Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Le mur de briques rouges, War Graffiti, l’arbre x 365, le papier, Tylicki

3 Juin 2015, 10:07am

Publié par Elisabeth Poulain

Tylicki, Street Art, War Graffiti, New York, 1982, Ph. Tylicki, wikipedia

Tylicki, Street Art, War Graffiti, New York, 1982, Ph. Tylicki, wikipedia

Le titre en commençant par Tylicki. C’est  un photographe artiste, un artiste photographe. Retenez qu’il est un artiste, un vrai qui a l’œil, celui qui est doté d’une telle capacité à créer de l’art, là où beaucoup ne verraient rien, si ce n’est par exemple une feuille de papier mangée par le temps, l’humidité…Lui construit une autre monde que toutes, tous pouvons sentir, percevoir en discernant à chaque la tonalité, l’ambiance, les différences entre chacune de ses compositions photographiques. Il photographie un réel qu’il invente, réinvente  à chaque fois dans le cadre de séries qu’il décline au fil du temps. Il décrit ce qu’il fait comme du « street art war. » C’est le nom qu’il a donné à son site.

Ce cliché est plus qu’une photographie prise sur le vif. C’est en fait une création de Jacek Tylicki et un véritable manifeste politique. Son combat  est de faire la guerre dans l’art, pas dans la réalité  « make war in art not in reality ». Pour mieux faire percevoir le message, il s’est muni dans la nuit, outre de son appareil photo d’une bombe en papier remplie  de couleur blanche et d’un gros pinceau avec lequel il a préalablement tracé les trois lettres bien lisiblement W A R. Dans les photos suivantes, ce mot disparait, le tag de la peinture de la bombe-papier avec ses coulures sur le mur suffit en guise de marqueur .

Cela devient sa signature au cours de performance publique où la bombe-papier est jetée semble-t-il  sur le mur au bout d’une flèche envoyée avec un arc. La couleur peut changer, le mur servir à d’autres fonctions, être moins adapté à ce qu’il veut faire, la tache de peinture éclatée va désormais être signée. Tylicki est venu tagger certains murs de la rue de New York pour réveiller les consciences, mener sa lutte contre la pauvreté et …  faire connaître son mode d’expression aux Etats-Unis en 1982, à l’époque où il s’est installé dans ce pays.

Trois ans, auparavant ou plutôt quatre ans avant cette fois-ci en Suède, à Lund, Tylicki avait commencé une série très particulière qui avait duré un an, jour après jour. Chacun de ces 365 jours, une photo du même arbre a été prise de la même façon, on imagine à la même heure dans les mêmes conditions, pour créer l’évènement. Son œuvre datée de 1979 s’appelle « 365 jours, une photo d’un arbre. »

Tylicki, L'arbre x 365 , Lund, Suède, Photo Tylicki, wikipedia, jours

Tylicki, L'arbre x 365 , Lund, Suède, Photo Tylicki, wikipedia, jours

Quel lien y-a-t-il entre le mur et l’arbre ? Une réponse peut être que c’est la dimension aléatoire et le temps, grâce à la feuille de papier posée dans la nature. L’artiste définit sa conception du Natural Art. « Created by Nature. 4 days in the rushes of the Hoje River. S.W. of Lund, Sweden » en 1981. “Natural Art project, closely related to Conceptual Art and Land Art movements, has been initiated by Jacek Tylicki in 1973. Tylicki sends into the Nature, the wind, the rivers or the forests sheets of canvas or paper, and leaves them for a long while in a natural environment , thus forcing upon Nature an attitude previously reserved to the artist: the creation of a forms.” Ce qui pourrait être traduit de la façon suivante:

« Le projet d'art naturel, étroitement liée à l'art conceptuel et au mouvement du Land Art, a été initié par Jacek Tylicki en 1973. Tylicki envoie des feuilles de toile ou sur papier dans la nature, le vent, les rivières ou les forêts, et les laisse pendant un long moment dans un environnement naturel, forçant ainsi la nature à adopter une attitude auparavant réservé à l'artiste : la création de formes. » L’artiste ne se dit pas seul créateur de l’œuvre produite.

La nature, puis le mur de la ville et le temps sont ses partenaires de réalisation d’une photo co-produite en commun. Pour l’arbre, le temps de la photo court sur un an, jour après jour des 365 unités de temps, on imagine à la même heure dans les mêmes conditions, avec un appareil photo posé sur un trépied ancré dans le sol. Pour la feuille de papier, le temps couvre quatre jours et quatre nuits dans un lieu humide près de la rivière. New York crée une rupture dans le temps, en quittant l’univers du végétal. Jacek Tylicki lance le temps d’un instant très court une petite bombe en papier de peinture blanche sur un vieux mur de briques rouges foncées. On savait le lendemain que Tylicki était passé par là, un très court instant dans la nuit. Le tempo avait changé, la guerre à la pauvreté avait changé la donne.

Reste le dernier élément qui est la dimension aléatoire de l’œuvre produite. Le co-créateur n’est pas seulement la nature ou la rencontre avec le mur, il est aussi et surtout dans la mentalisation de la création en amont du processus et aussi en aval, quand il s’agit de choisir LA bonne création due au hasard. Tous les essais ne sont pas forcément concluants. Il faut de la patience pour que les deux co-artistes s’accordent à produire de nouveaux accords, de nouvelles harmonies… En n’oubliant jamais que seules vont être publiées et diffusées les réalisations réussies. C’est le point commun entre le street art, le land art ou le natural art…

Tylicki, Natural Art, Rivière Suède, travail personnel, photo Tylicki, wikipedia

Tylicki, Natural Art, Rivière Suède, travail personnel, photo Tylicki, wikipedia

Pour suivre le chemin

. Sur son site « l’art des guerres » au pluriel http://www.tylicki.com/art-wars.html  

. Retrouver Jacek Tylicki sur http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Tylicki_street_art_war_graffiti_New_York_1982.jpg  

. Voir l’artiste sur http://www.now-gallery.com/  

. Sur les 6 clichés de la première rangée des photos de Street Art publié sur wikipedia en tapant « Année 1982, New York, Street Art »,  5 sont de Jacek Tylicki et la première photo de wikipedia est celle que je vous présente.

. Tylicki, un peintre du Land Art, ce qu’il appelle du Natural Art sur http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Tylicki_Natural_Art_506.jpg  

. Photos du mur New York-War-1982 et de l’arbre-365-1-1979 de Tylicki à retrouver sur le site de Wikipedia, avec mes remerciements. Il est en effet rare qu’un artiste partage lui-même ses créations les plus connues.

Commenter cet article