Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

3 cartes postales d’Alsace avant, pendant & après la guerre de 14-18

18 Octobre 2018, 17:48pm

Publié par Elisabeth Poulain

Carte postale, Souvenir de Hagueneau, Polnischer König, Cliché Elisabeth Poulain

Carte postale, Souvenir de Hagueneau, Polnischer König, Cliché Elisabeth Poulain

Ce sont là trois  « pépites »  rares par définition, qui témoignent d’un passé pas si lointain quand l’Alsace-Lorraine parlait non seulement en allemand mais aussi en français (carte postale n°1). Re-devenue française à la (première) « Libération », elle a retrouvé sa bonne langue  française (CP n°2)  et enfin  c’est la beauté de certains paysages des Vosges   qui a pu être mise en valeur à nouveau (CP n°3).

. La carte postale n°1 « Souvenir de HaguenauPolnischer König » (Traduction de l’allemand « Le roi de  Pologne »).

Le recto montre à voir un ensemble important de bâtiments avec à gauche une grande maison en au toit très pentu parce qu’on aperçoit deux fenêtres en avancé sur le toit  avec leur propre petite toiture et ceci des deux côtés. Peut-être même y en a-t-il une autre à sa gauche mais elle est cachée par la ramure d’un arbre planté du côté de la route passant devant cet important ensemble immobilier. Deux cheminées sont fichées au faîte du toit.

. Le bâtiment du fond semble être une grange, sans fenêtre visible. Un sapin en outre masque la façade de ce bâtiment.   

. Quant à la maison à droite du cliché, elle se présente de face sur une belle longueur ; la porte ouverte et sans volet semble être l’entrée principale du bâtiment important par sa longueur. Un autre argument est que le portail de l’ensemble est ouvert juste en face de cette porte de la maison.  On aperçoit sur le toit pentu quatre cheminées me semble-t-il.

Remarquons enfin qu’on est en hiver car aucun arbre n’a de feuille, ce qui permet d’avoir la vue non seulement sur les différents bâtiments mais aussi sur le haut mur par devant. Pour le portail, on voit sans peine les deux colonnes auxquelles sont accrochées les vantaux  en métal plein pour le bas et ajouré pour le haut. 

L’arrière de la carte postale (14cm de long sur 9,2cm de haut) ne donne aucune information particulière. La seule remarque qui puisse être faite, est que la partie réservée à l’adresse est de 8 cm contre seulement 6 pour l’espace dédiée à la correspondance. L’endroit dédié au timbre est un petit carré de 2cm sur 2 en haut à droite…  

Carte postale, Photo Jeune Alsacienne, Cl. Elisabeth Poulain

Carte postale, Photo Jeune Alsacienne, Cl. Elisabeth Poulain

. La carte postale n°2 montre une jeune fille, habillée en  « Alsacienne » avec la fameuse coiffe fixée dans les cheveux  avec des épingles, sans que je puisse vous dire de quel canton elle était. On discerne des dessins de fleurs dans sa coiffe de couleur noire avec des fleurs vraisemblablement brodées sur ce grand ruban,  comme toute sa tenue, avec également un bouquet de quelques fleurs à la main. Cette carte a été coupée dans sa partie droite au recto, ce qui explique que je n’ai aucune information sur la ou le destinataire. Au verso, il est seulement indiqué « Souvenir de notre fête de libérati… mes sincères salutations, MF »  écrit en français à la plume trempée dans de l’encre noire, en lettres romanes pour le texte et en lettres gothiques pour les  trois lettres majuscules que j’ai soulignées ici dans ce billet. Les deux seules indications, qui peuvent être ajoutées  montrent la disproportion entre la partie dédiée à l’adresse beaucoup plus grande que celle destinée à la correspondance : la carte postale mesure 13,8cm  de longueur, dont 7,6cm sont affectées à l’adresse. Quant à « la libération », elle ne peut être que celle de 1918. 

A bien examiner cette carte, je m’aperçois que la très sérieuse jeune fille pose devant un décor peint sur une toile qui forme le fond. On le devine au « sol » sur lequel reposent ses pieds, à l’aspect  « papier froissé » où  se poursuit un décor d’un sentier qui part en montant à angle droit vers la gauche.

Carte postale-41 Saverne - le Haut Barr - L'Hôtel, Cl. Elisabeth Poulain

Carte postale-41 Saverne - le Haut Barr - L'Hôtel, Cl. Elisabeth Poulain

. Il me reste à vous parler de la carte postale n°3 qui  doit être la plus « récente » des trois pour plusieurs raisons. Il s’agit d’une vue de l’Hôtel du Haut Barr à Saverne. Elle est entourée d’un liseré beige-jaune, sur lequel figurent et les noms de la ville et le lieu et l’Hôtel, avec pour la première fois une signature « CAD » dans un triangle, juste avant l’intitulé total « 41 Saverne - LE HAUT-BARR – L’Hôtel ».

On peut admirer une vue prise d’en haut d’où l’on domine  l’hôtel en premier plan à droite qui semble être un mélange de manoir mi-alsacien mi-normand, avec les poutres de structures visibles et de curieuses baies cintrées vitrées en rez-de-chaussée surélevé avec à côté une avancée vitrée qui devait servir de véranda l’été. Quant aux ruines en arrière de l’hôtel, on peut imaginer que ce sont celles du « Château de Haut-Barr, L’œil de l’Alsace (Saverne) ».  

Il m’est difficile de vous en dire plus car la carte postale a dû être collée sur  un cahier par exemple, de sorte que j’ai du mal à lire, ce qui est indiqué au verso. Je devine, sans garantie de ma part, les mentions suivantes : « Hôtel, Restaurant, pension, A. Fockré, Le Haut-Barr (Saverne), Ouvert toute l’année, Téléphone 125. »

La carte mesure 14 cm de long, 9,2cm, bordure incluse. Au verso, la part réservée à l’adresse est plus grande que celle affectée au message, avec pour la première fois, en signe de « modernité » l’éditeur et son adresse à Strasbourg. J’arrive à deviner les termes d’ « … Arts mécaniques, Strasbourg …» écrits en tous petits caractères en position verticale pour séparer la partie droite dédiée à l’adresse du destinataire de la partie « correspondance »…   

A cette petite histoire de trois cartes postales, que j’ai trouvées dans une boîte, dont deux sont originaires du Bas-Rhin –Haguenau  et Saverne -  et l’autre  du Haut-Rhin avec la jeune Alsacienne, je ne peux rien ajouter  de plus que ce que je vois aujourd’hui et dont je viens de vous parler…    

                                                                           ***********                  

Pour suivre le chemin, consulter

. Haguenau, voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Haguenau#La_Première_Guerre_mondiale_à_Haguenau  

. Pour le Château du Haut-Barr, voir https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Ch%C3%A2teau_Haut-Barr.jpg

. Clichés Elisabeth Poulain

 

Commenter cet article