Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

La danse des souris > Du proverbe à la pub > L’Illustration 1910-07-10

2 Août 2016, 09:00am

Publié par Elisabeth Poulain

Annonce-Méring-contre les rats & co, L'Illustration-1910-07-09-Cl. Elisabeth Poulain

Annonce-Méring-contre les rats & co, L'Illustration-1910-07-09-Cl. Elisabeth Poulain

Le proverbe d’abord. Quand le chat n’est pas là, les souris dansent… Ce vieux dicton existe depuis au moins le XIIIe siècle, pas seulement en France, dans plus de vingt- deux autres pays dans leurs différentes langues et même en esperanto. Avec par exemple l’autre version anglaise cette fois-ci, when the cat  is away, the mice will play, que certains d’entre nous ont dû entendre quand ils étaient petits. La différence est qu’elles jouent au lieu de danser. Dans les pays du Nord par exemple en Norvège et plus à l’Est en Pologne, les souris en profitent pour danser en plus « sur la table », ce qui prouve à la fois leur flair et leur profonde intelligence, parce qu’il y reste presque toujours des miettes. 

C’est le genre de dicton que l’on connaissait bien et même très bien tant à la campagne qu’en ville. Des récits anciens montrent le savoir-faire des « ménagères» contre ces voleurs de nourriture, que l’on enfermait dans des garde-mangers en bois léger de peuplier muni d’une ouverture à grillage fin. Ceux-ci étaient placés dans des endroits frais, parfois aussi avec les quatre pieds du petit meuble reposant sur des cailloux dans des coupelles remplies d’eau ! Autant d’embuches pour couper la route à ces petits mammifères intelligents.    

L’attitude différenciée de la société envers les souris et les rats. Les premières ont toujours été  mieux « acceptées » que les seconds. La confusion est parfois même entretenue volontairement par des peintres, qui n’hésitent pas à représenter les premières alors que le titre nomme les secondes. Quoi qu’il en soit, les mots témoignent en ce sens : les rats continuent à faire peur, alors qu’on peut faire de l’humour avec  les souris qui dansent. C’est ce que nous allons voir avec deux visuels du même dessinateur à deux ans d’intervalles.

Annonce Maison Méring, Attila pour lutter contre les rats, Illustration 9.07.1910, Cl. Elisabeth Poulain

Annonce Maison Méring, Attila pour lutter contre les rats, Illustration 9.07.1910, Cl. Elisabeth Poulain

. L’Illustration. Nous sommes en 1910, le 10 juillet plus précisément. Vous ouvrez votre hebdomadaire et commencez comme à chaque fois par les « Annonces », le journal se terminant de même, avec 8 pages en introduction et autant pour conclure. On ne parlait pas de publicité en ces temps-là. Ce numéro contient par exemple en partie Annonces , la page 3, la meilleure, consacrée aux vêtements Homme et Femme de la Belle Jardinière ainsi qu’à une photo d’une Daimler décapotable avec des roues à rayons, en page 2 des pilules « Galegine de Nubie » pour avoir une belle poitrine pour les femmes, en page 4 une demi-page de belles vaches dans les alpages – des Ferrandaises peut être ? – pour la farine Lactée Nestlé et … en bas de la page 4, le dessin du dessinateur GASSE pour la publicité qui parle des rats, des souris…

Le visuel de 19,8cm de long sur 9,5cm de haut aux coins arrondis. Il montre des souris danser gaiment dans la nuit autour d’une lumière qui pourrait provenir d’un feu de camp, comme il en était d’usage à la Saint-Jean en Bretagne, en Normandie... La source lumineuse blanche a pourtant la forme d’une petite maison. Les petites souris se tiennent debout sur leurs pattes arrière en se donnant « la main » grâce à leurs pattes avant. L’atmosphère est joyeuse. Deux d’entre elles gisent pourtant à terre, avec trois cafards sur leurs pattes, eux. Ceci grâce à « ATTILA, les procédés » qui garantissent la « Destruction infaillible des RATS, SOURIS, CAFARDS…etc. » grâce au chimiste-inventeur « MERING » situé au 84 boulevard St Honoré (en face le palais de l’Elysée), Paris, avec le n° de téléphone 246.28. »

Dans ce Ier encart publicitaire de GASSE, je retiens les éléments suivants : d’abord le mot de RATS écrit en gros caractères, en montrant des petites souris qui dansent, un adjectif tel qu’infaillible, le nom du procédé Attila, l’adresse cotée en face le Palais de l’Elysée, la précision du métier de Méring, Chimiste-Inventeur, sans que l’on sache s’il s’agit d’une personne encore vivante –il y aurait alors son prénom-, alors ou bien si c’est le procédé appelé ainsi sans qu’on parle d’un brevet. Le résultat est surprenant, dans la mesure où les souris en train de danser – sauf pour celles qui sont par terre - ont l’air sympathique, alors que le dessinateur a choisi d’attiser la crainte par le terme de rat en gros caractères pour être assuré de fixer l’attention des lecteurs de l’Illustration.

Annonce Maison Méring, Attila pour lutter contre les rats, Illustration 0.03.1912, Cl. Elisabeth Poulain

Annonce Maison Méring, Attila pour lutter contre les rats, Illustration 0.03.1912, Cl. Elisabeth Poulain

. Deux ans le nouveau visuel de GASSE sur Méring Chimiste-Inventeur a changé. Parue en avant dernière page de l’hebdomadaire en date du 9 mars 1912, le visuel occupe maintenant tout en bas un bandeau de la largeur de 27,6cm du journal sur une hauteur de 3cm. En conséquence le dessinateur a dû modifier son visuel. La page entière est imprimée en bleu marine foncé. C’est déjà une recherche de couleur pour valoriser la publicité.

Les souris ont perdu de leur importance. Ce sont maintenant quatre rats qui attirent l’attention. Ils ne forment plus une joyeuse équipe dansant la nuit autour d’un feu de joie. Deux d’entre eux tiennent ce qui ressemble à une lanterne de chaque côté. Cette lumière tisse un écran long et étroit sur lequel s’imprime la formule qui n’a que légèrement changée : Destruction Infaillible des / RATS, SOURIS, CAFARDS. ETC./ par les procédés Attila/ MERING, Chimiste-inventeur (tel 246-28) / 84, Faubourg Saint-Honoré, En face le Palais de l’Elysée, Paris./

Outre les deux rats de devant et les deux de derrière, il y a maintenant de chaque côté quatre souris blanches et trois grises, dont l’une nous regarde de face. En plus il se trouve aussi un espèce ( ?) de raton de chaque côté dont le museau empiète sur ce losange étiré et parfaitement symétrique. L'autre différence - minime - est que GASSE a réussi a placé sa signature en haut à droite et non plus en bas.

                                                                          *

Le bilan. Le premier visuel est plus attirant au regard du concept du dessin montrant des petites souris en train de danser gaiement le soir autour d’un feu. Le second n’a plus grand atout pour attirer et retenir l’attention. Les rats sont devenus les maîtres de la lumière, les cafards ont leur nom inscrit en aussi gros caractères tout en disparaissant du dessin…Quant à la suite de la Maison Méring, je n’en ai pas retrouvé trace après dans les quelques exemplaires que j’ai pu me procurer sur la Grande Guerre…Après 1918…c’est un autre monde qui est né…Beaucoup de choses avaient changé, à commencer par les annonces, cette publicité qui est un des  parfaits miroirs de notre société maintenant mondialisée.

                                                                         *

Pour suivre le chemin

. Visuel paru dans L’Illustration, n°3515, 68me année, 9 juillet 1910, Annonces en page 4

. Visuel en bleu marine dans L’illustration, n° 3602, 70 me année, 9 mars 1912, Annonces en suite de la page 24, qui et le verso de la page 4 de couverture, Annonces aussi, non paginée également.

. Le même visuel en encre noir a été utilisé sans modification dans l’Illustration du 4.01.1913, cette fois-ci en bas de page 16 des Annonces, en face du verso de la 4 de couverture.

. Sur ce blog, voir l’article http://www.elisabethpoulain.com/article-le-rat-en-n-4-dans-la-hierarchie-des-viandes-en-periodes-de-famine-116307249.html  

. Lire aussi un autre article http://www.elisabethpoulain.com/article-de-l-importance-du-chat-et-du-rat-dans-l-apprentissage-de-la-lecture-107095282.html

. Un troisième article, que j'ai failli oublié sur "Le petit chalet à foin posé sur des pierres plates, les Alpes, le rat" sur ce blog  https://my.over-blog.com/write/60234884  

. La souris sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Souris  

. Le rat sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Rat  

. Essayer de lire l'étude passionnante et d'un compliqué incroyable sur « Attila le Hun » sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Attila   

. Clichés Elisabeth Poulain

Commenter cet article