Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Style de Pub 1927 > Une Delahaye automobile > Vie à la Campagne

30 Septembre 2015, 14:43pm

Publié par Elisabeth Poulain

Publicité Delahaye automobile, Vie à la Campagne, n° 288, 1 juin 1927, Cl.1-3 Elisabeth Poulain

Publicité Delahaye automobile, Vie à la Campagne, n° 288, 1 juin 1927, Cl.1-3 Elisabeth Poulain

Ce visuel est irrésistible. Vous allez en juger. Cette publicité est tellement admirable, qu’elle défie le temps, au point d’éclipser, par son impact, le style actuel des publicités de voitures, quelle qu’en soit la marque,  actuellement en France. Avec tout fois un point commun que je ne vous dévoilerai que plus tard. Un peu de suspense ne nuit pas.

Vie à la Campagne, Vie au Grand Air réunies n°288, 1er juin 1927. C’est un magazine très étonnant qui avait pour ambition de parler à un lectorat d’un nouveau genre, totalement hybride, quasiment bicéphale. Le profil type peut être présenté de cette façon rapide : c’est un homme cultivé qui s’intéresse à la terre au point non seulement d’y vivre mais aussi et surtout aussi d’y établir son lieu de travail en en faisant son outil tout en valorisant son capital. Ce citadin transplanté, ce néo-rural –un terme qui n’existait pas -  chef d’entreprise rurale, devait être formé aux techniques toutes nouvelles de la mise en valeur de la terre, des techniques de labourage, d’ensemencement, de récoltes, d’élevage…C’est ce que vous montre par exemple ce dessin probant pour augmenter la rentabilité à l’hectare d’un champ de blé…que j'ai réussi à placer à la fin de l'article.  

Vie au Grand Air réunies, n° 288, 1er juin 1927. C’était l’objectif dual de ce magazine incroyablement « moderne », qui était de  former ce citadin en lui apportant les connaissances dont il avait besoin pour développer son exploitation agricole, tout en lui donnant  les clés pour se  ressourcer en menant une «  Vie au Grand Air ». N’oubliez pas la date, 1927, une année qui était dans un entre-deux dont on ne connaissait comme toujours que le passé, 9 ans après la fin de la seconde guerre contre l’Allemagne, qui avait laissé la France dans un triste état. N’oubliez jamais la guerre de 1870 dans le décompte.

Publicité Delahaye automobile, Vie à la Campagne, n° 288, 1 juin 1927, Cl.1-3 Elisabeth Poulain

Publicité Delahaye automobile, Vie à la Campagne, n° 288, 1 juin 1927, Cl.1-3 Elisabeth Poulain

En 1927, on commençait à nouveau à regarder vers l’avenir, comme le montre l’essor des sciences de la terre et de l’agriculture en particulier. On commençait aussi au niveau européen, en particulier depuis quelques décades en Allemagne et en pays de langue allemande, à penser en termes de liens très positifs entre la nature bienveillante, qui était l’émettrice de ces bonnes ondes, et l’homme qui était le récepteur naturel de ceux-ci, à condition qu’il ait déjà intégré la connaissance. Une vision intéressante et très positive de la relation entre le monde, la nature et le genre humain. On ignorait bien sûr la Grande Crise qui allait survenir moins de deux ans après.

1927, le lien entre l’homme, la voiture et l’Art nouveau. L’homme et son lien avec la voiture était aussi déjà non seulement inscrit dans l’histoire, mais faisait déjà l’objet de superbes publicités dotées d’un pouvoir d’attraction absolument fabuleux. Surtout si vous y ajoutez la puissance de fascination de l’Art Nouveau. Sa dénomination résume bien l’explosion culturelle qui eut lieu entre 1920 et 1930 en particulier en Europe, en 1925 dans tous les domaines en particulier artistique et plus particulièrement aussi architectural et graphique. L’Exposition universelle des arts décoratifs de 1925 en est un témoignage fort, tout comme le graphisme mis au service de l’art publicitaire.

La Delahaye, une automobile de grand prestige. Elle est située tout en haut de la page au verso de la couverture. La hauteur lui est naturelle, elle n’est pas en bas, elle domine, au contraire d’autres… Ses portes sont fermées, comme si elle était en haut d’une montagne. Le chemin qui y mène est droit. Il suffit au regard d’emprunter le chemin qui est ce superbe tapis rouge dont la largeur visuelle au bas de la voiture est très exactement aussi large que la voiture est longue. Pour renforcer l’effet de hauteur, le tapis est renforcé par un effet visuel résultant de l’impression de voir un autre tapis par-dessous, plus large que le premier.

 

Publicité Delahaye automobile, Vie à la Campagne, n° 288, 1 juin 1927, Cl.3-3 Elisabeth Poulain

Publicité Delahaye automobile, Vie à la Campagne, n° 288, 1 juin 1927, Cl.3-3 Elisabeth Poulain

La voiture ressort en beige crème, la couleur actuelle du papier qui a jauni au fil de ses presque 90 années d’âge. Elle est entourée d’un halo rouge brun foncé qui ressemble fort à la couleur de la sous-couche du tapis. On aperçoit très bien le volant situé sur le côté gauche, comme je l’ai vu dans un cliché d’un autre modèle de la marque. Son nom écrit en gros caractères en arrière pour ne pas freiner son allure ni sa vitesse, ne serait-ce qu’en pensée. Rien, aucun détail d’aucune sorte ne distrait la vision, qui part du nom de la marque en haut à gauche, qui survole la longue et belle automobile, redescend le tapis pour arriver dans le panneau explicatif ; qui met la marque en valeur, avec son adresse, « 10 rue du Banquier, Paris »

Ne me demandez pas maintenant quel est ce modèle de belle automobile comme on disait à l’époque. Le terme de voiture n’intéressait personne. La seule évidence est que c’est un modèle de grand prestige, comme en témoigne le symbole très fort du tapis rouge qui mène « en haut de l’affiche » pour reprendre la formule d’une chanson célèbre de Charles Aznavour en 1960 « Je me voyais déjà en haut de l’affiche, avec mon nom qui s’étalait… » Après ce demi Z que vous avez tracé avec vos yeux, la rencontre se fait avec le rectangle qui est une véritable fenêtre sur cette marque, vous y trouvez son nom, son adresse, 10, rue du Banquier, Paris, le logo qui est figuré par la calandre et son texte d’accompagnement « Une marque de confiance » et en dessous les champs de compétences que sont les « Voitures de Tourisme, Véhicules industriels, Matériel mécanique d’Incendie ».

Il me reste pour finir à vous indiquer la dernière ligne de force de la composition qui vous donne le sens de lecture et d’appropriation, à savoir le gros liseré d’encadrement rouge en hauteur et en largeur à partir de ce coin inférieur gauche . Synthèse visuel. Votre regard a formé un triangle qui part du rectangle vertical du bas à gauche, qui monte par le tapis, traverse la voiture vue de profil, traverse la marque et redescend vers le panonceau de l’intitulé. C’était en 1927, un moment de l’histoire où le terme même de marketing n’existait pas, celui de publicité guère plus – on parlait d’annonces – mais où on savait déjà que l’on retenait bien mieux un beau dessin qu’un long texte.

C’était déjà la mise en application des codes épurés de l’univers du Luxe. Le secret commun à (presque) toutes les publicités portant sur des voitures pour homme est que la puissance de fascination de ces très belles machines est telle qu’elles – les voitures – chassent tout, paysage compris. C’est la mise en application du syndrome de « Moi, seul maître de l’univers, même si j’ai un chauffeur qui fait partie de la voiture…».

 Vie à la Campagne, n° 288, 1 juin 1927, dessin de chevaux dans champ blé, Cl. Elisabeth Poulain

Vie à la Campagne, n° 288, 1 juin 1927, dessin de chevaux dans champ blé, Cl. Elisabeth Poulain

Pour suivre le chemin

. Vie à la Campagne, Vie au Grand Air réunies, Hachette, prix du n° 5 Fr, page 2, n° 288, 1er juin 1927

. Delahaye à retrouver sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Delahaye  

. L’Art nouveau https://fr.wikipedia.org/wiki/Art_nouveau  

. Les années d’entre-deux guerres https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9cennie_1920_en_arts_plastiques  

. L’Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes, Paris, 1925 https://fr.wikipedia.org/wiki/Exposition_internationale_des_Arts_d%C3%A9coratifs_et_industriels_modernes 

. Retrouver succinctement l’histoire de la marque sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Delahaye https://translate.google.fr/translatehl=fr&sl=de&u=https://de.wikipedia.org/wiki/Automobiles_Delahaye&prev=search   . Voir quelques automobiles anciennes, mais pas la Delahaye, sur http://anciennes-automobile-club-loiret.fr/index.php/1920-Vehicules-de-1920-a-1940/id-menu-1.html?back=1

. Charles Aznavour dans un site très intéressant de l’INA http://fresques.ina.fr/jalons/fiche-media/InaEdu04748/charles-aznavour-je-m-voyais-deja.html

. Photos d'après la publicité pleine page parue au recto de la couverture du magazine+ le dessin des chevaux passant dans "un champ de blé épié": quand l'écartement entre les rangées de blé est plus large, le rendement est meilleur au point d'atteindre 100 quinteaux à l'hectare!  C'est en page 213, la première page commençant à 211.

Commenter cet article