Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

CARAVANE Mars 1962, n°143 > Revue du Tourisme moderne > L’hiver, l’été

27 Septembre 2017, 09:46am

Publié par Elisabeth Poulain

Caravane, revue du Tourisme moderne, mars 1962, n°143, Couverture, Cl. Elisabeth Poulain

Caravane, revue du Tourisme moderne, mars 1962, n°143, Couverture, Cl. Elisabeth Poulain

L’HIVER. C’est une scène de montagne que vous présente la couverture. En mars, il y a de la neige dès lors qu’on atteint une certaine altitude. A cette époque, on ne parlait pas de réchauffement climatique ! La caravane, de marque « Caravelair »  (en tout petits caractères italiques en bas à droite du cliché parce que c’est un cliché de cette marque) a été prise en photo sur une petite route de montagne de neige tassée, arrêtée comme si elle était à sa place naturelle. La voiture qui l’a tractée jusque-là n’est pas visible. Ce ne peut être que volontaire pour éviter à l’œil de se disperser. Le regard reste de ce fait fixé sur cette scène de montagne, qui  met en lumière deux femmes, pendant que l’homme visiblement reste dans la caravane…Une jolie façon de montrer la facilité du lien entre le dehors-dedans et l’inverse également.

. La skieuse que l’on voit le mieux en premier plan à droite, et à droite aussi de la marque, est rayonnante. Elle  porte ses skis sur l’épaule droite en les tenant  de sa main droite, tandis que sa main  gauche repose sur le haut de ses bâtons. Elle n‘a pas encore enfilé ses gants, ce qui montre qu’elle s’apprête à partir skier.  

. L’autre est une dame blonde, dont il est difficile de donner l’âge. Peut-être  s’apprête-t-elle à prendre de sa main droite, un appareil photo ou sa paire de gants, que lui tend le monsieur, le mari de la skieuse peut-être. Quant à la dame blonde, je verrais bien la mère de l’un des deux membres du couple, qui a planté sa paire de skis tout près dans de la neige fraîche. 

. Quant à l’homme de la famille, que l’on aperçoit à la fenêtre de la caravane, on devine qu’il va rester dans la caravane, pendant que ces dames vont faire du ski. Une jolie façon de montrer que la caravane était aussi un moyen de montrer sa « modernité », une autre façon aussi de passer des vacances sportives en tissant des liens nouveaux dans un couple, une famille….  Il faut bien que quelqu’un garde « la maison » pendant que ces dames s’apprêtent à aller skier…surtout quand la caravane est stationnée sur une route fraîchement déneigée…

Caravane, revue du Tourisme moderne, mars 1962, n°143, Couverture, Cl. Elisabeth Poulain

Caravane, revue du Tourisme moderne, mars 1962, n°143, Couverture, Cl. Elisabeth Poulain

Caravane, revue du Tourisme moderne 03-1962, n°143, Couverture-Les lignes, Cl. Elisabeth Poulain

Caravane, revue du Tourisme moderne 03-1962, n°143, Couverture-Les lignes, Cl. Elisabeth Poulain

Le titre de cette couverture, en page 33 en dessous du sommaireest le suivant : « Bientôt les envolées sur la neige de printemps, « Bretagne » de Caravelair, une 3,30 m, entièrement isolée. Production de Sud-Aviation ».

Une grande attention est donnée aux couleurs. En haut de la couverture, le bandeau jaune, sur lequel se détache avec force en caractères noirs le titre du magazine « CARAVANE », donne une force vive et gaie à la montagne en quatrième plan placée en dehors du soleil. Ce jeu des couleurs se poursuit en bas de la photo, avec le jaune du pantalon de ski de la jeune femme.  Entre les deux, notons que le bas de la caisse de cette Caravelair est jaune-ocre éteint dans sa partie basse et que les rideaux sont d’un orange vif qui donne du tonus à la photo, en harmonie aussi avec ce jaune très chaleureux.   

Le jeu des lignes structurant la composition est fabuleux. Cette fois-ci, il faut au regard partir du fond du cliché, de cette montagne qui trace une ligne oblique qui part du haut-gauche vers la descente cette fois-ci de la pente. Cette ligne arrière-fond croise la ligne cachée de la prairie, qui descend dans le sens de la droite vers la gauche. Elle ne figure pas sur le jeu de tiges de fleurs de lin qui indique le sens des lignes. Une des raisons est que la ligne dominante à cet endroit est le haut rectiligne du toit de la caravane. En plus, celle-ci est bicolore blanche en haut, ocre-jaune un peu foncé en partie basse, sagement garée sur la route qui porte l’ombre de la caravane légèrement grisée. Aux verticales maintenant de s’exprimer. Aux premiers plans, les bâtons à droite, les deux dames au milieu, la paire de skis de la dame n°2 proche de la caravane en partie gauche, les trois angles visibles de caravane et …les quatre poteaux en ligne oblique sur le côté de droit et un seul plus visible vers la gauche.

Caravane-revue du Tourisme moderne 03-1962, n°143, Visuel p.21, Cl. Elisabeth Poulain

Caravane-revue du Tourisme moderne 03-1962, n°143, Visuel p.21, Cl. Elisabeth Poulain

L’ETE. Dans ce même numéro, Caravelair a par ailleurs fait paraître dans le magazine une double page de publicité, avec en page de droite, consacrée à un visuel estival, qui montre cette fois uniquement des femmes. L’une est en pyjama rose, avec ce slogan en haut des deux pages « Caravelair, de l’Air à la route, vous offre le confort de la CARAVELLE sous tous les climats…la qualité que l’on ne discute pas. ». Il est suivi d’un second écrit en blanc sur fond rouge et en noir sur fond rouge, en milieu de page de gauche et en bas des deux pages pour le second:

  • Le meilleur réseau français
  • associé à la puissante production de Sud-aviation.

La photo, qui mesure 20cm sur 13 de hauteur présente une  caravane de marque forcément Caravelair différente, sans pouvoir faire une comparaison dans la mesure où cette fois-ci c’est le côté « porte » qui est mis en valeur. La couleur du bandeau est d’un bleu léger, les fenêtres plus grandes sont groupées à l’arrière, à l’exception de celle que l’on voit à droite de la porte. Les trois dames l’été dans un camping une pinède qu’on imagine près de la mer, à cause du sable. La situation est forcément différente, on sent presque la chaleur du soleil.

. Ces dames viennent pour l’une d’elles de se réveiller. Elle est encore en pyjama d’un  joli rose. Elle sort de la Caravelair avec un magazine à la main, des babouches dorées au pied, se dirigeant vers le fauteuil rouge tonique qui l’attend. Elle se dirige vers un fauteuil rouge qui visiblement l’attend.

C’est une autre jeune femme qui donne le ton. Elle est très élégante avec son pantalon rouge assorti au rouge de l’autre fauteuil, avec des ballerines rouges, un haut fleuri  avec naturellement des fleurs rouges, tout comme le ruban qui orne le chapeau de paille de l’élégante, qui ‘apprête à prendre de la main, peut-être est-ce un biscuit, que lui tend la dame restée dans la caravane.

. La troisième personne du trio est en effet est en effet aussi à l’intérieur. Cette fois-ci, c’est elle qui se tend vers la jeune femme au pantalon rouge pour offrir quelque chose. On pourrait imaginer qu’elle est la maman  de l’une des deux autres, voire des deux.  

Caravane-revue du Tourisme moderne 03-1962, n°143, p.21, Cl. Elisabeth Poulain

Caravane-revue du Tourisme moderne 03-1962, n°143, p.21, Cl. Elisabeth Poulain

L’harmonie des couleurs. Elle est très réussie, avec ce rouge qui réveille le bleu ciel  doux qui ceinture la partie basse de la caravane, en laissant deux parties blanches en haut et en bas, des rideaux jaunes toniques sur un paysage enveloppant « vert pin » et sable roux. Les trois dames ont chacune leurs couleurs attitrées. La « Maman », celle qui est dedans et qui est tend des biscuits ( ?) à l’Elégante assise dehors, a un pull violet, un collier blanc tout comme son bandeau dans les cheveux. Le rouge comme nous de le voir pour la Star  qui est pose assise dehors telle une star et la Lève-Tard  qui sort en pyjama rose avec une cigarette à la main gauche et une revue qu’elle serre contre elle pour se réveiller en douceur…Et j’allais oublier les rideaux jaunes qui réveillent le bleu très doux qui manque de tonicité.

Des vraies vacances en plein air, avec cette « Caravelair qui vous offre le confort CARAVELLE sous tous les climats…la qualité qu’on ne discute pas… ». C’étaient des modèles1962…

                                                                                   *

Pour suivre le chemin

. CARAVANE, mars 1962, n°143, 1,50 NF, Revue du tourisme moderne.

. Le Ier visuel forme la couverture de ce numéro et le second est la partie « photo » en page 21 d’une publicité double page, qui commence en page 20 avec les adresses de tous les concessionnaires de la marque « Caravellair, de l’Air à la route … le meilleur réseau français…associé à la puissante production Sud-Aviation ».    

. Clichés Elisabeth Poulain      

       

Commenter cet article