Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Le chien, le meilleur ami de l’Homme, Nouvelle Histoire naturelle 1908

28 Janvier 2018, 12:10pm

Publié par Elisabeth Poulain

Histoire naturelle 1908, André éditeur Paris, Chien fig 29, Tête et dentition fig. 47, Cl. Elisabeth Poulain Histoire naturelle 1908, André éditeur Paris, Chien fig 29, Tête et dentition fig. 47, Cl. Elisabeth Poulain

Histoire naturelle 1908, André éditeur Paris, Chien fig 29, Tête et dentition fig. 47, Cl. Elisabeth Poulain

Il convient tout d’abord que je vous donne l’intitulé exact de cet ouvrage : « Nouvelle Histoire naturelle Elémentaire »  faite pour les « Ecoles primaires, supérieures : Garçons » dont c’est « la cinquième édition ». J’aurais bien aimé voir et avoir également l’exemplaire pour les filles pour faire la comparaison. Je pense que j’aurais plusieurs fois bondi au plafond. En 1908, en France d’une façon générale, l’égalité des genres ne devait pas être une priorité d’urgence absolue, ni même un concept envisageable. Cet ouvrage a pour auteur « E. Aubert, Docteur ès sciences, Professeur au Lycée Charlemagne et Reignier, Inspecteur primaire. PARIS, E. André Fils, Editeur, 6 rue Casimir–Delavigne, 6 ». Quant à l’année de référence, l’information a été facile à trouver, car la date est écrite en gros caractères sur la page de gauche « Programmes de 1908 ».  

D’après ce que je peux lire, il existait alors des écoles primaires supérieures, divisées par genre. Dans le même ouvrage, les sciences naturelles étaient elles-mêmes réparties sur trois années, avec le programme inclus année par année pour chaque composante de l’Histoire naturelle élémentaire que nous appellerions aujourd’hui les sciences naturelles.  

Histoire naturelle 1908, André éditeur Paris, Chien Setter (?), haut.0m,10 (!), fig 29-p.30,  Cl. Elisabeth Poulain

Histoire naturelle 1908, André éditeur Paris, Chien Setter (?), haut.0m,10 (!), fig 29-p.30, Cl. Elisabeth Poulain

. La première année, axée sur les généralités, est elle-même divisée en Zoologie (16 chapitres),  en Botanique (7 chapitres) et en Géologie (8 chapitres).

. Pour la seconde année incluse dans l’ouvrage, on retrouve cette trilogie axée cette fois-ci, portant non plus sur les généralités,  mais sur les fonctions de la nutrition (1 + 7 chapitres). Avec des particularités en zoologie, il existe des fonctions de relation (5 chapitres) et en botanique avec une première partie sur les organes nutritifs (4 chapitres) et les organes reproducteurs (4 aussi) en seconde partie. Et …il reste une partie géologie (3 chapitres).

. Je vous fais grâce du programme de la 3è année… tellement l’annonce du programme et les façons de présenter la connaissance sont compliquées, surtout quand on se souvient qu’il s’agit du niveau élémentaire pour des petits garçons ! 

                                                                                        *

Rassurez-vous. Je n’oublie pas que le chien cité dans le titre est le véritable sujet de ce billet. En zoologie, le chapitre II - page 13 - est affecté à l’organisation générale des animaux, qui commence par…l’Homme ( !) dès la page 14 ! Il m’a fallu attendre la page 29 pour trouver le meilleur ami de l’homme, c’est à dire le chien qui est le Ier héros de la classification zoologique animale au chapitre V, en page 30, représenté sur la figure 29. Ce qu’on apprend en page 30-31 porte sur le classement des animaux selon qu’ils possèdent une symétrie bilatérale, une symétrie radiaire ou l’absence de symétrie.

. Pour la symétrie bilatérale, sont cités comme exemple et dans cet ordre-là : l’Homme, le Chien, la Carpe, l’Ecrevisse !

Histoire naturelle 1908, André éditeur Paris, Chien Setter (?), fig 32 p 31,  Cl. Elisabeth Poulain

Histoire naturelle 1908, André éditeur Paris, Chien Setter (?), fig 32 p 31, Cl. Elisabeth Poulain

Le chien offre donc la particularité d’être, comme l’homme, un très bel exemple de « symétrie bilatérale ». Cela signifie, selon les auteurs, qu’il est constitué de deux parties équivalentes, ce qui me parait surprenant –on n’a pas deux estomacs ou deux foies par exemple - mais peut-être les auteurs E. Aubert-Docteur es Sciences-, Professeur au Lycée Charlemagne  et A. Reignier Inspecteur primaire,  ont-ils visé seulement l’ossature. Le chapitre V, qui porte sur les « Classifications zoologiques », met sur le même plan l’espèce humaine et l’espèce animale avec pour exemple le chien qui est un bel exemple de symétrie bilatérale. Pour mieux le prouver, la page 30 présente en « figure 29 » une photo d’un chien de chasse (type setter, peut être…), et la page 31 le squelette  d’un chien de bonne taille en figure 32. Le dessin présente en particulier la particularité d’avoir des  « bras, avant-bras et des doigts à l’avant et à l’arrière des cuisses, des jambes et des pieds » ! Un vocabulaire curieux à utiliser pour un chien : chacun sait pourtant que cet animal a des pattes pour désigner chez une personne les bras et les jambes ! Outre l’homme et le chien, l’auteur cite comme autre exemple de symétrie la Carpe, un poisson d’eau douce, et l’Ecrevisse, un crustacé d’eau douce! C’est étonnant quand même.

Comme autre exemple de symétrie radiaire cette fois-ci, il y a les animaux, qui possèdent « plusieurs plans de symétries qui passent par un axe occupant le centre de leur corps. C’est l’Etoile des mers, ou le corail qui sont mis en lumière. Imaginez, nous sommes en 1908 et posons-nous la question : combien d’enfants à cette époque étaient-ils déjà allés au bord de la mer ?  Avant de revenir à mon sujet, qui est le squelette du chien, juste un mot pour vous dire qu’il y a une 3è catégorie formée par les animaux asymétriques, c’est-à-dire dénués de symétrie, comme les … protozoaires, qui ne possèdent qu’une seule cellule. Se faire traiter de « protozoaire » dans la cour de l’école des garçons a dû être la pire des injures !

Histoire naturelle 1908, André éditeur Paris, Chien fig 29-32 p 30-31-31,  Cl. Elisabeth Poulain

Histoire naturelle 1908, André éditeur Paris, Chien fig 29-32 p 30-31-31, Cl. Elisabeth Poulain

Le squelette du chien. Ouf, on y arrive, même si c’était tellement compliqué que le metteur en page du manuscrit  chez l’éditeur a réussi à se tromper dans la disposition des  photos en relation avec le texte  et que le relecteur n’y a rien vu ! Peut-être la fonction n’existait-elle-pas encore ?  Mais il y avait bien un directeur !

. Pour la symétrie bilatérale telle qu'elle existe pour  l’homme, le chien…, l’ouvrage présente une photo d’une étoile de mer vue de dessus et une autre vue de dessous… alors que le titre et le texte de ce paragraphe sont dédiés à la symétrie bilatérale. Ceci est une répétition volontaire de ma part ! C’est le chien qu’il aurait dû mettre à sa place. 

. Pour le système radiaire -l’Etoile de mer ou le Corail-, c’est là où cela devient amusant, car c’est le squelette du chien qui est présenté. Il y a en plus une autre maladresse, cette fois-ci, sans parler d’erreur, entre la présentation du chien à gauche, avec sa tête aussi  à gauche de la page de gauche et à nouveau à gauche, avec entre les deux, un dessin d’écrevisse ! Il aurait mieux valu placer les chiens face à face et déplacer le dessin de l’écrevisse de la figure 30 (en page 31) pour mettre face à face le chien de la figure 29 (en page 30), en espérant aussi que ce squelette est bien celui du chien de chasse de gauche. Avec une erreur dans le sous-titre de la première photo du chien qui regarde sur la gauche est censé mesurer 0,10m!

Quant au crane du chien, il faut se rendre en page 38 pour découvrir une vraie tête de monstre. Et c’est ainsi que va se terminer de façon un tantinet abrupt ce billet dédié au meilleur ami de l’homme…tel qu’on l’enseignait en 1908 ! Ajoutez- y la carpe, l'écrevisse, et le protozoaire, qui forme l'ensemble des animaux unicellulaires...!!!  

Nouvelle Histoire naturelle élémentaire, E. Aubert & A. Reigner, E. André & fils, Editeur Paris

Nouvelle Histoire naturelle élémentaire, E. Aubert & A. Reigner, E. André & fils, Editeur Paris

Et voici aussi comment ressort à la lumière un manuel scolaire que nous avons trouvé dans le grenier d’une maison derrière une grosse poutre de la charpente,  que nous venions de louer en Val de Loire.  Sa précédente locataire était une institutrice, qui une fois à la retraite, venait y passer ses étés, pour retourner dans le midi l’hiver…                        

                                                                                              *                                               

Pour suivre le chemin

. Nouvelle histoire naturelle élémentaire: E. AUBERT et A. REIGNIER, Garçons, E. ANDRE, fils EDITEUR

. En France, iI a fallu aux filles attendre 1924 pour pouvoir bénéficier du même enseignement que les garçons. http://edupass.hypotheses.org/1036

. Voir l’essor de l’enseignement secondaire des filles en Alsace (1871-1918)  et le décret de 1924 dans Revue d’Alsace 138/2012, dans   http://journals.openedition.org/alsace/1622

. Ainsi que Le statut scolaire local de 1870 À nos jours de Jean-Luc Hiebel, dans http://journals.openedition.org/rsr/1797

. Le chien de type setter, à retrouver sur http://www.chien.fr/race/setter-anglais/photos/

. Clichés Elisabeth Poulain

Commenter cet article