Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Angers-Cours Saint-Laud-Intencity-1, La vitalité + face à Gare St-Laud

24 Octobre 2017, 09:48am

Publié par Elisabeth Poulain

Cours St-Laud, Angers Gare+, voies ferrées entre les 2, Vue de la passerelle, Train bleu, Cl. Elisabeth Poulain

Cours St-Laud, Angers Gare+, voies ferrées entre les 2, Vue de la passerelle, Train bleu, Cl. Elisabeth Poulain

A Angers, il existe bien une gare centrale, celle du quartier Saint-Laud, de sorte qu’on l’appelle la gare Saint-Laud, dont les rails coupent la ville en deux dès que l’on quitte la gare proprement dite. Angers-Gare est le nom d’un ambitieux programme de vitalisation de cette partie de la ville, centré sur « Quatuor » qui se situe en aval de la gare, en « rive » droite quand on va vers Nantes. « Quatuor » est bien avancé, comme le montrent les grues auprès de trois des immeubles, en phase active de réalisation.  Le premier immeuble à surgir de terre a été le parking, dont la construction a été menée tambour battant, tant le besoin de stationnement était et reste fort.

Désormais, également en phase active de réalisation depuis juin 2016, on voit maintenant de l’autre côté de l’emprise ferroviaire –rive gauche en allant vers Nantes – , de l’autre côté de la passerelle, que les grues ne chôment vraiment pas. C’est un euphémisme pour dire qu’il y a là un autre grand chantier mené « tambour battant », sachant que le Ier immeuble au bas de la rue Fulton est déjà terminé. Il est occupé et possède déjà sa première activité commerciale accessible du trottoir, une banque qui occupe le coin de la rue, avec vue en proche proximité sur le Pont-Noir qui passe en dessous de l’emprise ferroviaire. 

C’est donc cette fois-ci, sur cette rive gauche –en allant vers Nantes - sur l’ancien site du Sernam, que la ville est passée à la phase 2 de la revitalisation de son centre élargi où elle a  « choisi » de se développer. En toute  proximité avec les centres des villes, les espaces libres de construction sont plus que rares. Il faut donc toujours prévoir et l’amplitude des choix n’est pas large !

Cours St Laud, vu de Gare +, la passerelle prévue, l'arrivée Pl. Giffard Langevin, Cl. Elisabeth Poulain
Cours St Laud, vu de Gare +, la passerelle prévue, l'arrivée Pl. Giffard Langevin, Cl. Elisabeth PoulainCours St Laud, vu de Gare +, la passerelle prévue, l'arrivée Pl. Giffard Langevin, Cl. Elisabeth Poulain

Cours St Laud, vu de Gare +, la passerelle prévue, l'arrivée Pl. Giffard Langevin, Cl. Elisabeth Poulain

Cours St Laud, Gare +, les voies ferrées, l'herbe entre les rails, Cl. Elisabeth PoulainCours St Laud, Gare +, les voies ferrées, l'herbe entre les rails, Cl. Elisabeth Poulain

Cours St Laud, Gare +, les voies ferrées, l'herbe entre les rails, Cl. Elisabeth Poulain

Cet endroit en sortie de gare à Angers est plus que sensible. La preuve en est qu’il y a été implanté une passerelle pour les piétons, il y a un temps certain, de plusieurs décades, sans que je puisse même vous donner une date approximative. L’emprise des voies ferrées est à cet endroit en resserrement de sorte que la largeur à traverser pour les piétons est plus « optimale ». C’est aussi là, quasiment en face mais un peu plus bas, rue Fulton, que  la ville a décidé d’implanter Cours Saint-Laud, un projet innovant de grande ampleur, après avoir traversé la Place Giffard  Langevin.   

Notons tout de suite une grande différence entre les deux « rives ».  L’ensemble  Quatuor de Gare + est constitué d’immeubles séparés les uns des autres, qui présentent leur largeur face aux voies et leur plus grande longueur entre leur façade rail et celle de la rue en arrière. Le bruit des trains peut ainsi s’échapper partiellement par « des corridors ouverts », alors que la situation au sol d’Intencity est totalement différente. De l’autre côté en rive gauche en effet, la bande unitaire au sol est beaucoup plus longue que large. Sa largeur peu accentuée va en se rétrécissant vers le haut, en arrivant près de la place Giffard Langevin au croisement de la rue Fulton et de la rue Eblé. La réaction au bruit est alors totalement différente et d’autant plus importante que des logements sont prévus dans ces bâtiments innovants à fonctionnalités plurielles. Notons tout de suite, qu’Intencity regroupe plusieurs immeubles différenciés accolés les uns aux autres, contrairement aux quatre immeubles d’en face, qui garde chacun leur individualité, chacun d'entre eux formant un bloc.  

Revenons rive gauche. La forme de ce terrain, en forme de quadrilatère allongé irrégulier, à faible largeur, en pente, qui va en se rétrécissant vers le haut, vers la place, Giffard Langevin,  a appelé un projet architectural audacieux et de grande ambition, à l’instar de ceux que l’agence ANMA a déjà réalisés avec brio. Elle a par exemple reçu une mention à l'équerre d'argent - un grand prix de l'architecture - en 2010 pour la célèbre opération de réhabilitation de la friche portuaire de Dunkerque (voir références en notes en fin d’article). A Angers, en rive gauche de l'emprise ferroviaire, il s'est agi de créer un nouveau cœur de quartier.

Angers, Cours Saint-Laud, les 7 façades différenciées avant, rue Fulton, Cl. Elisabeth Poulain

Angers, Cours Saint-Laud, les 7 façades différenciées avant, rue Fulton, Cl. Elisabeth Poulain

Cette fois-ci à Angers en 2017, est né - et pas encore tout à fait terminé, mais presque - un ensemble contigu de logements et de bureaux tertiaires  destiné à donner vie à cette partie d’Angers, qui porte le nom de « Cours Saint-Laud ». C’est un point important qui explique aussi pourquoi le site choisi pour « Intencity » de ce côté se justifie pleinement, même s’il est décalé par rapport aux implantations de « Gare + », du côté de la Gare Saint-Laud en rive droite (vers Nantes) plus en amont. Les deux groupes d’immeubles vont pouvoir  s’équilibrer l’un l’autre,  « communiquer » d’une certaine façon, en assumant des fonctionnalités différentes, et cela d’autant plus qu’il y a déjà une continuité physique entre les deux « rives », comme le montre le resserrement des rails à cet endroit, qui s’étaient déployés largement au niveau de la gare Saint-Laud et qui se regroupent en aval entre Quatuor et Intencity. Mais il y a plus.  

En effet juste à cet endroit très stratégique, dans le projet de Cours Saint-Laud (rive gauche), une passerelle ancienne et toujours active actuellement va prochainement être remplacée par une passerelle plus large et plus aux normes actuelles . Les accès en courbe de ce véritable ouvrage d’art permettront aux personnes poussant des poussettes et aux cyclistes  de passer au-dessus des voies, en toute sécurité et sans fatigue, tout en gardant des marches pour ceux qui sont pressés et/ou que ne gênent pas les  escaliers. Comme on le voit, des liens existent déjà, entre des rives qui se parlent, dans un site stratégique, qui ont commencé à se renforcer grâce à l’implantation d’INTENCITY par ANMA, à savoir l’Agence Nicolas Martin & Associés.     

La polyvalence de cet ensemble architectural très innovant. D’Intencity à Inventicity, il n’y a pas loin. Les mots ont toujours une forte importance. Ils disent beaucoup. Ici, le chantier est bien avancé, comme l’atteste l’immeuble déjà réalisé et actif, sorti de l’état de chantier  en bas, à l’intersection avec la rue Yvonne Poirel. C’est la raison pour laquelle une visite de chantier a pu être programmée par le CAUE en partie haute, en la présence de Michel Delplace, l’architecte associé de l’agence, qui était déjà membre de l’équipe de « Grand Large », l’opération de réhabilitation de la friche portuaire de Dunkerque  bien connue.  Mais revenons en 2017, pour vous dire que l’agence est bien connue pour mener avec succès des projets ambitieux et novateurs dans des situations urbaines complexes et forcément difficiles.

Angers, Cours Saint-Laud, Intencity, Façade arrière sur le parc,Cl. Elisabeth Poulain

Angers, Cours Saint-Laud, Intencity, Façade arrière sur le parc,Cl. Elisabeth Poulain

A Angers, pour les amoureux de l’architecture d’aujourd’hui pour demain, il s’est agi de découvrir un chantier en cours de réalisation avancée qui permet de sentir aujourd’hui les pulsations de la ville de demain, qui s’expriment en termes de novation des réponses qui sont apportées aux besoins urbains. Il ne s’agit plus de faire seulement un bel immeuble innovant, ni même plusieurs juxtaposés. Il est question de réaliser un nouveau quartier -la ZAC couvre 70 000m2- , qui change le regard de ceux qui passent mais aussi le mode de vie de ceux qui vont y vivre, y travailler, y venir…en sentant les pulsations du changement dans le temps, en ayant intégré les nouveaux rythmes de la ville.

Dans Intencity, vous sentez les vibrations de l’énergie, du temps qui dynamise, des rythmes de la ville qui se modifie à chaque instant, de la même façon que vous entendez les trains qui passent, même si au cours de la visite de chantier,  aucune question sur le bruit n’a été posée. Il faut dire , que contrairement à ce que je croyais, il est bien passé des trains, la preuve en est que la nuisance est réellement faible. Il est vrai aussi que j’étais très occupée à voir, à avancer, à regarder où je mettais les pieds, à prendre des notes, en écoutant attentivement Michel Delplace, tout en faisant aussi des clichés!

Quelques chiffres d’abord pour montrer l’importance d’Intencity qui occupe le bas de la rue Fulton, en lien par l’arrière avec le parc, au bas de la rue Eblé. C’est à noter parce que lors de la visite de chantier, nous n’avons pas eu le temps de  voir la façade « Jardins », qui s’ouvre un « parc » urbain libre d’accès. A dire vrai, aussi bien la dénomination de parc, ou de jardins, d’ailleurs, me semble vraiment inadaptée. Je parlerai plutôt de « prairie urbaine », avec une aire de jeux, car tout est ouvert. Il faut dire aussi que des façades, il y en a en veux-tu, en voilà…        

Dans le reste du triangle qui descend en pente, «c’est là que vont être achevés d’être construit au total 4000m2 de bureaux, + 25 logements, + une petite activité industrielle à venir et encore un îlot à faire. Le plateau de bureaux va s’étendre de 300 à 600 m2, sur deux bâtiments et un autre de 120 m2. Le site est très particulier, avec cette vision latérale en courbe, quand on arrive de Nantes. On a travaillé sur ces « épines » dissymétriques, qui font l’objet d’une isolation par l’extérieur.  Pour chaque nef, le grand côté est en aluminium et le petit côté est en noir…La nef du fond  est foncée, avec un jeu visuel devant-derrière…Cela interroge, au point que l’on se pose des questions sur le bâtiment qui est devant soi… Le bâtiment A est celui qui se présente devant nous, le B est au milieu et le C est vers le bas…. »

Angers, Cours Saint-Laud, Intencity, Jeux de façades avant, rue Fulton, Cl. Elisabeth Poulain
Angers, Cours Saint-Laud, Intencity, Jeux de façades avant, rue Fulton, Cl. Elisabeth Poulain Angers, Cours Saint-Laud, Intencity, Jeux de façades avant, rue Fulton, Cl. Elisabeth Poulain

Angers, Cours Saint-Laud, Intencity, Jeux de façades avant, rue Fulton, Cl. Elisabeth Poulain

Imaginez, vous arrivez à vélo, en étant passée par-dessus la voie ferrée en amont sur le pont qui se situe juste avant la gare. Vous longez l’emprise ferroviaire et vous arrivez à cette pointe de triangle de la Place Giffard Langevin. Vous laissez votre vélo, derrière un poteau provisoire en bois,  attaché  à la clôture en canisse en arrière. C’est du « rus de rustique » !.  Vous voyez déjà un groupe de personnes et vous savez que vous êtes arrivée au bon endroit. En fait la découverte avait commencé pour moi, quelques semaines avant par hasard, mais cette fois-là en n’ayant vu que la façade arrière tournée vers la prairie arborée, qui forme une sorte de vallon peu accentué.  Cette fois-là, la découverte s’était faite pour moi en venant de la rue Eblé, c’est-à-dire par l’arrière.

Il y avait déjà là un télescopage de temps et d’espace entre ces maisons accolées les unes aux autres sur la façade arrière , la partie médiane de ce bel espace urbain de nature tournée vers les jeux pour enfants, l’allée qui coupe en biais cette prairie urbaine, qu’on appelle dans les brochures « le parc » et sur la gauche de l’allée, des panneaux de chantier qui laissaient voir des constructions en train de se faire. L’idée qui est venue à l’esprit a été qu’au cordon de maisons du haut datant de la fin du XIXe-début du XXe de la rue Eblé, allait correspondre, en  non-continuité, pour notre XXIe siècle une architecture qui lui corresponde, basée sur la novation et qui appelle de ce fait de nouvelles perceptions, des vibrations et naturellement un nouveau regard.  

Et c’est la découverte que j’ai faite lors de la visite du chantier organisée par le CAUE d’Angers pour plusieurs dizaines de personnes le samedi 14 octobre dernier à 10h, en la présence de Michel  Delplace, architecte associé de l’ANMA. Tout en découvrant une partie du bâtiment C, il nous a présenté le projet, le chantier et sa finalisation telle que nous avons pu les voir, à différents stades d’achèvement dans le temps. Dans tout projet, il y a toujours trois dimensions, quelqu’en soit l’ordre : les personnes, le temps et la terre qui nous porte, avec toujours une forte imbrication. Dans le cas d’Intencity, on pourrait parler de vibrations de la novation…Il ne s’agit plus de faire des barres qui barrent l’horizon, des tours qui dominent ou des grands ensembles qui écrasent le paysage urbain de toute leur puissance, comme on l’envisageait lorsqu’il fallait reconstruire la France en plein boom démographique…

Angers, Cours Saint-Laud, Intencity, parc arrière, aire de jeux pour les enfants Cl. Elisabeth Poulain Angers, Cours Saint-Laud, Intencity, parc arrière, aire de jeux pour les enfants Cl. Elisabeth Poulain
Angers, Cours Saint-Laud, Intencity, parc arrière, aire de jeux pour les enfants Cl. Elisabeth Poulain

Angers, Cours Saint-Laud, Intencity, parc arrière, aire de jeux pour les enfants Cl. Elisabeth Poulain

C'est la réalisation phare  d’une nouvelle dimension innovante de la ville, compréhensible déjà du dehors dans sa triple mixité fonctionnelle, visuelle et temporelle, en mêlant les activités de travail et de vie.  Citons les étages élevés pour les bureaux, avec des espaces traversant pour certains dotés de trois façades. Imaginez la lumière que vous pouvez avoir et les vues sur la ville ! Dans un même immeuble, il peut y avoir les bureaux en haut, avec des terrasses accessibles pour certains, des appartements HLM dans les étages du bas, accessibles par des escaliers que l’on ne voit pas de la rue, une crèche qui sera d’autant mieux accueillie que "la prairie" juste à côté de l’allée qui longe  l'ensemble par  l’arrière proche de la place, est  déjà conçue pour les enfants, avec des jeux divers et variés !    

Il est vraiment temps d’arriver aux façades. Le jeu ici s’est fait avec la lumière, comme le vent avait été une force majeure d’innovation à Dunkerque dans les immeubles à gables, face à l’eau du port. Si vous ne voulez pas et/ou ne pouvez pas construire  en ligne ni en hauteur, une autre solution innovante existe, comme le montre Intencity. Elle consiste à accoler des bâtiments différents en jouant tout particulièrement, sur leur hauteur, sur leur « skyline », leur "ligne de ciel", leur type de finition en haut, leurs singularités de façade, des ruptures volontaires qui ne choquent pas au contraire... On y voit  en particulier un espace horizontal gravillonné  aux allures d’un jardin, où se trouvent une table avec des chaises, de jardin… qui attendent des personnes, qui vont travailler dans les bureaux et qui pourrons y faire leur pause-café, mais seulement bien sûr quand on est à l'intérieur… En complément de ce jeu entre l’architecture proprement dite et la lumière, est associée ici avec la brillance des éléments métalliques structurants dissymétriques des fenêtres, avec une face brillance et une face noire. Il y a là un « jeu visuel » qui sera perçu par les passagers des trains lors de leur arrivée en gare.

C’est encore une des caractéristiques bien singulière et très intéressante de l’agence, qui est de savoir utiliser les atouts du lieu pour renforcer l’ancrage d’un projet, tout comme  le vent l’avait été à Dunkerque pour les façades des immeubles à gable pour assurer une ventilation naturelle dans les immeubles. On y trouvait déjà la volonté de faire surgir les différences dans des façades jamais tout à fait les mêmes et qui en avaient alors pourtant d’autant plus de liens d’appartenance à un ensemble. Avec aussi une recherche forte sur l’usage des matériaux utilisés pour les façades…du métal, du bois… des formes hautes triangulaires sur le devant, des formes avec du bois en arrière...  

PS. Il y aura un autre billet sur la visite de chantier en étant entré fois-ci dans le bâtiment C, me semble-t-il. Il faudra attendre un peu, tant ce type de billet est lourd.

 

Angers Cours Saint-Laud, le panneau d'affichage de l'opération, Place Giffard Langevin, Cl. Elisabeth Poulain

Angers Cours Saint-Laud, le panneau d'affichage de l'opération, Place Giffard Langevin, Cl. Elisabeth Poulain

Pour suivre le chemin

. L’agence ANMA, l’Agence  Nicolas Michelin et Ass. sur http://www.anma.fr/

. Voir aussi la présentation de l’agence, de Michel Delplace, du projet …sur  https://www.facebook.com/search/str/anma+michel+delplace+architecte+associ%C3%A9/keywords_search    

. Voir l’annonce de la visites de chantier sur le site du CAUE, le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement  sur : https://a3aangers.wordpress.com/2017/09/18/visite-de-chantier-intencity/

https://www.caue49.com/2017/09/19/visite-de-chantier-intencity/ ainsi que sa newsletter sur  https://www.caue49.com/2017/09/27/newsletter-caue-de-maine-loire/                                                     

. Retrouver le projet en détail, avec tous les chiffres, dans la plaquette d’Angers Développement  dans https://www.angers-developpement.com/wp-content/uploads/2016/08/Plaquette-Cours-St-Laud-BD-2016.pdf

. Egalement  http://www.angers.fr/decouvrir-angers/angers-ville-en-mouvement/cours-saint-laud/index.html     ainsi que  http://www.my-angers.info/06/02/cours-saint-laud-demarrage-du-chantier-de-limmeuble-intencity/56464                                                    

. Sur la visite elle-même, la présentation sur http://us11.campaign-archive1.com/?u=9f731502648fa26a6f0c6ec7f&id=cb33da2369    et https://a3aangers.wordpress.com/2017/09/18/visite-de-chantier-intencity/

. Et celle d’A3A – l’Association Angevine des Amis de l’Architecture- associée au CAUE de Maine et Loire sur https://a3aangers.wordpress.com/ 

                                                                         **

Sur l’Agence ANMA et Dunkerque, voir d’abord https://www.amc-archi.com/photos/equerre-d-argent-2010-mention-speciale-nicolas-michelin-et-associes-immeubles-a-gables-du-grand-large,2187/facades-en-bord-de-quai-imm.1

. Un précédent billet sur ce blog en date du 29.06.2010, sur cette fameuse opération du Port de Dunkerque pour cette formidable réussite d’insertion d’un ensemble atypique, très original, dans un site portuaire dégradé, qui avait perdu son identité, http://www.elisabethpoulain.com/article-le-grand-large-a-dunkerque-sur-le-port-un-souffle-d-air-nouveau-107585321.html

. Un autre article sur Dunkerque toujours sur ce blog, avec d’autres clichés des immeubles conçus par l’Agence Michelin, en date du 29 juin 2012  http://www.elisabethpoulain.com/article-dunkerque-entre-frontieres-grands-paysages-l-art-du-telescopage-125131338.html

 

                                                                        

 

                                                            

Commenter cet article