Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Le langage des soupiraux > L’air, la lumière, la livraison du charbon & +

12 Juin 2017, 14:26pm

Publié par Elisabeth Poulain

Portes tôle ou bois, de soupirail ras du trottoir 3-1, Clichés Elisabeth Poulain Portes tôle ou bois, de soupirail ras du trottoir 3-1, Clichés Elisabeth Poulain Portes tôle ou bois, de soupirail ras du trottoir 3-1, Clichés Elisabeth Poulain

Portes tôle ou bois, de soupirail ras du trottoir 3-1, Clichés Elisabeth Poulain

Marcher en ville est un plaisir qui vous permet de redécouvrir ou découvrir l’importance des soupiraux, dès lors que vous regardez vos pieds, votre appareil photo à la main, en ayant attaché votre vélo, un peu plus loin. Le développement du quartier est lié est lié à la construction de la gare à partir de la seconde moitié du XIXe siècle. C’est aussi à cette période de l’histoire pas si lointaine que naît et se développe le besoin d’un confort dit « moderne ». C’est celui qui est lié à l’eau courante au robinet, à l’électricité en appuyant sur un simple bouton et à la chaleur que procure le chauffage au charbon l’hiver. Le poêle, qui a en particulier lancé ce confort étonnant, avait pour nom « La Salamandre ». Il suffisait de le recharger une fois par 24h…selon la belle affiche de Jules Chéret, un des maîtres affichistes français.

Portes - tôle ou bois - de soupirail au ras du trottoir 3-2, Clichés Elisabeth Poulain Portes - tôle ou bois - de soupirail au ras du trottoir 3-2, Clichés Elisabeth Poulain Portes - tôle ou bois - de soupirail au ras du trottoir 3-2, Clichés Elisabeth Poulain

Portes - tôle ou bois - de soupirail au ras du trottoir 3-2, Clichés Elisabeth Poulain

Portes de soupirail, bois ou tôle, au ras du trottoir, Clichés 3-3 Elisabeth Poulain Portes de soupirail, bois ou tôle, au ras du trottoir, Clichés 3-3 Elisabeth Poulain Portes de soupirail, bois ou tôle, au ras du trottoir, Clichés 3-3 Elisabeth Poulain

Portes de soupirail, bois ou tôle, au ras du trottoir, Clichés 3-3 Elisabeth Poulain

Encore fallait-il avoir du charbon et pour cela avoir une cave doublement accessible. Il était nécessaire que celle-ci le soit de l’intérieur aux propriétaires ou locataires du logement et facilement de la rue, plus précisément du trottoir, au livreur de charbon. Celui-ci versait le sac de charbon par le soupirail que l’on pouvait ouvrir à hauteur du trottoir de l’intérieur et de l’extérieur. C’était un progrès dans la mesure où le service rendu par le livreur de charbon se faisait rapidement et en direct de l’extérieur. Ce dernier n’était pas obligé de rentrer dans l’immeuble pour avoir accès à la cave, en allant chercher la clé avant ou trouver la porte de la cave ouverte, pour qu’il puisse ouvrir le soupirail. En outre, l’autre avantage était qu’il ne salissait ni le hall d’entrée, ni les escaliers pour accéder à la cave…Il lui suffisait de repousser vers le dedans ou de tirer de l’extérieur la petite porte du soupirail qui s’ouvrait de l’extérieur. Il y avait là un vrai gain de temps et une gestion utile de l’espace public au profit des habitants et de l’accès aux caves des immeubles ou des hôtels particuliers par les livreurs de charbon en sac.

Portes de soupirail, bois ou tôle, au ras du trottoir, Clichés 3-4 Elisabeth Poulain Portes de soupirail, bois ou tôle, au ras du trottoir, Clichés 3-4 Elisabeth Poulain Portes de soupirail, bois ou tôle, au ras du trottoir, Clichés 3-4 Elisabeth Poulain

Portes de soupirail, bois ou tôle, au ras du trottoir, Clichés 3-4 Elisabeth Poulain

Outre ces aspects de l’évolution de notre société dans ses façons de vivre, il reste à vous citer une autre double facette, qui concerne la dimension artistique liée à la dimension sociale tout autant que l’inverse. Comme vous le montrent certains clichés que je vous présente dans l’ordre où je les ai pris, sans chercher à les classer, selon qu’ils se présentent d’une façon attirante, avec par exemple un joli dessin de fleurs en creux pour laisser passer l’air à travers la tôle découpée, ou de façon très basique, sans recherche spéciale - et c'est le cas quand la petite porte est en bois - avec seulement quelques trous évidés. Les premières indiquent un niveau social plus élevé que les secondes. Il y a là un véritable code culturel qui signe l'appartenance à une classe sociale. Et pour rester une réalité à la fois urbaine et sociologique, j’ai choisi de ne pas les classer…en vous laissant deviner celles qui s'ouvrent vers l'extérieur. Elles sont faciles à repérer.  (** Voir la réponse toute à la fin... )

Portes de soupirail, bois ou tôle, au ras du trottoir, Clichés 3-5 Elisabeth Poulain Portes de soupirail, bois ou tôle, au ras du trottoir, Clichés 3-5 Elisabeth Poulain Portes de soupirail, bois ou tôle, au ras du trottoir, Clichés 3-5 Elisabeth Poulain

Portes de soupirail, bois ou tôle, au ras du trottoir, Clichés 3-5 Elisabeth Poulain

Pour suivre le chemin

. Voir en particulier une étude intéressante sur http://arnauld.divry.pagesperso-orange.fr/CHABOCHE%20Salamandre.htm ainsi qu’une autre affiche du célèbre Jules Chéret sur http://passerelles.bnf.fr/grand/pas_268.htm

. Pour voir l’affiche en six versions différentes, il vous suffit de taper « Jules Chéret, la salamandre, Images » dans Google https://www.google.fr/search?q=Jules+Ch%C3%A9ret,+la+salamandre,+Images&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjY5ZiGlLbUAhWGExoKHau9AsgQ_AUIBigB&biw=1366&bih=597

. Retrouvez Jules Chéret, un des plus grands affichistes français sur wikipedia https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Jules_Ch%C3%A9ret?uselang=fr mais malheureusement sans l’affiche sur le poêle.

. En 2017, il y a encore des livreurs de charbon, à voir sur http://www.touvet-combustibles.com/charbon-isere/ 

. Tout comme il est encore possible de commander sur le net des sacs de 25kgs de boulets de 30 gr. chaque, à voir sur https://www.combustibles-gruchy.fr/produits/fiche/36

.Clichés Elisabeth Poulain, ** les petites portes qui s'ouvrent sur le trottoir sont d'abord en tôle, ou rarement en bois avec la partie inférieure verticale renforcée en tôle  et dotés ensuite d'une partie horizontale en tôle en bas qui glisse sur le trottoir, quand on ouvre le soupirail...Il y en a trois en tout. Et en prime voici comment avoir un peu d'air et de lumière dans une cave...mais sans le charbon accessible du trottoir, avec ce dernier cliché... 

Maison de ville, aération de la cave par ouvertures + grilles dans les marches, Cl. Elisabeth Poulain

Maison de ville, aération de la cave par ouvertures + grilles dans les marches, Cl. Elisabeth Poulain

Commenter cet article