Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Quand Champagne ne vaut pas Champagne et que Bulle n'est pas Bulles

16 Avril 2008, 10:53am

Publié par Elisabeth Poulain



Ce premier Bulle (sans s) est le nom d'un village suisse, prise de nuit comme vous pouvez le voir. C'est un envoi de ma correspondante en Suisse. Merci à vous Marie Paule. 

1. Tout continue, façon de parler, par une autre histoire de bulles qui ne sont pas des bulles, tout en s'appelant Bulle ou Bulles. Comme vous le montre la photo de Bulles, qui recommande une vitesse à 30 et non pas 50. C'est cette fois-ci un charmant petit village de l'Oise qui fait mon plaisir. Je suggère aux habitants de se jumeler avec Bulle en Suisse ou Champagne, un joli village au dessus du Lac de Neuchaptel en Suisse qui a depuis quelques années maintenant un gros différend  avec le Comité interprofessionnel des Vins de Champagne/F. Du coup, les vignerons de Champagne/CH n'ont plus le droit de dire qu'ils font du vin de Champagne alors qu'ils en font depuis le 8è siècle. 
 
Je vous en raconterai plus une autre fois. D'ici là, vous pouvez lire sur ce blog, le combat menée tous azimut par le
CIVC contre tout ce qui peut s'appeler Champagne même quand on s'appelle Champagne. 














2. Message d'Alfred Muller, l'auteur de la photo de l'entrée du village sous la neige, vendredi 18 avril 2008,   
Bonjour, 

C’est dommage:

This village have the name CHAMPAGNE since the romaine Aera.

The vine production in this region since this time a old tradition,

and income from the vin producition is for the people is very important.

The name befor 2005 from the product is CAMPAGNE.

(Vin blanc et rouge)

The EU and the French-Vine Mafia sey this name ist wrong !!!!

CHAMPAGNE is the name from the “Vin-Mousseux.”

EU is a big administration and make only prescriptions / and “projet de loi”

What sey the King Ludwig XIV “Le Loi et Moi” / this one is the EU Slogan.!

Votre Domicile ? / is this one the region Normandie with the hot water

CALVADOS. ?

I have a friend make Apple-hot-water under this name outside from French.
Cordialement, Alfred Müller


3. Réponse d'Elisabeth à Alfred, vendredi 18 avril 2008,

Et merci de votre réponse rapide. C'est ma fille France qui a trouvé votre photo sur Panoramio. Merci aussi de ces informations que vous apportez. Je vais les mettre sur le blog. Cette histoire est tellement "énorme" que j'en avais fait une étude de cas de marketing international pour les étudiants français de commerce international. J'avais contacté l'entreprise de biscuits, Cornu SA, qui m'avait transmis un dossier bien rempli. A l'époque, fin 2000, je m'étais surtout centrée sur les biscuits.

Maintenant il s'agit de vins. Je crois au droit de chacun et à chaque village, ville ou lieu à porter son nom et à pouvoir dire d'où il vient. C'est pour moi un des droits fondamentaux de l'homme. Il est dommage que le gouvernement suisse ait validé l'avis de l'Office fédéral helvétique de Protection industrielle qui estimait que le risque de confusion pour le consommateur était faible dés lors qu'il s'agissait de biscuits d'un côté et de vins à bulles d'autre part. C'était oublier les vignerons parce que cela sous-entendait que le risque existait dés lors qu'il y avait identité de produit. Cela visait directement le vin. .

J'ai lu sur le blog de 20 minutes, un journal gratuit parisien distribué dans le métro que depuis l'accord de 2004 interdisant au village d'appeler Champagne leur vin blanc, maintenant dénommé Libre-Champ, les ventes de vins de Champagne sont passées de 110 000 bouteilles (2000) à 32 000 (2008). C'est ce que déclare M. Bindschedler, le porte parole des vignerons.

PS. Nous vivons en Val de Loire, en Anjou, une région productrice de vins et qui est très attachée à mettre en valeur et à préserver son identité vinicole et ses vins d'Anjou. Le Calvados vient d'une région voisine située au nord-ouest de l'Anjou, au bord de la Manche. 

4. Je retrouve un petit article du Monde du 29.08.2007 qui explique que les Suisses veulent garder "leur" chanpagne. On les comprend. Il semblerait qu'ils aient été sacrifiés sur l'autel de la négociation entre la Suisse et l'UE: Je t'accorde le droit pour Swissair le droit de survoler l'espace aérien européen contre le droit pour moi d'accorder à la France le droit exclusif d'utiliser le nom de Champagne pour leurs vins de Champagne. On en est là. Sauf que ça passe mal chez les vignerons suisses qui commentcent à s'irriter de perdre tous leurs procès.

Affaire à suivre.  Il "suffirait" aux Suisses d'arriver à prouver que les consommateurs sont capables de faire la distinction entre Champagne/France et Champagne/Suisse et  d'inciter leur gouvernement fédéral à renégocier les accords internationaux qu'il a pourtant signés! 

5. 28 avril 2008
La Cave de Bonvillars précise sur son site que ce vin est un Chasselas du village de Champagne près de Grandson qui accompagne fort bien la cuisine asiatique, la charcuterie, la fondue, la raclette et les autres fromages.   

6. En attente, une photo de Bulle en Suisse 
La photo s'est placée en Ier: c'est ainsi que va donc commencer cette histoire transfrontalière de bulles et de Champagne!

Pour suivre
- voir mon Ier billet sur la question: "Champagne versus Bière belge et Biscuit suisse" parce que le maire de Champagne est aussi un fabricant de biscuits qu'il appelle des fluttes de Champagne! 
- voir sur mon blog le billet d'Iris de Lisson, Champagne et blogueur suisse.
et aussi naturellement www.cavedebonvillars.ch
 

Commenter cet article

Iris 18/04/2008 16:51

Cela me rapelle, qu'il y a peu de temps, j'étais très contente de trouver cette information sur un forum du vin, donnée par quelqu'un de très sérieux:"Ainsi que cela a
été longuement expliqué, la zone d'appellation d'origine
contrôlée (AOC) du champagne va être remaniée et étendue à 38 communes supplémentaires. Le comité des vins de l'Institut national de l'origine et de
la qualité (INAO) a validé, en mars, une liste dressée par des experts indépendants. 357 communes ont été ainsi retenues en lieu et place des 319 actuelles. En liaison et en complément avec la révision, le Civc (Comité
interprofessionnel des vins de champagne) www.champagne.fr étudie les moyens de mettre un terme au conflit qui l'oppose à quelques viticulteurs du canton de Vaud. Ceux-ci, avec humour, avaient entrepris il y a quelques années, de commercialiser une partie de la production du chasselas récolté dans la région de Bonvillard sous une étiquette "Champagne" par référence au nom d'une commune www.ucv.ch/communal/Co_ucv.asp?NumStr=09.20&NoOFS=5553 voisine de la cave coopérative. Un accord franco-suisse, au tournant des années 2000 leur en a interdit la pratique et la Cour de Justice Européenne qu'ils avaient saisie, ne leur a pas donné la possibilité d'utiliser, de nouveau, cette référence. Toutefois un malaise subsiste, tant auprès de la clientèle suisse, que chez certains petits producteurs champenois, dont la traditionnelle convivialité s'accommode mal d'une antagonisme avec d'autres viticulteurs (même suisses). C'est pourquoi, les responsables champenois ont souhaité trouver une issue à ce conflit conforme à l'idée de joie et de convivialité associée au célèbre vin effervescent. Une réunion du "Commission Consultative du Civc" doit, aujourd'hui
mardi, examiner, avant transmission à l'Inao, un projet d'accord qui, si toutes les autorisations (et il y en beaucoup) sont données sera transmis à la Suisse par la voie officielle. Il repose sur la proposition de prendre en compte dans l'aire d'appellation Champagne, sept parcelles d'une superficie totale de 4,79 hectares de vigne situées sur la commune de Champagne (canton de Vaud). Au cours d'une réunion informelle, tenue au Château Les Crayères, juste avant Pâques, les représentants de la viticulture suisse ont donné leur accord de principe au projet, tout en émettant le souhait que soit également pris en compte une parcelle symbolique de 2,5 ares jouxtant le presbytère et
productrice de vin de messe."
 
Trouvant cela plus que raisonable comme initiative, je me suis empressée à communiquer la nouvelle à un ami blogueur Suisse, qui s'était déjà offusqué dans un article du problème des Champenois Suisses - avant de me rendre compte deux jours après, que dans ma naivitée j'étais devenue victime d'un poisson d'avril bien fait:-)


Elisabeth Poulain 18/04/2008 19:02


Salut Iris,
Oui, c'est bien dommage. On fait bien des accords de jumelage entre villes, pourquoi pas une grande conférie des vignerons qui ont des points communs! Et Champagne en est un beau. C'est un beau nom
connu dans le monde entier et qui pourrait montrer la fraternité au delà des frontières de l'Union européenne avec son seul voisin qui n'en fait pas partie. Oui, dommage, c'est une
occasion manquée!