Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Jérémie Mourat, Vigneron de Vendée et +, Salon des Vins de Loire 2016

11 Février 2016, 17:04pm

Publié par Elisabeth Poulain

Salon des Vins de Loire-2016-J-Huchet left.-J-Mourat center-2016-Vignerons-Les-Bêtes-Curieuses-Cl.Elisabeth Poulain

Salon des Vins de Loire-2016-J-Huchet left.-J-Mourat center-2016-Vignerons-Les-Bêtes-Curieuses-Cl.Elisabeth Poulain

J’ai la chance de connaitre Jérémie Mourat depuis plusieurs années maintenant. Je l’avais rencontré chez lui sur ses terres en Vendée, dans son nouveau chai, à Mareuil-sur-Lay. C’était à l’occasion de ma seconde recherche sur les Vins de Loire, parue sur ce blog sous le titre « The World through the Bottle of Wine »  pour essayer de dégager la vision de la société française perçue par les hommes et les femmes du vin. Vous savez, ce sont ceux qui participent à cette grande aventure qui consiste à « faire » du vin, à partir d’un pied de vigne mis en terre. Une aventure quasiment magique qui fait d’un vigneron à l’autre bout du monde un collègue, un presque voisin… avec lequel partager ensemble une culture commune, avec chacun ses particularités propres, enrichie de la volonté d’ouvrir de nouvelles routes dans le Monde du Vin toujours en mouvement. 

Jérémie Mourat est un vigneron qui dénie aux frontières, qu'elles que soient leur nom, le droit de le freiner, comme l’atteste en particulier son partenariat depuis quelques années maintenant avec une cave de vignerons dans la région de  Stellenbosch, LA grande ville du vin d’Afrique Sud, qui possède aussi une Université renommée dédiée au vin. Il s’agit pour lui de mieux comprendre d’autres hommes du vin, aussi attachés que lui à faire dire au Chenin ce qu’il peut dire, dans le partage de la connaissance, pour créer de la valeur.

Comment ce cépage fascinant s’exprime-t-il dans d’autres terres, sous d’autres cieux - ceux de l’hémisphère austral - et d’autres cultures liées la conduite de la vigne, à l’expression la plus juste du vin et à l’exercice d’un partenariat exercé en commun ? Pour répondre à cette question complexe, il va où peu de de Français s'engagent en tant que personne physIque, pas seulement en tant que salarié d'un groupe. Là c’est autre chose. Il s’agit d’être co-vigneron, aux côtés de professionnels sud-africains du vin. C’est une aventure globale qui se déroule en Afrique du Sud. Tout  est nouveau, nouveau terroir,  nouvel environnement, autre réglementation,  partenaire sud-africain, tout cela avec un cépage blanc parmi les plus délicats à guider – le chenin - et une seule certitude qui est de s’engager vraiment, loin de sa terre de naissance,  en devenant vigneron sud-africain, le seul au monde qui soit aussi vigneron vendéen. Comme me l’a dit Jérémie le Vendéen en me donnant des nouvelles de "son" Chenin sud-africain, avec un grand sourire et une grande économie de paroles, en ce troisième jour de salon à Angers (France) « je suis content, ça va bien !».    

 

StellenboschVineyards- wikipedia-Dewet-2005-Stellenbosch-WCZA-Andres-de-Wet-wikipedia-Anaitilopez-2006   StellenboschVineyards- wikipedia-Dewet-2005-Stellenbosch-WCZA-Andres-de-Wet-wikipedia-Anaitilopez-2006

StellenboschVineyards- wikipedia-Dewet-2005-Stellenbosch-WCZA-Andres-de-Wet-wikipedia-Anaitilopez-2006

 Quand on s’appelle Jérémie Mourat, que peut-on imaginer faire de plus ? Pour vous laisser le temps de trouver la réponse, revenons un peu en arrière. Voici un condensé rapide de sa trajectoire depuis ses débuts aux côtés de son père vigneron qui achetait alors son raisin à des collègues. L’objectif de son fils a été de créer un domaine familial conséquent, en commençant en préalable par acheter de la terre à vignes pour pouvoir sécuriser ses approvisionnements.

La première étape a donc consisté à s’ancrer encore plus profondément en terre vendéenne, en créant un véritable monde du vin autour du chai doté de tous les atouts technologiques qualitatifs, bien observé sa terre pour lui redonner vie en culture biologique, rassemblé autour de lui une équipe soudée, créé très vite en plein centre du village une boutique de vente de ses vins, sur la place du village, juste avant le pont au-dessus de la rivière Le Lay et au pied du château. A ce stade, c’est Paris qui lui a donné ses lettres de noblesse, avec des amateurs parisiens connaisseurs toujours en recherche de nouveaux visages, de nouveaux vins, grâce également à l’accueil très positif de la presse parisienne spécialisée.

Grâce à cet adoubement parisien, suivi en même temps par ses débuts à l’export, Jérémie Mourat a petit à petit, au gré des opportunités, constitué un vrai domaine -qu'il appelle "vignoble"  tel qu’il l’entendait, en rachetant de la terre vendéenne, avant que le phénomène de l’urbanisation du littoral ne change fondamentalement la donne foncière. Il y a toujours chez lui, cette conscience du temps, en vrai stratège qu’il est profondément. Il a en plus le sens profondément vendéen des symboles, qui a consisté chez lui à racheter le Château de Mareuil sur Lay entouré de sa vigne, juste au-dessus la boutique des Vins Mourat qu’il a installée en premier sur la route menant à la mer. Juste aussi au-dessus de la rivière Lay qui se jette dans la mer qui attire tant les estivants. C’est ensuite le Moulin à vent, dit le Moulin Blanc, entouré d’une belle parcelle de vignes, qu’il a pu acquérir. Il lui a permis de rendre hommage au vent de l’Atlantique, tout en rappelant l’importance des moulins au cours de l’histoire vendéenne.

Une belle salle d’accueil contemporaine de bois complète maintenant l’installation pour accueillir au mieux les amateurs et les professionnels du vin. Son implantation s’ouvre sur ses vignes, comme une île entourée de beaux feuillages luisant au soleil, frissonnant au vent de Vendée. Désormais ses clients et les touristes de l’été amateurs de bons vins - dans la première région touristique de la Côte littorale atlantique, par le nombre de vacanciers - peuvent découvrir et déguster dans de bonnes conditions les vins du domaine grâce à cette réalisation architecturale de qualité qui complète les installations techniques de vinification à la pointe de la technologie.

Salon Vins de Loire-2016-jour2-J-Mourat-Fiefs-vendéens-J-Huchet-Pays-nantais-Cl. Elisabeth PoulainSalon Vins de Loire-2016-jour2-J-Mourat-Fiefs-vendéens-J-Huchet-Pays-nantais-Cl. Elisabeth Poulain

Salon Vins de Loire-2016-jour2-J-Mourat-Fiefs-vendéens-J-Huchet-Pays-nantais-Cl. Elisabeth Poulain

Quelle aventure nouvelle entreprendre alors, tout en poursuivant tout le reste ? C’est une vraie question quand on est un vigneron vendéen qui a redonné vie à ses vignes travaillées désormais en culture biologique, appartenant à la génération pour laquelle a été créé un nouveau concept géographique, celui de « Loire méridionale », dans le respect de la terre avec des cépages « au croisement des variétés de la Loire et du Sud-Ouest », qu’on s’est fait un nom à force de ténacité, avec les moyens technologiques qui lui permettent de faire des vins tels qu’il l’entend, qu’on est aussi devenu vigneron sud-africain, avec toute l’adaptabilité et la persévérance nécessaire … Où se cache le nouveau projet d’extension spatiale, avec toujours une forte triple caractéristique, faire du qualitatif innovant, avec un partenaire, et une attention comme toujours apportée au graphisme et à la couleur complétée d’une autre dimension qui existait déjà avant, l’humour? Il faut voir en particulier sa série de vins appelée "OVNI" sur son site.  

Voici une piste. L’édition 2015 du Salon des Vins de Loire avait déjà montré une nouvelle autre évolution, chez Jérémie Mourat, cette fois-ci sous la forme d’un stand commun toujours à Amphitéa, avec Jérémie Huchet. Le Ier est resté à Amphitéa, en changeant d’endroit, pour rejoindre le coin du fond pour être vu par ceux qui arrivent. Jérémie Huchet a lui quitté la Galerie de Liaison plus ouverte vers le Grand Palais, pour rejoindre son copain vendéen. Fils d’Yves Huchet, il est le vigneron du Domaine de la Chauvinière à Château-Thébaud dans le Pays nantais (Code postal 44). Cette fois-ci encore Jérémie Mourat, vigneron vendéen de Mareuil- sur-Lay, fils de Jean Mourat (Code postal 85), a franchi une autre  frontière, celle du département de la Vendée pour rejoindre ce vigneron ami dans le département de Loire-Atlantique, en terre nantaise, pour découvrir les terroirs parmi les plus qualitatifs qui soient, dans les crus communaux classés du Muscadet, les fameux CCC.

Salon-des-Vins-de-Loire-2016-J-Huchet-Pays-nantais-J-Mourat-Les Bêtes-Curieuses-Cl. Elisabeth-Poulain-Ph.Pont Caffino-wikipediaSalon-des-Vins-de-Loire-2016-J-Huchet-Pays-nantais-J-Mourat-Les Bêtes-Curieuses-Cl. Elisabeth-Poulain-Ph.Pont Caffino-wikipediaSalon-des-Vins-de-Loire-2016-J-Huchet-Pays-nantais-J-Mourat-Les Bêtes-Curieuses-Cl. Elisabeth-Poulain-Ph.Pont Caffino-wikipedia

Salon-des-Vins-de-Loire-2016-J-Huchet-Pays-nantais-J-Mourat-Les Bêtes-Curieuses-Cl. Elisabeth-Poulain-Ph.Pont Caffino-wikipedia

L’aventure nantaise est désormais lancée sur ses deux pieds ou plus justement ses quatre pattes! Les deux Jérémie lui ont trouvé un nom, que personne ne pourra oublier « Les Bêtes Curieuses, Crus Communaux bien élevés ». Le site dédié, jeune, branché, style urbain-chic a adopté cette drôle de dénomination, qu’ils ont bien sûr choisi tout à fait volontairement pour sa pluralité de sens. On y voit les deux Jérémie assis chacun sur son tonneau, un verre d’un de leurs Muscadet à la main, rire aux éclats, en potaches qui vous font une bonne blague. A la base de leur association, l’idée est de volontairement brouiller les frontières, en faisant co-habiter le haut de gamme qui exige beaucoup de technicité maîtrisée pour respecter des terroirs très particuliers et très qualitatifs - ceci pour des vins de Crus Communaux Classés en 2015 et/ou qui vont l’être en 2016 -, dotés d’étiquettes très sobres blanches avec une typographie légèrement différente à chaque fois - avec des vins de copains repérables à leurs étiquettes colorées et leur dénomination tirée d’un bestiaire mâtinée d’humour greffé sur des modes de vinification adaptés. C'est une stratégie volontaire de télescopage pour ne pas se laisser enfermer, avec une étiquette à vie au cou...Un vrai brouillage des frontières cette fois-ci en clin d'oeil!.

Les Crus Communaux Classés par l’INAO sont pour l’instant au nombre de 3, Clisson, Gorges, Le Pallet ; plusieurs sont attendus en cette année 2016, qui sont Château-Thébaud et Goulaine. Ce qui fait que les deux Jérémie, ces deux Bêtes Curieuses, qui rient aux éclats, chacun sur son tonneau, présentent pour l’instant six vins, dont trois sont des CCC (Gorges, Château-Thébaud et Goulaine). Les trois autres vins portent des noms très sympathiques. « Le lapin de 6 semaines » est un Muscadet Sèvre et Maine Primeur d’une durée d’élevage de …6 semaines et quant au « Perdreau de l’Année », son élevage se poursuit pendant trois mois. Il y a aussi un poisson vert...mystérieux dont je n'ai pas noté le nom. Pour lancer en fanfare cette nouvelle aventure du vin, ce binôme nantais-vendéen continue à peaufiner son nouveau stand, avec un grand sens de clarté, de simplicité pour faciliter le mouvement.

                                                                       *

Le passionnant dans la poursuite des aventures de Jérémie Mourat, traceur de routes dans le Monde du Vin, avec une intelligence, une énergie, une détermination et un plaisir d’avancer partagé sans pareil, est de mettre en lumière trois constantes de sa personnalité qui sont toujours liées en synergie. Il est :

. un véritable stratège spatial, qui part de la Vendée pour rendre à ce territoire malmené dans l’histoire force et dignité, y construire et développer un beau domaine - pardon - un beau vignoble, qui rayonne très vite vers Paris conjointement avec l’export et la certitude qu’un jour il ira en Afrique du Sud découvrir comment le Chenin a évolué depuis qu’il a été importé là-bas par des Huguenots de Saintonge en 1685 ;

. un stratège du temps, avec un temps de préparation long et réfléchi pour ensuite décider et appliquer ses décisions rapidement, en prenant aussi en compte l’ancrage loin dans le passé pour rebondir plus loin devant, tout en poursuivant la consolidation de l’ancrage de l’existant, le développement du vignoble et de l’exploitation en lien avec la connaissance accrue des gens, des mentalités et des méthodes;

. une dimension humaine, toujours très présente chez lui, avec le goût d’aller à la rencontre de l’autre, dans ses relations avec son équipe, ses distributeurs, ses clients et ses partenaires avec le partage en guise de passeport…Et pour unifier le tout, une énorme envie d’avancer, pour comprendre, apprendre, faire bouger les choses aux Vignobles Mourat...

Avec juste une maxime pour terminer « De la différence naît le partage. » C'est vrai aussi dans le monde du vin.  

Salon des Vins de Loire2016-Jérémie-Mourat-Vignobles-Mourat-Gamme-+Bêtes-Curieuses-Cl. Elisabeth PoulainSalon des Vins de Loire2016-Jérémie-Mourat-Vignobles-Mourat-Gamme-+Bêtes-Curieuses-Cl. Elisabeth PoulainSalon des Vins de Loire2016-Jérémie-Mourat-Vignobles-Mourat-Gamme-+Bêtes-Curieuses-Cl. Elisabeth Poulain

Salon des Vins de Loire2016-Jérémie-Mourat-Vignobles-Mourat-Gamme-+Bêtes-Curieuses-Cl. Elisabeth Poulain

Pour suivre le chemin

. Retrouvez Jérémie Mourat sur son site très complet http://www.mourat.com/

. Découvrez une interview, avec des photos excellentes de Jérémie Mourat des Vignobles Mourat https://www.wine-in-black.fr/product/jeremie-mourat-chenin-blanc-le-grand-ecart-2013-7921/  

. Lire sur ce blog un précédent article sur Jérémie Mourat http://www.elisabethpoulain.com/article-jeremie-mourat-negociant-vigneron-vendee-france-afrique-du-sud-103360574.html

. Voir aussi en ce qui concerne Stellenbosh http://www.sun.ac.za/english/faculty/agri/viticulture-oenology  

. La région de Stellenbosh https://fr.wikipedia.org/wiki/Stellenbosch  

. Jérémie Huchet sur le site de son domaine sur http://jeremie-huchet-vigneron.fr/presse/ , http://jeremie-huchet-vigneron.fr/les-domaines/domaine-de-la-chauviniere/   www.domaine-de-la-chauvinière.com  

. Les deux vignerons sur leur site commun d’une belle qualité graphique, claire et ordonnée, tout en étant très contemporaine http://www.lesbetescurieuses.fr/  

. Voir le site de l’agence de communication graphique Marine Thiercelin des Sables d’Olonne http://marceline-communication.fr/ . Vous pouvez aussi la retrouver sur facebook

Photos Elisabeth Poulain pour celles prises au Salon des Vins de Loire, Dewet et Andres de Wet sur wikipedia pour le vignoble sud-africain, cliché du Pays nantais, Pont Caffino, Maine,Château-Thébaut, Maisdon sur Sèvre, wikipedia-Pymouss, avec mes remerciements à tous

Commenter cet article