Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

L’inventivité du choix des couleurs d’un carton de palette peint

30 Décembre 2018, 17:19pm

Publié par Elisabeth Poulain

Palette peinte, présenté ici à l'horizontale, Cl. Elisabeth Poulain

Palette peinte, présenté ici à l'horizontale, Cl. Elisabeth Poulain

C’est un titre franchement singulier pour une peinture  réalisée il y a des années quand on pouvait encore « récupérer » auprès de la grande distribution des cartons de  palette. Celui-ci mesure 99 cm sur 57 cm et un peu moins de 2 mm d’épaisseur. L’un de ses côtés  est blanc et lisse et l’autre qui est  strié à garder sa couleur  beige-carton. C’est bien entendu la première face que j’ai choisie pour faire cette « mise en couleurs » d’instinct, sans réflexion préalable, sans avoir la moindre idée de ce que j’allais pouvoir bien faire.

Par terre, sur un grand plastique, j’avais assemblé tout ce dont j’allais avoir besoin,  en portant mon attention sur les couleurs. J’avais sélectionné  plusieurs teintes de peintures glycérophtaliques, allant du noir au blanc, en passant par le rouge et le violet…, ces trois dernières couleurs étant les seules que j’avais préalablement achetées.

Palette peinte, présenté ici à la verticale, Cl. Elisabeth Poulain

Palette peinte, présenté ici à la verticale, Cl. Elisabeth Poulain

Au départ, j’ai commencé par faire le fond avec la couleur violette. Une fois-celle-ci sèche, j’ai poursuivi par structurer le fond  avec ces raies verticales entières ou par tronçons d’une couleur foncée que j’imagine être du violet enrichi d’une pointe de rouge et peut être de noir.

Puis est venu le blanc, en minces filets virevoltants,  qui a joué sa partition selon que la peinture du dessous était sèche ou non. Une grosse bande verticale coupe le carton en deux parties en imposant sa puissance en termes de luminosité. Elle trace l’axe central du carton et pour briser sa  dominance, j’ai fait virevolter des coulures de blanc et ensuite par-dessus j’ai fait de même avec cette même couleur rouge. Quelques gouttes blanches ou rouges  terminent la peinture et ce billet par la même occasion …

Et le tout  fait un carton qui n’a absolument pas vieilli et que je serais bien incapable de refaire…

                                                                       *        

Pour suivre le chemin

Peinture sur  carton et cliché, Elisabeth Poulain      

Commenter cet article