Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Quelques petites maisons de plage à Douarnenez, Bretagne, Côte atlantique, France

11 Février 2017, 12:10pm

Publié par Elisabeth Poulain

Bretagne-Douarnenez, Descente vers la plage, cabines de plage sur la gauche, Cl. Elisabeth Poulain

Bretagne-Douarnenez, Descente vers la plage, cabines de plage sur la gauche, Cl. Elisabeth Poulain

 

Ces photos datent du début du siècle. Présentées ainsi, on a l’impression d’être projeté en arrière dans un lointain passé. Vous affirmez maintenant que ces « cabines de plage » existent encore, je l’ignore. Ce dont je suis sûre, c’est qu’elles sont bien présentes en photos tirées sur papier et sagement collées dans un de mes albums-photos, comme il était alors d’usage. A feuilleter ces albums, on a vraiment l’impression de revenir dans un passé lointain. On était alors au mois de juin 2002. Il faisait très beau sur la Côte atlantique, particulièrement dans la région de Douarnenez.

Ces petites maisons de plage sont toutes différentes les unes des autres. C’est clairement ce qui les rend attirantes. Sur les plages bien connues des vacanciers d’aujourd’hui, elles précèdent dans l’histoire les tentes toutes identiques, comme on pouvait en voir à La Baule par exemple. Celles que vais vous présenter ont pour particularité d’être toutes différentes. De petite taille, elles sont placées au plus près du mur qui protège la rue sur le remblai. On voit d’ailleurs en arrière et en hauteur les maisons qui ont vue sur mer, avec la rue pour les séparer du mur de soutien.

Bretagne, Douarnenez, cabine de plage la plus petite, n°1, Cl. Elisabeth Poulain

Bretagne, Douarnenez, cabine de plage la plus petite, n°1, Cl. Elisabeth Poulain

. C’est la plus petite des quatre cabines que je vous présente en premier. Elle est constituée en lattes de bois, verticales pour la porte et horizontales pour la partie « fenêtre ». Sa porte placée à gauche, vue du dehors, occupe une bonne moitié de la « façade » sur la plage, l’autre partie vers la droite est celle qui est dotée d’une « fenêtre » dont je doute qu’elle s’ouvre. Elle apporte la lumière à l’intérieur. Toutes les bordures des ouvertures sont soulignées d’un bleu moyen. Des panneaux en fibro-ciment forment le toit qui est devenu noir avec le temps. Du coup, le regard file vers l’arrière pour découvrir en lien le toit d’une maison de l’autre côté de la rue qui borde la baie. On voit aussi que l’espace est plus large sur la droite, que sur la gauche. C’est à ces détails qu’on voit que la réglementation municipale devait être moins contraignante lors de l’implantation de ces petites constructions sur le domaine public.

Bretagne-Douarnenez, cabines de plage "les deux voisines", n°2 & 3, Cl. Elisabeth Poulain

Bretagne-Douarnenez, cabines de plage "les deux voisines", n°2 & 3, Cl. Elisabeth Poulain

. En voici deux autres, en commençant par celle qui est à gauche sur la photo. Elle a deux points communs avec la Première Petite Maison. Il y a d’abord, le fibrociment du toit noirci qui prouve les attaques du temps et l’encadrement bleu moyen de la porte. Par contre la paroi de façade dotée de la fenêtre est beaucoup plus large. La partie vitrée elle-même porte un volet qui est sécurisé par deux barres horizontales. Cette fois-ci deux hermines bleues, un des symboles bretons, y sont très joliment représentées. 

. La cabine située à droite offre plusieurs particularités. Ses dimensions sont plus importantes en longueur et son toit est bleu ciel. La porte est fixée par trois gonds bien noirs placés à droite. La partie vitrée est située toute à droite de la façade. C’est elle qui attire l’attention, par la volonté de séduire le regard, avec ses deux vieux gréements aux voiles bleues, qui sont devenus un des symboles de la Bretagne, puis avec des vagues sur le panneau qui ferme en hiver l’espace vitrée.

Bretagne-Douarnenez, cabine de plage d'un homme artiste, n°4, Cl. Elisabeth Poulain

Bretagne-Douarnenez, cabine de plage d'un homme artiste, n°4, Cl. Elisabeth Poulain

. Voici la dernière de face, qui doit être la plus récente de toutes. Outre son toit bleu ciel, sa porte vitrée est ornée d’une peinture montrant le torse d’un homme en train de se changer et deux vraies créations picturales sont peintes les panneaux d’occultation.

En résumant, l’intéressant est de voir le chemin symbolique suivi, qui part de la couleur bleue pour faire ressortir le blanc qui atteste du bon entretien, de voir ensuite les hermines bleues puis les bateaux de pêche avec leurs voiles bleues gonflées par le vent et enfin la présence de l’homme-artiste qui témoigne de sa créativité même et surtout sur sa cabine de plage.

Bretagne-Douarnenez, Descente vers la plage, cabines de plage sur la gauche, Cl. Elisabeth Poulain

Bretagne-Douarnenez, Descente vers la plage, cabines de plage sur la gauche, Cl. Elisabeth Poulain

Pour finir voici le second cliché pris du haut du remblai que j'ai placé en ouverture du billet,  d’où l’on voit l’arrière de ces cabines de plage, qui se tiennent sur deux rangées. Seules les secondes plus récentes, j’imagine, ont vue sur la mer ; celles que j’ai prises en photos devaient vraisemblablement ne voir que l’arrière des « petites nouvelles ». La descente vers la plage est dotée d'un panneau qui interdit la présence des voitures, des motos et des vélos…ce qui prouve a contrario qu’il y avait bien des personnes à se balader en voiture, à moto et à vélo sur la plage…!

                                                           ************

Pour suivre le chemin

. Office de Tourisme du Pays de Douarnenez (Catégorie I), 1 Rue du Docteur Mevel, 29100 Douarnenez Bretagne, 02 98 92 13 35, info@douarnenez-tourisme.com et http://www.douarnenez-tourisme.com/visites-guidees

. L’hermine dans l’histoire de la Bretagne sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_de_la_Bretagne

. Clichés Elisabeth Poulain à partir des photos-papier, datant du début du siècle, en espérant que l’indication de « Douarnenez » que j’avais écrite dans l’album-photos n’est pas erronée…

Commenter cet article