Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Un réveillon avec 999 amis au Parc des expos d'Angers

6 Janvier 2008, 12:53pm

Publié par Elisabeth Poulain

Oui, c’était bien un réveillon même s’il n’a que peu ressemblé à ceux que j’ai vécus les années précédentes. Il en a eu toutes les caractéristiques et toutes les finalités. Un vrai réveillon. Nous, nous sommes partis vers 1 heure mais les autres sont restés jusqu’à 3 heures et 5 heures pour certains. Le Parc des Expositions d’Angers parce que c’est un des lieux d’Angers capables d’accueillir 1 000 personnes sans difficulté, avec les parkings et toute la logistique qu’il faut. Les amis, ce sont les 999 personnes qui étaient là-bas avec moi pour passer ensemble la nuit du 31 décembre au Ier janvier de l’année 2008. reveillon-angers-1.jpg
 
Tout le monde était sur son 31. Je sais que c’est facile mais c’est à ne pas rater quand même. A commencer par le grand hall d’accueil d’Amphitea décoré avec des ramages entourés de gros nœuds d’or jaune, miel et cuivre, les couleurs de ce réveillon 2007-2008. Effet garanti autour des grandes colonnes qui soutiennent le plafond et sur les tables. Beaucoup de monde à l’entrée, après vérification des tickets imprimés sur du papier bleu foncé à inclusion de petites fleurs. Puis c’est la découverte de la salle. Elle est impressionnante surtout quand on la connaît déjà dans sa polyvalence de grande salle de concert ou de hall de prestige pour les grands évènements, comme le Salon des Vins de Loire et le SIVAL.    
 
Essayez d’imaginer 100 tables avec 10 personnes chacune, toutes recouvertes de nappes blanches avec belle vaisselle et deux verres à pied et chacune sa décoration de feuillage de saison, conifère, lierre, eucalyptus et ces fameux nœuds cuivre, miel et or jaune que vous avez repérés dés l’entrée. Du monde partout, chacun s’asseyant où il le désirait. Beaucoup étaient venus en groupe, en couple ou en famille. Certains seuls certainement mais c’était impossible à savoir puisqu’on était forcément à une table avec d’autres. Des gens debout avec l’œil prêt à répondre à toute question et à proposer leur aide ; c’étaient les bénévoles, membres des associations organisatrices de la soirée. Face à l’entrée, une scène pour l’orchestre qui allait animer la seconde et la troisième partie de la soirée.
 
La première partie de la soirée a été consacrée à la découverte de ses voisins. A notre table, six femmes et trois hommes, bénéficiaires, sympathisants et membres des associations caritatives. On se présentait ou pas au choix des participants. La seule chose dont on pouvait être sûr, c’est que personne n’était là par hasard, tout comme la clown venu faire rire les enfants, l’animatrice de la soirée qui cherchait des correspondants dans les tablées ou le maire d’Angers, Jean Claude Antonini venu nous rejoindre au tout début de la soirée avec sa femme.
 
Il y avait beaucoup de mouvement entre les tables. Des membres des associations allaient de table en table tisser les liens entre ces îlots que nous formions nous assis. Ils venaient dire bonjour à ceux qu’ils connaissent et surtout à ceux dont ils faisaient la connaissance ; comment ça va, ah ça fait plaisir de vous voir ! Prononçant quelques mots d’humour, blaguant et ce faisant, nous faisant découvrir ceux des autres tables proches pour nous insérer dans un réseau actif. Un tricotage issu du mouvement de ceux qui étaient debout qui s’ajoutait à celui qui était tressé par les îlotiers assis.            
 
Chacun avait devant soi le menu, réalisé sur papier à dessin de couleurs par des enfants des écoles, avec un petit mot manuscrit pour nous souhaiter d’être ensemble pour une bonne année. Le menu préparé par le traiteur et servi par nos fameux serveurs:
-        Le traditionnel assortiment de 4 toasts : roquefort, pistou, sabayon de tomate et foie gras sur pain d’épices.
-        Les délices de Bacchus associant sur un fond de salade croustillante du saumon mi-cuit fumé, quelques crustacés, une tranche de flétan avec une rondelle de citron, une tranche de galantine au foie gras, du jambon cru avec de gros grains de raisin ; en un mot, une composition gourmande avec une présentation fraîche, originale et colorée.
-        La pintade farcie aux marrons avec haricots verts et pommes fondantes.
-        La salade avec ses trois fromages.
-        Le coulant chocolat à la crème douce, avec son étoile piquée dedans (voir photo).
-        Les boissons, eau plate et eau pétillante, avec 2/3 bulles pour ceux qui le désiraient après le passage à 2008.
 
La fête a vraiment commencé quand la brigade des serveurs est arrivée dans la salle et s’est déployée de rang en rang dans un ordre parfait pour commencer le service de table en table. Chacun dans sa ligne, portant un plat pour sa table, marchait à pas rapide, comme dans une chorégraphie plusieurs fois répétée pour trouver la vitesse, la justesse et le bon rythme. La salle s’est levée spontanément pour les applaudir. Un très joli spectacle réglé comme dans un ballet, avec une réaction immédiate de la salle. Notre serveur était un monsieur charmant qui s’est occupé de nous avec beaucoup de gentillesse. C’est lui qui a constitué notre premier lien.
 
Et puis il y avait les enfants qui étaient regroupés dans un coin de la grande salle avec leur menu spécial, servi pour eux avec beaucoup de rapidité, afin qu’ils puissent très vite aller jouer : coulant chocolat aussi, sinon ils auraient été jaloux, des aiguillettes de poulet aux pommes sautées et une galantine. Très vite, ils ont rejoint la grande salle de jeux mise à leur disposition, en formant une gigantesque chenille de plus d’une centaine d’enfants pour traverser la grande salle. « La grotte aux trésors » les attendait avec ballon, pêche à la ligne, maquillage, jeux d’échecs et de dames, peinture… et toutes sortes de jeux animés par des bénévoles retraités ou actifs qui souvent avaient commencé à stocker des jouets tout au long de l’année. La collection de peluche était impressionnante. Les deux stands de pêche à la ligne tenus par les deux membres d’un couple ont eu beaucoup de succès. On faisait aussi la queue au stand de maquillage avec trois maquilleurs qui proposaient des modèles de peinture sur visage. L’enfant montrait la photo couleur qui l’attirait et l’artiste s’appliquait du mieux qu’il pouvait, avec beaucoup de concentration, à reproduire ce que voulait l’enfant. Le spectacle le plus fascinant a été de voir deux jeunes garçons de moins de 10 ans jouant aux échecs avec chacun un assistant de part et d’autre, tous les six très concentrés, pendant que d’autres jouaient au ballon à coté d’eux. reveillon-angers-4.jpg
 
Très vite pendant le repas, des liens se sont tissés, certains allant voir les enfants, d’autres mangeant, quels que uns se dévouant au jeu des chaises musicales ou reprenant en chœur une ritournelle canadienne, pendant que d’autres discutaient et que les musiciens se préparait derrière le grand rideau noir qui cachait la scène. Clac, Bing, Bong, le son s’est déchaîné dans nos oreilles pendant que nos estomacs se remplissaient et que nos yeux avaient tant à voir. La salle s’est électrisée et à ce moment là, une autre segmentation s’est faite entre ceux qui allaient danser et ceux qui continuaient à discuter assis. Les plats se succédaient, nous avons perdu notre serveur. Il a été remplacé par d’autres. Des enfants ont commencé à revenir voir ceux de la grande salle. Nous avons reconnu certains avec qui nous avions parlé dans la grotte aux trésors et eux nous ont fait signe. Un petit garçon de 5/6 ans est venu à notre table, embrasser l’une d’entre nous : pourquoi tu viens m’embrasser ? lui-a -t- elle demandé : parce que j’ai envie. Et il lui a donné un gros bisou doux et elle aussi.
 
Et l’heure est arrivée, pendant que les danses s’enchaînaient en mêlant les genres grâce à un orchestre tonique qui imprimait un tempo rapide, avec des réactions variées des danseurs. Certains se la jouaient classique, façon danse en couple. D’autres jouaient l’équipe en constituant des murs parallèles de danseurs, bras dessus bras dessous. Certains rêvaient seuls, les yeux perdus dans la musique ; une jeune mère tournait avec son bébé dormant la tête nichée dans son cou. Cotillons, chapeaux pointus, confettis, sifflets…ont surgi sur les tables et là s’est passé le quatrième moment fort de cette soirée riche en rebondissements. Nous nous sommes tous levés pour nous souhaiter la bonne année, virevoltant autour de la table comme une danse perso pour être sûr de n’oublier personne, en distribuant largement nos souhaits de bonne année à ceux des allées aussi. A 3 heures, la fête s’est terminée, les invités sont partis et les bons lutins de la nuit (= les organisateurs) se sont activés pour tout ranger en quelques heures. 
 
Un bien beau réveillon qui s’est tenu à Angers pour la 5ème année consécutive sur une initiative du Secours catholique au départ avec Emmaüs à la coordination cette année.  
 
Pour poursuivre le chemin
Les 12 associations organisatrices :
-        Association Valentin Haüy, 49100 Angers
-        ATD Quart Monde, 1, rue Jean Bodin, 49100 Angers
-        Atlas, 21, rue Paul Valéry, 49100 Angers
-        Emmaüs, Le Sauloup, 49070 Saint-Jean de Linières, www.emmaus49.com
-        Jardin de Cocagne, La Bouvarderie, 49124 Saint Bartheélemy d’Anjou
-        Les Petits Frères des Pauvres, 35, rue Baudrière, 49100 Angers
-        Mission Locale Angevine, 46 rue Lionnaise, 49002 Angers
-        Notre Dame de l’Accueil, 115, rue du Pré-Pigeon, 49100 Angers
-        Restos du Cœur, 11, rue du Mail, 49100 Angers, www.restosducoeur.org
-        Secours Adventiste, 5 avenue Turpin Crissé, 49100 Angers
-        Secours Catholique, 15 impasse, Rue Brissac, 49100 Angers,
www.secours-catholique.asso.fr
-        Saint Vincent de Paul, 81, rue de l’Isoret, 49000 Angers
 
 

Commenter cet article

Claire 07/01/2008 10:58

super comme repas! (mais je ne vois pas les photos...)claire