Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Quatre dessins en couleurs d’enfants d’âges et de genre différents.

8 Février 2019, 18:39pm

Publié par Elisabeth Poulain

Dessin de petite fille, la fleur rose au soleil, Cl. Elisabeth Poulain

Dessin de petite fille, la fleur rose au soleil, Cl. Elisabeth Poulain

Quatre dessins en couleurs d’enfants d’âge et de genre différents.

Ce sont des  « réalisations » diverses, tant par le choix du thème, la dimension du papier  que par l’usage de la couleur ou du crayon. Elles m’avaient offertes par ces enfants, il y a plusieurs années, lors de leur venue à la maison. Leur prénom, parfois associé à l’âge de l’auteure, est indiqué au verso, mais j’ai choisi de vous les présenter par les dimensions de leur support, en allant du plus petit au plus grand format.  

Dessin d'enfant, "La Fleur rose au soleil jaune", Cl. Elisabeth Poulain

Dessin d'enfant, "La Fleur rose au soleil jaune", Cl. Elisabeth Poulain

1. *La Grande Fleur Rose-Rouge*. C’est elle qui est « peinte » sur le plus petit format de papier lisse de ce côté. On y voit une grande fleur, dont les pétales ajoutés au mini-cœur jaune mesurent sept centimètres de bord à bord et neuf dans l’autre diagonale, celle dont le pétale supérieur touche le soleil à droite. Cette grosse boule, dont on ne voit que le quart, pousse l’élégance jusqu’à « emprunter » des petits rayons de soleil des mêmes tonalités que celles utilisées pour la fleur.

*Le grand soleil de droite* fait le lien avec le nuage tout en haut à gauche avec au milieu quelques traits de feutre vert, du même vert que celui des pétales verts en bas. On remarque alors également que la bande bleue a été prolongée a postériori vers le soleil… Pour ne pas trop en faire dans le but de meubler l’espace encore disponible, comme pour laisser un peu d’air, la petite fille a gardé toute la partie verticale à droite  « vide ». Si  je devais donner un nom à cette création de cette petite fille qui avait alors 7 ans, je l’appellerais « Equilibre », un terme qui commence par un « E » comme son prénom.  

La petite fille dite "Lumière éclatante de vitalité", Cl. Elisabeth Poulain

La petite fille dite "Lumière éclatante de vitalité", Cl. Elisabeth Poulain

.2**Lumière éclatante de vitalité**, adore visiblement les fleurs de toutes les couleurs. Sur un papier qui permet de faire glisser les crayons feutres, avec facilité, elle a tracé son dessin rapidement  avec une grande énergie joyeuse. Elle a dû commencer par tracer le triangle bien équilibré avec un feutre violet tonique qui mesure   18, 5cm de hauteur et 15cm de largeur, comblé à l’intérieur d’un orange-rouge tonique animé par des formes diverses et variées, pour donner en plus l’impression de mouvement ressenti. Il y a beaucoup de vibrations avec des lettres, des formes, des traits de pinceaux.

Le  regard est d’abord attiré par le visage, les cheveux d’or avec au bout des bras des fleurs. On reprend chacun de ces éléments en commençant par le visage qui vous donne envie de rire. Elle est toute mignonne avec sa chevelure d’or, qui encadre un visage tracé en rose, avec des lèvres roses souriantes, un trou rose pour le nez son tête, des yeux en bille de loto rose entourés de lunettes rondes et roses. Viennent ensuite les bras munis de trois doigts roses qui arrivent à tenir chacun une tige verte avec une fleur au bout, rouge à gauche avec des pétales et un rond rose sans pétale pour les deux autres. A droite, un soleil rose muni de onze pétales dynamise l’espace. Il me reste à vous parler du bas du dessin. Deux « gambettes » roses encore permettent difficilement de se tenir debout, d’autant plus que ses pieds se trouvent au-dessus des quatre belles fleurs, comme en lévitation.  

Dessin d'une jeune demoiselle, bouteille de Smoothie, verre, sucette, Cl. Elisabeth Poulain

Dessin d'une jeune demoiselle, bouteille de Smoothie, verre, sucette, Cl. Elisabeth Poulain

3. Voici le dessin le plus construit et le plus précis, qui se décline en une trilogie sans que je puisse savoir avec certitude dans quel sens la créatrice a commencé. Je pencherais néanmoins que c’est par la gauche. Allons-y !

.Vous voyez un grand verre d'eau , heureusement non rempli d’eau, car dedans, on peut y voir une silhouette de petite fille en tenue orange, tout comme ses cheveux et  une de ses mains qui a une moufle orange. A côté d’elle, se trouve une petite personne-fleur ou sapin de Noël avec un bonnet, un tour de cou et une jupette  tous verts pour équilibrer l’orange. En dessous en guise de signature, deux « termes » sibyllins : mph à gauche pour le 1er et rmph!

. C'est surtout au milieu, sur la bouteille, que l'on voit ce qui pourrait être une fleur.   Une bouteille de « Smoothie » au goût « mangue . fruit de la passion » est remplie jusqu’à ras-bord . Un dessin violet d’une fleur, vraisemblablement, figure sur le devant de la bouteille à bonne hauteur.

. Enfin à droite, pour combler le  grand espace qui reste, comme s’il restait un peu de place dans l’estomac orange de la petite demoiselle de gauche, après avoir bu l’intégralité du jus de fruit, voici une petite sucette ronde avec des strates de couleurs différentes qui doivent, chacune, avoir un goût différent. Celle qui domine est le rose !

 

Le dessin épuré d'un bonhomme au crayon rouge,  Cl. Elisabeth Poulain

Le dessin épuré d'un bonhomme au crayon rouge, Cl. Elisabeth Poulain

4. Et il me reste à vous montrer le dessin le plus épuré vraisemblablement du plus jeune des Quatre. C’est le dessin qui va vraiment à l’essentiel. Tracé au crayon rouge, on sent que le jeune enfant voulait aller vite et  faire un bonhomme qui donne l’impression de marcher avec ses petits pieds réduits à leur plus simple expression. Il avance ses  longs bras dont celui de droite (qu’on voit à gauche) semble saisir un troisième pied (d’équilibre). Les doigts de la  main droite sont étonnants de longueur. Ils ne sont qu’au nombre de quatre … comme pour équilibrer ce manque, dû à l’espace plus que restreint qui reste à gauche sur la feuille.C'est le seul dessin qui ne représente pas de fleur. 

Ce bonhomme à la tête penchée a aussi un visage expressif. Ses yeux, dessinés à demi,  ne vous regardent pas. C’est plutôt sa main droite qui semble l’intriguer…PS. La petite feuille verte que vous voyez en bas à droite a été collée sur sa signature pour conserver l’égalité avec les autres réalisations.                    

Pour suivre le chemin

* Les teintes de l’ordinateur ne permettent pas de reproduire exactement les couleurs des dessins, d’où l’obligation pour moi de faire au mieux avec celles dont disposent mon ordinateur…

. Clichés Elisabeth Poulain à partir des quatre dessins.  

Commenter cet article