Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Moi, Gorge-Rouge, petit oiseau, sans peur et sans reproche…

11 Mai 2018, 16:46pm

Publié par Elisabeth Poulain

Rouge-Gorge, Etang Saint-Nicolas, Angers Cl n°1, Elisabeth Poulain

Rouge-Gorge, Etang Saint-Nicolas, Angers Cl n°1, Elisabeth Poulain

Je répète, Moi Gorge-Rouge, qui suis sans peur et sans reproche, comme le Chevalier Bayard, pourquoi m’appelle-t-on ainsi ? Pourquoi place-t-on la couleur de ma gorge, cet adjectif de rouge avant ma gorge ? On parle toujours de moi sous le vocable de rouge-gorge. Visiblement vous ne comprenez pas, ce que je veux dire par là. C’est qu’on est bien en France, où l’adjectif suit généralement le nom, sauf exceptions, car le français est une langue subtile.

L’important est bien que j’ai une gorge qui attire l’attention parce qu’elle est rouge. Vous me direz qu'on peut aussi dire « quelle belle maison, est-ce là ! » pour accentuer l’effet laudatif. Vous direz plus souvent : cette maison est belle. On va parler d’une jeune femme ou d’une femme jeune, ce qui induit déjà une différence. On ne parle pas sans raison de la subtilité de la langue française !

Rouge-Gorge, Etang Saint-Nicolas, Angers Cl n°2, Elisabeth Poulain

Rouge-Gorge, Etang Saint-Nicolas, Angers Cl n°2, Elisabeth Poulain

En latin, on place bien l’adjectif après, ce qui donne Erithacus rubecula : même celles et ceux qui n’ont jamais fait de latin comprennent ce que  veut dire rubecula, ce qui montre logiquement que la couleur « rouge franchement orangé foncé » est placée après le substantif. En anglais, l’adjectif se place avant : « it’s a beautiful yellow car, isn’t it? ».

En français, visiblement pour moi, rouge-gorge, c’est le rouge qui prime sur ma gorge. Peut-être est-ce une façon française de mettre en valeur ma singularité ? Je l’ignore, quoi qu’il en soit, je me demande pourquoi j’ai fait référence au Chevalier Bayard qui n’est pas n’importe qui. Je pense que c’est mon courage qui est mis en avant. Mais maintenant que j’ai dit ce que j’avais à dire, je vais laisser la parole à celle qui a pris de beaux clichés de moi, à moins d'un mètre de moi, sans que moi, je n’ai jamais exprimé la peur, tout simplement parce que je n’ai pas eu peur…Je sais, cela fait beaucoup de "moi"!    

Rouge-Gorge, Etang Saint-Nicolas, Angers Cl n°3, Elisabeth Poulain

Rouge-Gorge, Etang Saint-Nicolas, Angers Cl n°3, Elisabeth Poulain

 Pour suivre le chemin

. Voir le rouge-gorge sur  https://fr.wikipedia.org/wiki/Rouge-gorge_familier

. Pour la place de l’adjectif en français, voir les différences de sens de la phrase, selon que l’adjectif est placé avant ou après le substantif, sur https://francais.lingolia.com/fr/grammaire/les-adjectifs/la-place-de-ladjectif/exercices

. Quant au Chevalier Bayard, se référer à https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Terrail_de_Bayard

. Clichés Elisabeth Poulain      

 

 

Commenter cet article