C’était aussi une façon d’occuper le terrain à un moment où le besoin de se déplacer n’était plus seulement assuré par l’automobile réservée à des hommes modernes aux revenus élevés. Si le vélo était plus accessible au niveau du prix, il n’en demeurait pas moins réservé à un groupe d jeunes sportifs. Pour eux, il fallait faire autre chose que le célèbre Bonhomme Michelin au gros ventre –constitué de pneus automobiles - en signe de prospérité pour le ventre et de réussite sociale pour le pneu-voiture et donc la voiture.

Pour des hommes jeunes aimant bouger leur corps en faisant du vélo, il fallait une image neuve de sportifs par naissance et par nature.  Et la civilisation d’Indiens d’Amérique du Nord commençait à être connue en Europe au début du XXe siècle. Elle attirait par le mystère qu’elle représentait, tout en étant caricaturé dans ses représentations visuelles. Il ne s’agissait pas de montrer la richesse et la diversité des différentes cultures indiennes nord-américaines, il était plus question d’attirer le regard et de retenir l’attention avec ces mi-hommes chamarrés de couleurs vives, mi-bêtes fauves Clairement, c’est cette dimension qui a été privilégiée et par sa nouveauté et la violence de l’image.

"Michelin est increvable", l'Indien , affiche de Fraikin pour le pneu vélo, 1908, Cl. Elisabeth Poulain

"Michelin est increvable", l'Indien , affiche de Fraikin pour le pneu vélo, 1908, Cl. Elisabeth Poulain

L’affiche avait pour objectif de prouver que le pneumatique-vélo Michelin était increvable, en faisant du nouveau. Et cela a été nouveau. Outre la couleur d’un rouge violent et la cruauté du visage, le 3è élément a porté sur la dentition du guerrier, accoutumé à déchirer la viande séchée de la bête qu’il avait tuée de ses flèches quelques mois auparavant. Pour renforcer le message, le guerrier porte un énorme collier de dents d’ours ou de bison. Avec ses canines qui débordent largement de sa bouche, on dirait un fauve à donner des cauchemars aux enfants le soir. Si l’affiche est célèbre, c’est plus par son outrance que par son absence d’humour et de finesse.

Pour suivre le chemin

. Voir le petit ouvrage, qui fait toujours référence, « Les 100 plus belles images du Pneu » de Daniel Bordet et Jacques Dreux, Editions Dabecom, page 75

. Le vélo au début du XIXe siècle http://www.ac-orleans-tours.fr/fileadmin/user_upload/eps37/LOIRE_VELO/6B1q_le_velo_moyen_de_transport.pdf  

. Trouver beaucoup d’informations dans un article très complet sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Bicyclette  

. Voir la vie d’Indiens d’Amérique du Nord dans un billet de Daniel Desruelles, avec des tableaux de Georges Catlin sur http://www.futura-sciences.com/magazines/sciences/infos/dossiers/d/ethnologie-indiens-ameriques-nord-130/page/3/  

. Pour les Amérindiens des Plaines, une dent d’ours pendant comme un collier autour du cou était signe de force et de courage pour le valeureux qui avait affronté la bête ; ce pouvait être aussi le signe que l’ours était l’animal totem de la tribu. Porter des dents d’ours était alors une façon très visible de lui rendre hommage ainsi qu’à la Terre Mère. A retrouver sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Am%C3%A9rindiens_aux_%C3%89tats-Unis  

. Photo Elisabeth Poulain.

Commenter cet article