Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Fleurs en folie, Les fleurs de la corbeille peintes sur métal, GB

25 Août 2016, 16:09pm

Publié par Elisabeth Poulain

* Fleurs-corbeille peintes sur métal, détails, Cl. Elisabeth Poulain* Fleurs-corbeille peintes sur métal, détails, Cl. Elisabeth Poulain* Fleurs-corbeille peintes sur métal, détails, Cl. Elisabeth Poulain

* Fleurs-corbeille peintes sur métal, détails, Cl. Elisabeth Poulain

C’est une question qui me taraude l’esprit et à laquelle je n’ai pas de réponse : pourquoi avons-nous tant besoin des fleurs et ce, quelle que soit l’époque et pratiquement quel que soit le lieu dans le monde ou la culture ? Je fais tout de suite quelques exceptions, du genre « pas chez les Esquimaux », au temps où ceux-ci vivaient en autarcie, dans les glaces qui alors ne fondaient pas, sans la télévision et sans les fleurs en plastique…

Contrairement à l’habitude, si la consultation du « Dictionnaire des Symboles » à F comme Fleur dans les différentes cultures m’a forcément beaucoup éclairé, elle ne pas permis de répondre à cette question de l’omni-présence actuelle quasiment obligatoire des fleurs dans les logements, dans les jardins, au centre des villes aux endroits les plus valorisés… La fleur vue comme un must mondial où on offrait par exemple un bouquet de fleurs à la femme d’un chef d’Etat, forcément homme, en visite officielle en France à leur arrivée à Orly ! Ou la fleur que les vahinés portaient derrière l’oreille.

On n’en est plus là. Il y a maintenant une véritable uniformisation d’un besoin de fleurs qui va s’exprimer de multiples façons. Et c’est ce  courant  de consommation qui va faire l’objet d’une petite série qui n’aura ni régularité de parution ni programmation stricte. Une façon de laisser un peu de liberté à ces fleurs qui sont partout, comme prisonnières d’un support varié…et surtout durable, avec quelques cerises de couleur blanches rosées, qui débordent du panier. C’est une jolie façon de donner du mouvement.

 Fleurs-corbeille peintes sur métal, Cl. Elisabeth Poulain

Fleurs-corbeille peintes sur métal, Cl. Elisabeth Poulain

La corbeille « anglaise » de fleurs peintes sur une tôle découpée. Disons le franchement, comme elle a vécu à la dure, quand même un peu, elle a perdu de ses couleurs, en gagnant des points de rouille à la place. Ce qui fait qu’x ( ?) années après l’avoir placée dans le jardin, à un endroit pourtant abrité, elle a perdu beaucoup de sa rutilance au profit d’une allure plus « vraie » alors qu’il s’agit bien d’un objet de décoration fait en grande série, voire très grande série vraisemblablement quelque part en Asie. Une quasi-certitude est qu’elle n’est justement pas d’origine anglaise. Elle était vendue dans le nord de la France dans une belle boutique faite pour les touristes étrangers et français devant laquelle on pouvait facilement se garer, avant de rejoindre la Belgique.

Maintenant c’est l’ocre beige qui ressort, avec des beiges qui ont perdu leur rosé. Quelques fleurs rouges ont été recouvertes de rose peut être pour rester dans cette gamme éteinte, avec des feuilles dont le vert s’affaiblit au fil du temps. Cette plaque légèrement incurvée, qui mesure 38 cm sur 36 en diagonales et 33 en hauteur et largeur est légèrement incurvée. Par-dessous, elle possède deux prolongements en métal en bas qu’il est possible de déplier de façon à poser la plaque sur un support. En outre deux trous en bas permettent de la fixer à un mur. La corbeille de fleurs va dorénavant regagner le jardin, mais à un autre endroit. Il faut savoir changer dans la vie !

                                                                            *

Pour suivre le chemin

. Jean Chevalier, Alain Gheerbrant, Dictionnaire des Symboles, Mythes, Rêves, Coutumes, Gestes, Formes, Figures, Couleurs, Nombres, Robert Laffont/Jupiter, Bouquins, p. 447... 

. Clichés Elisabeth Poulain

Fleur-corbeille peinte sur métal, détails, Cl. Elisabeth Poulain

Fleur-corbeille peinte sur métal, détails, Cl. Elisabeth Poulain

Commenter cet article