Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Quand la Série Noire vous offre une étude de marché

20 Août 2007, 16:11pm

Publié par Elisabeth Poulain

DSC09999.JPGSérie Noire, Alcools et vins, Gueuze et Choucroutas
C’est ce qui se passe quand Arlette Lauterbach et Patrick Raynal, déjà auteurs du Livre de cuisine de la série Noire , sortent cette fois-ci Le Livre des Alcools de la Série Noire. L’étude est certes un peu datée (2001). Mais c’est toujours intéressant d’étudier notre société sous un double prisme, les polars de la Série noire et les boissons emblématiques ensuite. 

-        Ier constat : le vin ne sort pas gagnant, on pouvait s’en douter. Mais sa place n’est pas négligeable du tout : 63 citations sur 320 (20%). Qui l’aurait cru ? Bon, c’est vrai que dans ce joli total, certains vins sont plus présents que d’autres, le Champagne d’abord : 15 fois sur 63. Ensuite les Côtes du Rhône 6 fois à égalité avec la Provence, Chablis 4 fois, Bourgogne 3 fois, Clairette de Die 3 fois, Bandol, Beaujolais, Monbazillac, Moselle et Muscat de Frontignan 2 fois, Bonnezeaux , Chinon 1 fois, comme le Pécharmant et le Pouilly Fumé.  Les seuls rosés cités sont ceux de Provence. Quelques autres vins sont présents, le Xérès (3fois), le Porto rouge et le Retsina de Grèce (2 fois), le Frascati aussi, le Barolo et le Fino (1 fois). 
-        2è constat : les boissons sans alcool sont cités 8 fois, ce qui est pas mal. 

 En bonne Alsacienne (je suis une Alsacienne au carré, Haut et Bas-Rhin. Qui dit mieux ?), je ne résiste pas à vous citer la plus horrible mixture dont j’ai trouvé la recette dans le bouquin. Elle n’a rien à voir avec les nobles boissons citées ci dessus : c’est une CHOUCROUTAS. Il est utile de vous préciser que je n’ai jamais entendu parler de ça en Alsace. Mais on ne prête qu’aux riches. La recette se situe en page 225 ; elle fait suite à un texte de présentation de la Gueuze de Belgique qui vous dissuades très clairement de goûter celle qui est aux fruits. C’est Didier Daeninck qui parle de la gueuze dans Le Géant Inachevé. Accrochez vous pour la choucroutas. 

Recette  de la choucroutas 
A boire le matin à jeun quand vous devez vous remettre les idées en place après une nuit courte et agitée :
- vous pressez le jus d’un citron bien mûr,  rien que ça, ça réveille les papilles, sans compter le grand frisson que vous avec eu dans le dos en plus,    
- vous ajoutez   dans l’ordre qui vous convient, du Fernet-Branca (c’est dur-dur en bouche, mais ça fait digérer, je sais j’ai goûté, j’en fait encore la grimace), encore de la gueuze (je ne sais trop pourquoi, peut être pour soigner le mal par le mal ?), 
- ensuite, alors là, préparez vous , car il vous faut 2 mesures de JUS de CHOUCROUTE. Je le demande bien fort : on fait comment pour avoir du jus de choucroute frais le matin au réveil quand on n’a pas les yeux en face des trous. Ca voudrait dire qu’on a toujours chez soi, un baril de choucroute prêt à l’emploi et que vous devez mixer très finement pour en extraire 2 mesures le matin à jeun, 
-        pour finir, il est recommandé de boire ça tiède. 

J’aimerais bien voir la tête de celui qui aura le courage d’essayer ça.        

Commenter cet article

claire 20/08/2007 17:40

quelle horreur!