Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

La couleur de saison par la vaisselle, le vin, le raisin et le blog

21 Septembre 2007, 08:16am

Publié par Elisabeth Poulain

Au Japon, on a une vaisselle d’été et une autre l’hiver. Le climat est différent, la nourriture change, l’habillement est plus protecteur parce que la personne a d’autres besoins qu’en été. Il est donc normal que la vaisselle change aussi. Quand on connaît la superficie limitée des logements au Japon (plus forte densité au monde, de l’ordre de + de 1 000 habitants au km2, en Europe, seule peut lui être comparée le delta en Hollande) et quand on sait qu’il n’est pas d’usage de recevoir à la maison, on comprend l’importance symbolique de la vaisselle accordée à la saison. En Asie d’une façon générale, la saisonnalité est plus fortement marquée qu’en France où la segmentation appliquée à la vaisselle par exemple est plus axée sur le caractère social du repas. On distingue le repas de tous les jours en famille, de celui qui accueille les amis, souvent le week end –voila notre brin de temporalité- du repas de prestige quand on met les « petits » plats dans les grands, avec porcelaine fine et verres de cristal. Seul le pique-nique et le barbecue ont un lien marqué avec le plein air et l’été.

 

Les Champenois en ont tiré des conséquences très rapidement en faisant des cuvées d’été plus légères, plus fruitées et des cuvées d’hiver à la couleur plus dorée et une bouche plus complexe.  L’élan pour le rosé l’été dans le monde et pas seulement pour les femmes n’est qu’un des prolongements de cette tendance forte. Il n’est que de voir la mode vestimentaire  également pour s’en convaincre. 4 saisons en Allemagne, donc 4 garde-robes. Une des raisons du succès de l’Italie dans ce domaine est sa réactivité et sa capacité à innover en fonction des saisons. N’avoir que deux modes été/hiver, c’est se condamner à ne viser que l’hémisphère nord et seulement ceux qui bougent peu. Une solution est de transiger à 3, été+hiver+mi-saison.   Mais la mi-saison est peu vendeur parce qu’elle ne fait pas rêver. On a plutôt l’impression d’être en retard d’un train qu’en avance sur celui qui suit.  Or la mode est toujours devant.  

L’automne est une saison bien particulière ; c’est celle qui suit l’été, le moment le plus fort de l’année, le moment des vacances, celui où on expose son corps au soleil, enfin. Celui où on a l’impression enfin de vivre plus complètement. L’automne à la nature duale est tournée vers la rentrée, rentrée scolaire, retour au travail, avant l’arrivée de l’hiver et du froid. Il faut reprendre le harnais. Les couleurs changent. Nous aussi. C’est le retour du brun et des feuilles mortes. Sauf celles des feuilles de vigne qui prennent toutes les couleurs, vertes encore, jaunes éclatants et rouges, d’un rouge à vibrer d’émotion avant de tomber.  Peu à peu le rouge s’assombrit et vient celui  de la grappe de raisin que l’on cueille au cours des vendanges, celui du raisin pressé.  

Pour être en accord avec la saison, j’ai commencé par changer les couleurs du blog. J’ai choisi, vous vous en doutez « Raisin » dans la série Ice Cream ( ! c’est comme ça. Je n’ai jamais goûté de glace parfum « raisin »). Le résultat fait plus penser au rosé de l’été. Tant pis. Toujours pour être en phase, je commence aussi ma cure annuelle de raisin. Je choisis la formule light : un verre de jus de raisin mixé au début d’un repas léger. J. Valnet, le docteur bien connu, l’auteur de véritables bibles familiales*, recommande lui la formule lourde quand on veut perdre quelques kilos: 2 jours rien qu’avec 1 à 2 kg de raisin par jour tous les 10 jours. Combien de fois ? Mystère.   Excellent comme détoxicant, diurétique, stimulant et ++. Jean Valnet compare le jus de raisin (JR) au lait de femme (LF). C’est troublant. Eau : JR 75 à 83/LF 87, Matières azotées : JR 1,7/LF 1,5, Matières minérales : 1,3 JR/0,4 LF, Sucre :  12 à 30/LF 11. C’est pour ça qu’on dit à raison que le jus de raisin est un véritable lait végétal.  

Devinette : quel est le légume phare, autant que le raisin dans le domaine des fruits ? Celui qui sert à tout et dont ne devrait pas se passer. Et pourtant, celui qui est autant méconnu, voir méprisé, qu’oublié ?   

P.S. Vient de sortir chez Florette une salade de saison, intitulée Envie de saison Automne, avec de la scarole, de la Frisée, de la Chicorée rouge et des pousses de Romaine rouge. L'emballage en cellophane transparent porte des couleurs rouge violet foncé, orange cuivré et un tout petit peu de vert.  

* Traitement des maladies par les légumes, les fruits et les céréales, Maloine ed

Commenter cet article