Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Les neuf paysages de la voiture en pub, vus dans Géo, juin 2001

27 Décembre 2015, 11:01am

Publié par Elisabeth Poulain

Paysage-voiture- Renault Scenic-Pub-Geo-2001.06, Cl. Elisabeth Poulain

Paysage-voiture- Renault Scenic-Pub-Geo-2001.06, Cl. Elisabeth Poulain

Géo est un magazine de découverte du monde, basé sur de très belles photos de  voyages,  telles que les conçoivent des touristes en recherche des paysages de rêve.  La version française de Géo a commencé à paraître en 1979,  sur la base d’abord de la version allemande créé en 1976. Très rapidement l’adaptation s’est faite aux attentes des lecteurs français. En commun semble-t-il, il y a une certaine vision de la recherche du beau sur la planète, telle que la conçoivent des lecteurs informés et qui recherchent « les beaux paysages ». Ceux qui ressemblent aux admirables clichés des photographes professionnels, ceux qu’il faut avoir vus « en vrai » et ceux que les autres n’ont pas encore vus…Il y a toujours une dimension intéressante de la découverte dans Géo, qui pousse la rédaction a toujours chercher du nouveau, même et surtout pour des sites connus. La photo est le moyen magique de voir et revoir toujours de façon nouvelle ce qu’on croit connaître déjà, ne serait-ce que par les photos qu’on a déjà vus …

Le mensuel Géo de juin 2001. C’était un moment intéressant de notre histoire récente, qui appartenait encore, au plan publicitaire, au plein boom du passage au 3è millénaire. Le changement de temporalité a eu un vrai effet dynamisant sur le marché publicitaire, en particulier sur l’objet iconique, par nature, qui a pour nom « la voiture ». Il ne s’agissait pas seulement de changer de siècle, mais de millénaire, comme si on entrait dans un nouveau monde à découvrir, encore plus ouvert, plus riche…La voiture y tenait une grande place au point d’en être toujours maintenant un des forts marqueurs identitaires.  Aujourd’hui, il s’agit de vous parler voiture, ou plutôt de publicités pour des voitures, en essayant de voir quels types de paysage ont été utilisés pour valoriser plus d’une dizaine de visuels, un chiffre important.          

Voyons comment ces pubs-autos  se présentent à nos yeux, avec quel cliché, à quel endroit de Géo et  avec quels arguments.  

+ En pages 2 et 3, juste après la couverture, en double page, la « Nouvelle Audi 4 », dont « le freinage exceptionnel…la première fois, ça surprend…» Pour le prouver, on découvre en page 3, en haut d’une digue de front de mer, avec la mer toute proche, la voiture, frein rouge arrière allumé, à l’arrêt devant ce qui est un beau et grand feu rouge, plein rouge, en haut  et au milieu d’un beau poteau. Outre ces trois points rouges, il s’en ajoute un autre, celui d’AUDI sous les quatre cercles en bas à droite du cliché. Le cliché illustre bien le télescopage entre la voiture, la mer de l’autre côté de la digue, la digue franchement étroite, le sable à ses pieds devant nous,  l’immensité du ciel quand tombe le jour… et le très haut feu rouge.

Paysages-voitures- Audi-A4-Rrenault-Scénic-BMW -Pub-Geo-2001.06, Cl. Elisabeth PoulainPaysages-voitures- Audi-A4-Rrenault-Scénic-BMW -Pub-Geo-2001.06, Cl. Elisabeth Poulain
Paysages-voitures- Audi-A4-Rrenault-Scénic-BMW -Pub-Geo-2001.06, Cl. Elisabeth Poulain

Paysages-voitures- Audi-A4-Rrenault-Scénic-BMW -Pub-Geo-2001.06, Cl. Elisabeth Poulain

-- Pages 6 et 7, voici le « Coupé BMW Série 3, Un habitacle très spacieux » qui montre les deux places arrière noir sur fond bleuté noir avec de larges sièges. Le texte qui figure sur une ligne en bas détaille le confort. On a l’impression qu’on va être enveloppé de cuir noir, comme absorbé.

++ Pages 14 et 15, Renault Scénic - Créateur d’automobiles - entre en scène, avec un cliché réussi et la voiture qui reste sagement dans son petit encart du haut à droite. La photo est toute entière centrée sur la route qui défile devant soi, dans un paysage de moyenne montagne, avec de chaque côté, une prairie avec des moutons dedans. Et un animal …, un franc filou, qui joue à saute-mouton…D’où le commentaire « On ne voit pas les mêmes choses en Scénic ». C’est bien vrai ! Ce que je retiens est l’amplitude de ce grand paysage de nature en pleine montagne, où la présence humaine ne se voit qu’aux clôtures qui protègent les moutons.

-- Page 32, la Nouvelle Citroën C5, Technologie 100% utile, occupe une page. Huit lignes de texte vous expliquent pourquoi en petits caractères. La photo vous montre l’empreinte en chiffres 1 et 0 de la voiture, en arrière sur la route et autour de la voiture arrêtée. C’est étonnant et presque inquiétant, dans ce paysage désertique de moyenne montagne, avec deux volcans éteints dans le fond. Ces chiffres blancs se dressent, comme autant de clous bizarres, sur la route empruntée par la voiture et à l’arrêt. C’est un visuel destiné à valoriser « la suspension…,le freinage…,l’anti-patinage…» du véhicule, alors qu’on pourrait imaginer aussi les traces laissées dans l’air par les gaz d’échappement. C’est le seul visuel, sans trace humaine, qui parle de protection de l’environnement.

Paysages-voitures-Citroën-C5-Pajero-Mitsubishi-Geo-2001.06-Cl. Elisabeth Poulain Paysages-voitures-Citroën-C5-Pajero-Mitsubishi-Geo-2001.06-Cl. Elisabeth Poulain

Paysages-voitures-Citroën-C5-Pajero-Mitsubishi-Geo-2001.06-Cl. Elisabeth Poulain

Paysages-voiture-Seat-Toledo-Gran-Via-Geo-2001.06-Cl. Elisabeth PoulainPaysages-voiture-Seat-Toledo-Gran-Via-Geo-2001.06-Cl. Elisabeth Poulain

Paysages-voiture-Seat-Toledo-Gran-Via-Geo-2001.06-Cl. Elisabeth Poulain

++ Pages 42 & 43, la Mitsubishi Pajero, « Pas mal, cette aire de repos » montrent à voir une photo en vista vison de l’Ile de Skye en Ecosse, où « Mitsubishi vous conseille de rester sur les chemins balisés » en bas à gauche. Trois jeunes hommes et une jeune femme admirent le paysage, avec cette exclamation très snob dans un paysage grand format sans autre présence humaine qu’eux. Au premier plan figure leur Pajero qui n’est d’ailleurs pas dans le chemin ! L’ampleur du paysage, sans urbanisation, et sa nudité réduite à route justifient ce type de 4 x 4.

--Page 83, la plage vide du parking autorisé, où devait être garée la Seat Toledo Gran Via, ne montre plus à voir, qu’un petit caillou, un boulon… ( ?) qu’un jeune homme bien chic enlève de sa main gantée pendant que l’autre main tient l’embout de l’aspirateur. C’est un visuel, très 2è ou 3è degré, conçu pour SEAT auto-emocion. -- Page 85, la Seat Toledo Gran Via apparait dans une cliché très théâtralisé, blanche sur fond noir, entourée d’un halo jaune grisé en arrière de la partie haute de la voiture. Le titre du visuel donne la touche d’humour torride :« Même pour votre femme, vous n’en avez jamais fait autant ». Suivent trois paragraphes détaillant les qualités de la voiture, le Ier sur le design, le 2 sur les atouts sécurité et le 3è, la qualité du confort intérieur.

+- Page 96, Nouvelle Volvo S60, « conduisez-la, vous comprendrez », signé Volvo for Life. Cette berline de couleur jaune est garée de curieuse façon sur l’herbe et la route en même temps. Devant elle un très beau paysage de montagne, près d’un lac, avec une route qui en suit le bord. Un jeune homme s’apprête à remettre une chaine qui en barre l’accès, avec un panneau où il est écrit « Réservé toute la journée, revenez demain ». C’est de l’humour. Suivent plusieurs lignes de texte qui détaillent tous les avantages de la voiture en bas du visuel. Retenons que la photo est belle.

Paysages-voiture-Nouvelle-Volvo-Ford-Geo-2001.06-Cl. Elisabeth PoulainPaysages-voiture-Nouvelle-Volvo-Ford-Geo-2001.06-Cl. Elisabeth Poulain

Paysages-voiture-Nouvelle-Volvo-Ford-Geo-2001.06-Cl. Elisabeth Poulain

Paysages-voiture-Toyota-Geo-2001.06-Cl. Elisabeth Poulain

Paysages-voiture-Toyota-Geo-2001.06-Cl. Elisabeth Poulain

--Page 169, Ford, « Bienvenue en classe Galaxy, Chez nous, on est très ferme : ni télé, ni jeux vidéo à la maison. » Ce titre explique le visuel retenu par la marque. On voit les parents à l’avant, Monsieur évidemment conduisant. Il doit parler. Madame est tournée vers lui pour l’écouter avec encore plus d’attention. Les deux enfants à l’arrière, le jeune garçon derrière sa maman, et la fillette derrière son papa regardent chacun sa vidéo, avec un casque sur les oreilles. D’où le sous-titre qui expliquent la fermeté des parents qui interdisent à leurs enfants de regarder les écrans à la maison, dans la voiture, oui: « Bienvenue en classe Galaxy, …vous êtes chez vous. »

--Pages 200-201, Toyota, Nouveau Toyota Previa, D4-D Common rail. « Quand on le conduit, on ne peut pas le voir. Quand on le voit, on ne peut pas le conduire : le monde est mal fait. » 11 lignes en petits caractères détaillent tous les équipements qui font la différence. La photo montre une voiture qui roule, on le voit aux effets de vitesse sur l’herbe verte et le bleu-gris de la route. Petit problème, on ne voit personne dedans, à moins que ce soit l’effet-vitesse ou les reflets...

C'est d'ailleurs le point commun de toutes ces publicités, à un exception près (Ford Galaxy, avec toujours Monsieur conduisant), on ne voit pas les conducteurs en train de tenir le volant. On en découvre deux qui vont prendre le volant, l'un qui enlève la chaîne (quel symbole!) qui lui barrait la route et l'autre qui passe l'aspirateur (!). Si non, on ne voit personne à deux exceptions, la bande des quatre de la Pajero et la famille de la Toyota. Surtout, le paysage est vide de toute trace humaine, à part un feu rouge, des clôtures et un trottoir de ville. Ouf...  

                                                                              *

Quoi qu’il en soit des préférences de chacun, ces publicités de voitures créent réellement des paysages destinés à les valoriser, elles, les voitures. Nous savons tous que la voiture est un merveilleux moyen de déplacement pour découvrir de nouveaux paysages, ceux qui y habitent, y travaillent et contribuent à les garder vivants. Nous savons aussi que la voiture ou plutôt les publicités de voiture, contribuent tout autant à sélectionner des paysages, les plus aptes à mettre l’objet de la pub, c’est-à-dire la voiture en lumière, en valeur...

Façonner des paysages iconiques devient alors une des retombées directes de la publicité. Et le fabuleux arrive quand le vrai paysage va chercher à ressembler au plus près possible à ce qu’en attendent des touristes qui ne connaissent ces paysages que par la pub. S’ajoute à cette dimension sociale réelle et planétaire de façonnage du paysage par la communication au sens large, une autre dimension psychologique toute personnelle cette fois-ci sur laquelle jouent aussi les publicitaires, avec l’accord de ceux qui regardent les publicités.

Il suffit de voir ces « grands paysages » par leur amplitude, sans autre présence humaine que soi dans la voiture, pour s’approprier mentalement et la voiture et le paysage, tout de suite sur le moment et après dans le souvenir. Voir une publicité pour une voiture suffit pour que vous soyez dans la voiture pour vous voir, vous et vous seul dans, ces paysages qui ne sont là que pour vous. La question, sans réponse, est : où s’arrête l’effet miroir de la publicité ?

                                                                          **

Pour suivre le chemin . Géo, n° 268, Juin 2001, Italie du Sud, Egypte, Inde, Nice en panoramiques…, 212 pages, avec ce sous-titre « Un nouveau monde : la Terre »  http://www.geo.fr/dossier-geo

Photos Elisabeth Poulain en remerciant la personne qui m'a prêté ce vieux magazine, qui a du connaître des jours meilleurs.  

Commenter cet article