Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Un bestiaire d’intérieur > Des animaux d’extérieur > La Grenouille 1

17 Septembre 2017, 15:47pm

Publié par Elisabeth Poulain

Grenouilles en représentation, Cl. Elisabeth PoulainGrenouilles en représentation, Cl. Elisabeth PoulainGrenouilles en représentation, Cl. Elisabeth Poulain

Grenouilles en représentation, Cl. Elisabeth Poulain

Rassurez-vous, il ne s’agit pas de celle qui voulait se faire plus grosse qu’un bœuf que Jean de la Fontaine a si bien su raconter dans une de ses fables les plus célèbres…Je ne vais pas non plus vous parler de la fascination de Peter Mayle, un auteur anglais, amoureux de la Provence, qui raconta avec beaucoup d’humour ses « Aventures dans la France Gourmande ». Il commence son chapitre dédié à la à la grenouille, cette spécialité française, franchement dérangeante pour un Anglais, avec cet intitulé « Les amateurs de cuisses de Vittel » : « Songez à la grenouille : ni poisson, ni volaille, ce curieux entre-deux est pour bien des gens un symbole d’excentricité gastronomique et, pour les Anglais, l’emblème d’une nation. Ils appellent les Français les ‘Frogs’ en frémissant d’horreur devant de tels goûts culinaires… ». La dénomination de « Froggies », que nous sommes, nous Français, n’est pas franchement flatteuse, il faut le savoir. Rassurez-vous aussi, vous ne verrez pas de grenouilles bonnes à cuire et à manger ! Désormais, la pratique est de fait interdite en France.  

Grenouille dans le jardin, sulfure millefiori, "Je suis la + forte & la + fière", Cl. Elisabeth Poulain

Grenouille dans le jardin, sulfure millefiori, "Je suis la + forte & la + fière", Cl. Elisabeth Poulain

Ce billet n’a qu’un objectif qui est d’essayer de comprendre pourquoi il y a tant de représentation de ce modeste animal. Sa renommée est quasi-mondiale, comme le montrent ces quelques exemples de fausses-vraies grenouilles. Fausses car elles ne nagent pas dans leur mare et vraies car vous pouvez les prendre dans la main. Elles sont en plastique, en métal ou même en verre…Leur couleur dépend de la matière utilisée. C’est cette représentation étonnamment plurielle de la grenouille, qui constitue l’objectif de ce billet qui se fera en plusieurs séquences. 

. Commençons par la grenouille en verre avec beaucoup de vert. Elle pèse très exactement 1,086 kg, pour des dimensions peu proportionnées à son poids. Il faut dire que pour assurer sa stabilité, elle repose sur un socle de verre non colorée, de 12,5cm de diamètre et d’une épaisseur variable, de 2,5cm au centre et d’1cm en arrondi vers le bord. A la hauteur de sa tête, elle mesure près de 10 cm. Son corps est un sulfure rempli de fleurs de couleurs variées, ses pattes sont vertes, tout comme ses pupilles au centre d’une pastille épaisse de verre collée sur sa tête. Elle est une version récente des presse-papiers Millefiori que l’on connait plus fréquemment sous forme de boule ou de galet.

Petite grenouille sur pierre "Je suis vraiment sympa", Cl. Elisabeth Poulain Petite grenouille sur pierre "Je suis vraiment sympa", Cl. Elisabeth Poulain Petite grenouille sur pierre "Je suis vraiment sympa", Cl. Elisabeth Poulain

Petite grenouille sur pierre "Je suis vraiment sympa", Cl. Elisabeth Poulain

. Après cette championne de lancer de poids, voici une petite grenouille, qui fait contraste avec la première. Jugez-en elle pèse 16 grammes de pur plastique vert acidulé adouci. «  Mes mensurations, 4 cm sur ma base, 4 cm environ entre le haut de mes oreilles et environ 5,5 cm de longueur vue de haut approximativement. Je suis verte, un vert spécial forcément, il est frais, pas agressif, sympathique, comme moi. Je dois être et j’en suis fière, une des deux seules grenouilles de cette série qui porte sa nation d’origine de fabrication ‘made in China’ en dessous, à la hauteur de mes petites pattes arrière... Mes yeux globuleux sont blancs, avec des petits points noirs placés de façon à avoir l’air ‘ bigleuse’. Comme j’ai toujours un petit sourire, avec un petit trou au milieu des lèvres, je semble toujours être contente de moi. Quel âge ai-je ? C’est difficile à dire, quelques années, c’est sûr ! » 

Sa provenance  est une indication d’importante parce qu’en Chine ancienne, la grenouille avait un lien très positif avec l’eau et la fertilité de la terre. C’est elle, animal lunaire, qu’on évoquait pour appeler la pluie bienfaisante. Sa forme était sculptée ou figurait sur des tambours pour scander l’appel de l’orage, préfigurateur de la pluie, sas lesquels les plantes ne peuvent pousser.  

Les grenouilles, "Nous sommes les triplées souriantes", Cl. Elisabeth PoulainLes grenouilles, "Nous sommes les triplées souriantes", Cl. Elisabeth Poulain

Les grenouilles, "Nous sommes les triplées souriantes", Cl. Elisabeth Poulain

. Les petites sœurs triplées d’un joli vert adouci de jaune. Elles sont rayonnantes de vitalité. Si je devais choisir celles qui vous mettent de bonne humeur quand il pleut…, ce serait elles. 7cm de hauteur environ, 5 cm à l’endroit le plus large de ces  petites bêtes aux pattes du haut un tantinet bizarres. Celles  de gauche est toute petite, elle repose sur le genou droit, quant au droit, il est déplié jusqu’à toucher terre juste à côté de sa patte arrière gauche. C’est celle-là qui en dessous porte le code commun aux trois, W21-3…Ce sont les plus sympathiques, à mes yeux.

. Voici pour terminer ce billet la plus petite des petites : elle mesure 3,1cm, 2,4cm à la hauteur de ses bras écartés et 0,5 cm d’épaisseur. D’où vient-elle ? Je l’ignore. Elle me fait rire…Elle a l'air si contente d'elle surtout sur fond rouge...!    

La grenouille sur fond rouge "Et moi, je suis la plus petite!", Cl. Elisabeth PoulainLa grenouille sur fond rouge "Et moi, je suis la plus petite!", Cl. Elisabeth Poulain

La grenouille sur fond rouge "Et moi, je suis la plus petite!", Cl. Elisabeth Poulain

Pour suivre le chemin

. Voir le célèbre poème de Jean de la Fontaine ( 1621-1675) notamment sur http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/jean_de_la_fontaine/la_grenouille_qui_veut_se_faire_aussi_grosse_que_le_boeuf.html

. Des exemples récents de sulfures millefiori sur https://www.pinterest.fr/pin/484559241137707183/?lp=true

. Peter Mayle, « Aventures dans la France gourmande, avec ma fourchette, mon couteau et mon tire-bouchon », Editions du Seuil, dans la collection « Points », 2003.

. Lire la véritable origine de la dénomination peu valorisante de « Froggies » pour désigner les Français, dans un article de Claude Duneton http://www.lefigaro.fr/langue-francaise/expressions-francaises/2016/09/02/37003-20160902ARTFIG00067-la-veritable-histoire-des-froggies.php

. Le Dictionnaire des  Symboles, Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, Collection Bouquins, Robert Laffont/Jupiter, en pages 485 et 486, l'équivalent approximatif d'une page environ.   

Grenouilles, l'équipe des 6, Cl. Elisabeth Poulain

Grenouilles, l'équipe des 6, Cl. Elisabeth Poulain

Commenter cet article