Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

La cigogne de l'Alsacienne d'Alsa > La Levure alsacienne

27 Septembre 2016, 11:05am

Publié par Elisabeth Poulain

* Levure alsacienne alsa, plaque émaillée, extrait, Kaczorowski catalogue Art publicitaire, 24.04.2007-p.3, PhEP d'après JMVachon

* Levure alsacienne alsa, plaque émaillée, extrait, Kaczorowski catalogue Art publicitaire, 24.04.2007-p.3, PhEP d'après JMVachon

Le titre. Il est forcément redondant. On compte en effet trois fois Alsa dont deux fois associé à l’Alsacienne. La raison provient du libellé de la marque elle-même qui existe depuis 1896, mis qui n’a pas été fondée dans cette belle province. L’entreprise  a en effet été créée en Lorraine – française - près de la frontière alsacienne devenue allemande du fait de la perte de l’Alsace par la France lors du conflit de 1870 avec l’Allemagne.

L’alsacien Emile Mönch, revenant de Vienne, en Autriche, où il avait travaillé chez un boulanger, choisit  en effet de s’installer en Lorraine à Igney-Avricourt en France près de la frontière alsacienne, alors allemande. C’est là en 1896 qu’il fonda son  épicerie, où il commença  à produire de la levure chimique, qu’il avait découverte et utilisée chez son précédent patron. Ce dernier avait en effet recours à ce type de levure et non pas à la levure naturelle, le levain   issue de la fermentation du pain  jusqu’alors employée en France. La seconde devait être vendue vivante, alors que la seconde l’était en poudre, avec une durée de conservation incommensurablement plus grande.  En attachement à l’Alsace, sa province natale alors occupée, il intégra l’origine alsacienne de sa recette de levure dans le nom de marque « alsa ». Il fit en outre référence à celle qui allait l’utiliser, la femme alsacienne, celle qui traditionnellement fait la cuisine et les gâteaux à la maison, en montrant en plus un dessin de petite fille alsacienne ainsi qu'une Alsacienne de face sur le sachet.

Plusieurs versions de plaques émaillées de la Levure alsacienne alsa, écrit en petits caractères et sans majuscule, existent. Deux grands modèles, dont on ignore la date de réalisation, sont encore très présents sur le marché des plaques émaillées. Toutes deux, la plaque horizontale et  la plaque verticale qui ne portent aucune indication de date ni de créateur, ont été réalisées par l’Emaillerie Alsacienne de Strasbourg. Comme celle-ci a été créée en 1923, la date de fabrication des plaques est forcément postérieure à 1923, soit cinq ans après la fin de la guerre de 1914-1918.

Pour mettre toutes les chances de son côté, le fondateur de l’entreprise a tout particulièrement soigné la présentation en sachet individuel de couleur rose adapté aux besoins des « ménagères » comme on disait alors. On ne connaissait pas alors le packaging, le marketing et les techniques plurielles de la publicité. Pourtant la présentation et du sachet et de la plaque émaillée « à la cigogne » ont recours à un nombre impressionnant de techniques de communication pour attirer l’attention de celles qui allaient être amenées  à acheter et à utiliser cette levure en sachet.  

La jeune et joyeuse Alsacienne a été choisie comme en symbole du renouveau de l’Alsace redevenue française dans une France enfin réunie. Plus encore, elle fait équipe avec une cigogne très bienveillante –autre symbole de l’Alsace - qui la porte sur son dos. Chacune des deux héroïnes renforce l’image positive de l’autre au bénéfice d’un petit sache de levure de couleur rose, celle qui fascine les petites filles et en particulier cette charmante petite alsacienne. Celle-ci deviendra une bonne cuisinière qui saura faire de très bons gâteaux pour les membres de sa famille qui pourront apprécier une tranche des bons kugelhopfs le dimanche matin.

La plaque horizontale - 32,4 sur 49 cm - met en lumière le symbole de la cigogne portant sur son dos cette jeune Alsacienne joyeuse. Celle-ci allait devenir une véritable star de « la réclame », comme on disait alors, conjointement avec le sachet rose du papier,  le bleu des inscriptions du paquet de Levure alsacienne alsa et le rouge du slogan et du lieu de vente.

 Levure alsacienne alsa, plaque émaillée, Kaczorowski catalogue Art publicitaire, 24.04.2007, p.3,  Ph.EP d'après JMVachon

Levure alsacienne alsa, plaque émaillée, Kaczorowski catalogue Art publicitaire, 24.04.2007, p.3, Ph.EP d'après JMVachon

Les couleurs peuvent nous donner des indications d’époque. A commencer par la cigogne dont le corps occupe la plus grande partie de l’espace en diagonale du bas à gauche vers le haut à droite. La teinte rouge des pattes de l’oiseau, de la jupe de la petite fille et du bec forment une diagonale inversée qui part du bas à droite vers les deux-tiers de la hauteur à droite. Pour renforcer cette ligne rouge, la mention basse indique en bas à gauche en rouge « EN VENTE ICI », à laquelle répondent les trois lignes du slogan en haut à droite et en plus gros caractères « POUR REUSSIR VOS PATISSERIES DANS VOTRE MENAGE ».

C’est le blanc du plumage du grand oiseau qui attire l’attention sur la perfection de la représentation de l’animal, qui arrive, grâce à la couleur noire de ses ailes et des plumes de la queue, à se détacher du fond beige. Un discret trait noir borde parfois le blanc des plumes ; noir également est le ruban qui finit la jupe de l’enfant. Blanche aussi est la couleur de son chemisier et de ses chaussettes hautes portées avec des chaussures noires. Il reste à citer les deux pièces de couleur noire les plus symboliques du costume féminin alsacien, à savoir le bustier à bretelles, fermement serré à la taille avec des lacets et la coiffe de très grandes dimensions qu’elle porte sur la tête.

. Avec le rose du paquet, le bleu ciel de l’inscription de la marque, puis le rouge vif, le blanc ensuite va de pair avec le noir. Ces cinq couleurs permettent évidemment de retrouver les trois couleurs symboliques du drapeau de la France, le bleu, le blanc et le rouge.

Outre les couleurs, il faut  également parler de la diagonale qui guide le regard sur le rose, en partant du haut à gauche vers le bas à droite. Cette seconde diagonale croise la première diagonale à la hauteur de la taille de la petite fille. En partant du haut, vous voyez en second plan, en arrière de l’aile droite du grand volatile une bannière attachée à un manche que l’enfant aux bonnes joues rouges tient fermement à la main en vous dédiant un grand sourire. Sur la bannière rose du haut, on retrouve la mention « Levure alsacienne, ALSA ». Puis en laissant couler le regard vers le bas dans le coin opposé, on voit très bien le sachet rose et bleu alsa de levure alsacienne qu’arrive à tenir dans son bec le grand et magnifique oiseau.

Cette plaque émaillée dont on ne connait ni le créateur ni la date de réalisation est une très belle réussite, au point qu’elle figure parmi les plaques émaillées les plus connues de l'Emaillerie Alsacienne de Strasbourg. L’étonnant est pourtant que l’on ne connaisse ni l’artiste, ni la date de fabrication de la plaque. Plus tard dans une autre plaque vint la disparition de la cigogne alsacienne, dont l’importance symbolique était moins nécessaire. C’est ce qu’on peut constater dans la seconde plaque consacrée à la marque, réalisée quant à elle en 1896…celle dite « au moule à kugelhopf », qui est verticale. La différence est grande, c’est le sachet rose qui est maintenant en vedette en haut à gauche, tenue à bout de bras par une jeune femme épanouie au foulard vert et bleu sur les épaules.

Arrive enfin la dernière mutation qui ne garde de cette saga publicitaire que le sachet de couleur rose, aux mentions et dessins bleus, toujours orné de l’Alsacienne, avec son timbre « alsa » en haut à droite et cette ligne barrée qui file du haut à gauche vers le bas à droite. En passant par l’assiette contenant le kugelhopf que tient la jeune femme  de sa main droite, dans un dessin un peu sévère d'une jeune femme alsacienne. L'enfant qui chevauche la cigogne laisse alors la seule place à l'Alsacienne  dessinée en bleu sur fond rose qui vous regarde droit dans les yeux,  en portant son kuglefopf  de sa main droite...La cigogne est partie, regagner son nid...

Alsaciennes, costumes traditionnels, aquarelle P.Kaufmann, L'Illustration n°1877-1937, scan Jebulon, wikipedia

Alsaciennes, costumes traditionnels, aquarelle P.Kaufmann, L'Illustration n°1877-1937, scan Jebulon, wikipedia

Pour suivre le chemin

. Voir l’histoire de la marque dans « La saga Alsa » sur le site de la marque appartenant au Groupe Unilever, sur http://www.alsa.fr/la-saga-alsa/lhistoire/  

. Les deux types de levure sur http://www.chambresyndicalelevure.com/2014/10/16/quelle-est-la-diff%C3%A9rence-entre-une-levure-chimique-et-une-levure-de-boulangerie/  

. Pour une vision plus complète, consulter http://dubleaupain.canalblog.com/archives/2012/07/26/24767455.html  ainsi que le levain naturel issu de la fermentation du pain sur http://www.cfaitmaison.com/levain/crea-levain.html  

. En apprendre plus sur l’activité de l’entreprise « L'émaillerie alsacienne de Strasbourg Hoenheim , Son histoire, sa production » par Pierre Meyer (Auteur), de 1923 à 1992, un livre paru en juillet 2004, à voir sur http://livre.fnac.com/a1265998/Pierre-Meyer-L-emaillerie-alsacienne-de-Strasbourg-Hoenheim  

. Retrouver les plaques Alsa de l’Emaillerie alsacienne de Strasbourg dans le catalogue "Art Publicitaire " Hôtel des Ventes des Salorges Enchères, Nantes 44100, Kaczorowski SARL, Samedi 14 avril 2007 . Actuellement voici les coordonnées de PHILIPPE KACZOROWSKI - PATRICE DERIGNY, COMMISSAIRES PRISEURS HABILITES, 8 bis rue Chaptal - 44188 NANTES Cedex 4, 132 Ave des Ondines 44500 LA BAULE, Tel : 02.40.69.91.10 – Fax : 02.40.69.93.92, E-mail : sarlkac@wanadoo.fr  

. La recette du kugelhopf sur http://www.niederbronn.com/les-incontournables/l-alsace/item/le-kougelhopf.html  

. Et enfin la cigogne en Alsace, qui ne reste pas seulement un symbole: elle redevient partie intégrante du paysage, grâce en particulier à un grand travail de la LPO, la Ligue de Protection des Oiseaux. On comptait 9 couples en 1974, 300 30 ans plus tard et qui sont devenus sédentaires… à voir sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Cigogne_blanche_en_France  

. Photo à partir de la plaque  en page 3 du catalogue Kaczorowski, Hôtel des Ventes des Salorges du 14 avril 2007-photos JMVachon, avec mes remerciements, Alsaciennes en costumes traditionnels, Aquarelle P. Kaufman, L'Illustration n°1877-1937, scan Jebulon, wikipedia
  

Commenter cet article