Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Le tipi indien aux six drapeaux français dessiné par un petit garçon

9 Juillet 2017, 15:35pm

Publié par Elisabeth Poulain, c.e.poulain@cegetel.net

Tipi indien aux 6 drapeaux français dessiné par un petit garçon, Cl. Elisabeth Poulain

Tipi indien aux 6 drapeaux français dessiné par un petit garçon, Cl. Elisabeth Poulain

Du tipi, forcément indien, le dessin a saisi l’essentiel, à savoir la forme en triangle, l’angle pointu vers le haut, l’entrée  qui permet de s’abriter et beaucoup, beaucoup d’innovations de la part de cet enfant qui devait avoir dans les six, sept ans à l’époque du dessin.

Le papier donne l’indication du lieu de réalisation. Ce devait être à l’école primaire où on économisait le papier. Il n’était donc pas question de donner du vrai papier à dessin. Le format de la feuille - 21 x 27- ne correspond pas à nos standards actuels (29,8 x 21) ; cela pourrait indiquer qu’elle été déchirée d’un cahier. C’est certainement l’élément qui a le plus vieilli. Le papier, qui ne peut plus être qualifié de blanc, est devenu jaune-ocre clair.

Par contre, il y avait déjà des crayons feutres, qui ont été « inventés » et donc mis sur le marché par Pentel, la société japonaise en 1963, avec le succès que l’on connait. Actuellement, on n’imagine plus vivre sans feutre.

Tipi indien aux 6 drapeaux français dessiné par un petit garçon, Cl. Elisabeth Poulain

Tipi indien aux 6 drapeaux français dessiné par un petit garçon, Cl. Elisabeth Poulain

Beaucoup de couleurs ont été utilisées. Citons le marron pour la toile du tipi, du vert, du violet, du rose, du rouge et un peu de bleu. Mais avant d’entrer dans le détail, voyons les formes, ce qui permettra de revenir ensuite sur les usages de la couleur, pour une raison importante qui est que les tipis de certaines tribus étaient ornés avec par exemple des figures animales. Ce ne furent pas forcément les chiens qui portaient les tipis démontés, mais surtout les chevaux qui furent « amenés » ensuite dans la Prairie par l’homme blanc, lors de la Conquête de l’Ouest.  Ce n’est pas le cas ici, dans ce dessin.

Il est temps de parler de la porte d’entrée, qui mesure plus de 13 cm sur les 21 de hauteur, sans inclure la pointe de flèche, qui fait référence aux flèches des arcs des Indiens, qui, ne l’oublions, ne connaissaient pas le fusil. Elle se présente comme un escalier qui permettrait de monter des marches. Celles-ci sont bien présentes, en haut du dessin. Il y en a  six, sans compter le chapeau bleu avec la flèche pointée vers le haut. C’est la marche vert-bleu qui ouvre la voie vers le haut, puis la marche violette, la petite rouge, ensuite une autre verte, puis une orange, le même vert adoucie d’une pointe de jaune, puis le chapeau bleu qui coiffe le tout de sa flèche.

Et il y a les drapeaux français, trois de chaque côté presque toujours bien alignés de chaque côté de la tente, avec les trois couleurs du drapeau bleu-blanc et rouge. Pour accentuer le caractère raffiné de son dessin, le jeune artiste a varié les teintes de bleu, qui devient un bleu tendre dans les deux drapeaux du milieu de sa composition. A chaque fois, la partie rouge est disposée vers l’extérieur.

Tipi indien aux 6 drapeaux français dessiné par un petit garçon, Cl. Elisabeth Poulain

Tipi indien aux 6 drapeaux français dessiné par un petit garçon, Cl. Elisabeth Poulain

On peut enfin distinguer  dans la partie basse de la composition, les grandes perches de bois qui donnent sa structure au tipi. Elles sont de couleur verte sur le côté droit et orange et bleu   en partie gauche…

Reste inexpliqué le cercle vert, avec son œil violet,  qui se situe en haut des marches qui mènent dans la partie haute de la tente, qui se détache dans la bande violette… Et le jeune artiste n'a pas signé son œuvre...  

Pour suivre le chemin

. « L’archéologie d’hier » au sens large, est celle qui vise le siècle précédent, globalement le XXè siècle.   

. Le crayon feutre sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Stylo-feutre

. Le tipi traditionnel des Amérindiens sur   https://fr.wikipedia.org/wiki/Habitat_traditionnel_des_Nord-Am%C3%A9rindiens

. Les tipis peints sur http://nationsindiennes.over-blog.com/2015/07/tipi.html

. La photo de W. H. Jackson sur:  English: A Shoshone encampment in the Wind River Mountains of Wyoming, photographed by W. H. Jackson, 1870. See variation from Smithsonian Institution, National Anthropological Archives [#1668] here: [1] TITLE: Shoshoni Indians--Skin tepies [sic] CALL NUMBER: LOT 12337-4 REPRODUCTION NUMBER: LC-USZ62-115466 (b&w film copy neg.) No known restrictions on publication. NOTES: No. 2687. Date 1870. Source http://loc.gov/pictures/resource/cph.3c15466/ Author W. H. Jackson 

. L’essentiel de la sanglante Conquête de l’Ouest sur http://wanozyniak.free.fr/guppy/file/matieres/histoire/gdes_decouvertes/Textes/Sioux.htm avec des tableaux de Georges Catlin 1790-1872

. Cliché Elisabeth Poulain

Commenter cet article