Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

L’Illustration 05.07.1913 > La barbe, la moustache… > Annonces

18 Mars 2018, 16:22pm

Publié par Elisabeth Poulain

L'Illustration 5-07-1905,Belle Jardinière, L'Elégant à la moustache,Annonces1, Elisabeth Poulain

L'Illustration 5-07-1905,Belle Jardinière, L'Elégant à la moustache,Annonces1, Elisabeth Poulain

Ce numéro de l’Illustration d’avant la guerre de 1914-1918, portait déjà sur des thèmes militaires dans les Balkans, avec par exemple, des cerfs-volants maritimes adoptés par la marine, après l’avoir été par l’armée de terre. C’est un autre thème, non pré-figurateur d’une guerre, que j’ai choisi, un thème pluriel qui peut sembler futile ou curieux ; la société d'alors change , sans qu’il soit possible de dire ni pourquoi, ni vers quoi. Ce billet a pour objectif  de montrer dans des annonces – les publicités d’aujourd’hui – des hommes à barbe, ou avec une moustache … sans que, dans aucune de ces « annonces » (la réclame d’alors), le dessin ne porte directement sur ce thème, à croire que tout homme bien né se devait d’avoir un ou plusieurs de ces ornement pileux sur le visage. Voici quelques exemples tirés des « Annonces » de l'Illustration  du 5 juillet 1913, avant de s’appeler maintenant des publicités.

L'Illustration 5-07-1905,Belle Jardinière, L'Elégant à la moustache,Annonces1, Elisabeth Poulain

L'Illustration 5-07-1905,Belle Jardinière, L'Elégant à la moustache,Annonces1, Elisabeth Poulain

. La fine moustache. C’est celle de la première annonce de la « Belle Jardinière, la plus grande maison de vêtements du Monde entier, 2 rue du Pont Neuf Paris ». Située en pleine page d’Annonces – 1- (41cm de hauteur sur 30cm) sous le titre de « Bains de Mer et de Voyages », elle montre un homme élégant – selon les standards de l’époque – dotée d’une très fine moustache,  saluer une « Elégante » dans le sable de la plage, elle avec des talons hauts et  des enfants qui font des châteaux de sable à gauche en bas. Lui,  impeccablement habillé, semble fier de ses cheveux gominés, avec sa raie sur le côté, et surtout de sa fine moustache, très nette, peu volumineuse et pourtant assez haute, entre le haut de la lèvre supérieure et le nez.

. La barbe blanche du vieil homme aux allures d’un savant, qui a amassé beaucoup de connaissance au fil des ans, pour vanter les atouts du « carburateur Zénith » en Annonces - 4 (18,3 cm sur 14).

.La barbe de l’homme « chic », qui a réussi dans la vie, comme le montrent sa veste courte à pan, avec gilet dessous et chemise blanche bien sûr, le  pantalon au pli impeccable, avec des chaussures vernis à boucle. C’est l’homme à la barbe de l’ « Automobile Unic… » en Annonces – 11. C’est un dessin A. Ehrman.

                                                                   *

L'Illustration 5-07-1905, Annonce-4, Carburateur Zénith, le vieux savant à la barbe blanche, Cl. Elisabeth Poulain

L'Illustration 5-07-1905, Annonce-4, Carburateur Zénith, le vieux savant à la barbe blanche, Cl. Elisabeth Poulain

Après ces « annonces », dont je viens de vous montrer les plus grandes et que l’on voit en premier, voici maintenant quelques portraits illustrant des articles, que je peux citer.

*En page 1, voici deux soldats, un grec à gauche, porte une moustache aux bords relevés  et un bulgare,  qui surveillent le port de Salonique dans une photo pleine page (1). Un troisième est assis

*En page 3, dans des formats de petites tailles, voici le président de l’Université de Harvard, M. Lawrence Lowell, avec une moustache retombante légèrement de chaque côté. Vient ensuite dans la colonne 3 –près du bord de la page M. Andrew Carnegie, «  le grand philanthrope et  l’un des plus puissants souverains de l’industrie et des finances de l’Amérique moderne » est l’hôte de Paris. Il est saisi par le photographe de plein pied devant une cheminée garnie de fleurs, avec un sourire, qui illumine son visage doté d’une barbe et d’une moustache blanche, tout comme sa chevelure.

*Voici, en page 4, Henri Rochefort, un grand journaliste de l’époque qui vient de décéder. Un portrait de lui figure en bas de l’article. Il porte une moustache, plus une barbichette et une « mouche » qui, je viens de l’apprendre, est un petit îlot de jonction sous la lèvre inférieure et le bas du visage. Le bas de son visage est ainsi composé de trois étages, chacun d’entre eux ayant son individualité ; à croire que cette composition était alors une nécessité pour équilibrer un visage d’homme !

*En page 11, c’est le professeur Vincent, médecin principal de l’Armée, dans son laboratoire du Val de Grâce, assis à son bureau. Il arbore ce que je qualifierai d’une « grosse moustache ».

M. Poincaré est visible sur le pont d’un bateau. La photo semble montrer une moustache courte de couleur foncée, alors que sa barbe est blanche (p. 23). Peut-être un effet de la lumière lors de la prise de vue.  

L'Illustration 5-07-1905, Annonce-11, Automobile Unic, l'homme chic à la barbe, Cl. Elisabeth Poulain

L'Illustration 5-07-1905, Annonce-11, Automobile Unic, l'homme chic à la barbe, Cl. Elisabeth Poulain

L'Illustration 5-07-1905, Annonce 19-1, Royat Auvergne, l'homme barbu malade, Cl. Elisabeth Poulain

L'Illustration 5-07-1905, Annonce 19-1, Royat Auvergne, l'homme barbu malade, Cl. Elisabeth Poulain

. C’est alors le retour des Annonces  jusqu’à la page 24 incluse, les pages de  couverture de l’Illustration, n’ayant jamais de n°. Maintenant, on parle de « la couverture », son verso est la 2 de couv., qui est suivie ensuite, à la fin par la 3 et la 4 de couv.

La page 19 est en soi une pépite publicitaire à écrire au pluriel. En effet on y voit trois « Annonces », qui ont chacune beaucoup à dire. Cette page de 36 cm de hauteur sur 27 est divisée en quatre visuels de 13 sur 17 cm environ dont trois concernent directement notre sujet.

_ Le premier en haut à gauche est une « réclame » pour l’eau de Royat en Auvergne dans un visuel signé A. Ehrmann.  On y voit un malheureux malade,  attaqué simultanément par des « démons » qui ont pour noms « Diabète, Goutte, Artériosclérose ». Il tend la main vers le verre d’eau de Royat qu’une bouteille est en train de verser. Le malade porte, pour une fois, une belle chevelure relativement longue et bouclé, ainsi qu’une barbe complète reliée à ses cheveux - avec également une moustache  qui rejoint la barbe. On est  en 1913 ! Il y avait déjà des dessinateurs publicitaires de très grand talent.

_A droite figure une réclame pour la ceinture anatomique pour hommes du Dr. Namy, avec ce slogan en haut à droite "Si vous commencez à prendre du ventre ". L’homme est représenté quasiment habillé, seul lui manquent son pantalon et bien sûr sa  veste. Il s’agit bien sûr d’attirer l’attention sur le ventre bedonnant du-dit monsieur. Ce qui nous intéresse sont la longueur de sa barbe, qui rejoint presque sa chevelure et les pointes particulièrement longues de de sa moustache.  Le dessin  est  une création de B&P Paris.

L'Illustration 5-07-1905-Annonce 19-2-L'homme barbu-ceinture du Dr Lamy, Cl. Elisabeth Poulain

L'Illustration 5-07-1905-Annonce 19-2-L'homme barbu-ceinture du Dr Lamy, Cl. Elisabeth Poulain

Voici le visuel, qui figure toujours sur cette page  dans le rang du bas. Il s’agit cette fois-ci d’une affaire de poils, encore, mais pour une femme. On voit sur le visuel une photo d’une jeune femme évidemment dotée de « poils » entre le nez  et sa bouche. C’est donc une « moustache » qui  visiblement a été dessinée, mais grâce au « Dépilatoire Hospitalier de M. Chantreau, pharmacien de Ière classe, ancien interne des Hôpitaux de Paris, en 3 minutes, celle-ci disparait…». Une merveilleuse invention que celle-là…. (article à suivre).                                                               

Il reste une remarque à faire et de grande importance, qui est le surnom de « Poilu »  donné aux soldats de la Grande Guerre.  

Et pour vraiment mettre un terme à ce billet, je m'aperçois qu'il reste encore une barbe blanche, celle d'au vieil homme, style ermite, le Père Kermann, qui est en train d'admirer au verso de la 4 de couv. sa bouteille de liqueur du Père Kermann, "la vieille liqueur française", une réalisation (publicitaire) de F. Cazanove, Bordeaux. Le visuel mesure 6,7 cm sur 5,4 cm...    

                                                                                     *   

Pour suivre le chemin

. L’Illustration° 3671, 71me Année, Annonces – 1 – de la « Belle Jardinière »   avec le sous-titre « Bains de Mer et Voyages ». Suivent le nom des « seules succursales pour vraiment , Paris, 1 place de Clichy, Lyon, Marseille, Bordeaux, Nantes, Angers, Saintes… »    

. Belle Jardinière, Annonces – 1, Dessin Cl. G. de Malherbe &C 

. Cheveux gominés, à voir dans https://fr.wikihow.com/gominer-ses-cheveux-en-arri%C3%A8re

. La barbiche ou barbichette https://fr.wikipedia.org/wiki/Barbiche. C’est là que j’ai trouvé le nom du petit  îlot de poils sous la lèvre inférieure  qui s’appelle en réalité « la mouche »

. Retrouver Henri Rochefort,  dans les membres du Gouvernement de l’Union nationale dans https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Rochefort#/media/File:Le_Gouvernement_de_la_d%C3%A9fense_nationale.jpg. C’est sa photo,  qui figure dans l’Illustration de 1913 cité. Il venait de décéder à l’âge de 82 ans. Et pour finir, je m'aperçois que j'ai oublié de vous montrer  

. Le « Poilu » à voir sur https://commons.wikimedia.org/wiki/File:W2289-Affiche14-18_PoiluType_0_94926.JPG

 

 

L'Illustration 5-07-1905, Annonce recto page de couverture, Liqueur Père Kermann, Cl. Elisabeth Poulain

L'Illustration 5-07-1905, Annonce recto page de couverture, Liqueur Père Kermann, Cl. Elisabeth Poulain

Commenter cet article