Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Regards de peintre (1), Madlen Herrstrom, Paris, Touraine, Suède

8 Mai 2008, 16:04pm

Publié par Elisabeth Poulain

 

   

J’aime les grands espaces, les grandes toiles où je peux m’exprimer. En ce moment, je travaille sur le lien, celui qui sert à unir plus qu’à fermer d’ailleurs, que ce soit dans la matière comme la roche, le fleuve, le bois, ou un serpent… J’aime aussi me surprendre, aller à la découverte. Sans que j’ai très envie de parler de ce qui se passe en moi d’ailleurs. J’agis par ma peinture. Les mots ne sont pas ma partie. Le sais que j’ai un esprit logique, scientifique que je transforme en recherche picturale.
J’adore marcher dans les vignes avec de grands horizons devant moi et je cherche toujours avec une volonté forte de ne pas me répéter, de ne pas faire la même chose. Je suis une femme qui marche, qui bouge, qui avance. Je peins de grandes toiles pleines de couleur, d’espace et de mouvement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vie est une affaire de rencontres. Il y en a toujours. Avec soi, avec les autres. C’est toujours un peu soi que l’on rencontre. C’est comme ça que ça s’est passé avec Jean- François  Mériau. Il est un vigneron de Touraine. Moi, je connais bien la Touraine, la mienne et la sienne. J’y ai un atelier et c’est là que je marche dans les vignes. Je lui ai parlé de ce que je fais, il m’a parlé de ses vins. Il est venu chez moi à l’atelier voir ce que je fais. Je suis allée le voir chez lui dans son chai. Je lui ai demandé de m’oublier pendant que je me posais. J’ai regardé et goûté ses vins. Comme lui a regardé mes toiles sans me poser de questions.
Il m’a fait confiance. Je lui ai proposé des maquettes d’étiquettes pour ses  vins de Touraine, qui sont, comme mes peintures, des appropriations de l’espace, en couleur et en mouvement. Je lui ai dit : voilà ce que j’ai conçu. Ca vous plait, c’est OK ; ça ne vous plait pas, j’arrête.
Faire une étiquette, ça peut être un plaisir, comme pour la Diablesse pour un Chinon de Pascale et    de Bonnaventure de Beaumont en Véron. Mais je ne suis pas une personne à en faire une par-ci, par là. Il n’y aurait pas alors d’engagement de ma part en profondeur.
Il faut qu’il y ait rencontre, que quelque chose qui se passe. Au début avec Jean François, rien n’était défini. Parfois j’ai proposé de modifier le nom de la cuvée, c’est moi qui ai trouvé « Le Fleuve Blanc » pour désigner la Loire pour ce vin de Vouvray qu’il a fait.

Ce que je fais dépasse d’ailleurs le monde de l’art et en même temps l'art est partout. Dans la vie de tous les jours aussi, on pourrait apporter de la beauté. Je suis très intéressée par le packaging. Quand ce n’est pas beau, ça me fait mal aux yeux, comme si j’avais du sable dedans. Il faut que les choses soient justes, précises, sans fioritures, fortes. Dans le vin il y a en plus un coté magique qui oblige à encore plus de rigueur. Oui ça me fait plaisir de voir que les gens sont sensibles à ce que j’ai fait. C’est bien, surtout quand on pense que j’aime les grands espaces ! Il y a chez moi le goût du challenge. C’est pour ça que je continue à faire des étiquettes, en traduisant par de la matière, de la couleur et du mouvement le lien entre un homme, un ancrage et une matière vivante, qu’est le vin.


Je suis toujours peintre. Les étiquettes sont, pour moi, des oeuvres et je continue à chercher, à créer et à exposer en France évidemment mais aussi aux Pays-Bas, en Allemagne et en Suède où je suis née. C’est mon coté ‘carré’ qui ressort, l’hédoniste en moi, c’est la Tourangelle et la Parisienne, c’est la vagabonde qui aime l’Europe. 

Pour croiser le chemin de Madlen Herrstrom et goûter vins de Chinon et de Touraine
:
- Interview réalisé dans le cadre de ma recherche sur l'habillage de la bouteille de vin de Loire  
- Pour voir toiles et étiquettes : www.madlenherrstrom.com
- Etienne et Pascale de Bonnaventure, Château de Coulaine, 37420 Beaumont en Véron : vins bios de Chinon rouges, blancs, rosés, La Diablesse, Bourgueil, Touraine, 02 47 98 44 51, www.vinibegood.com
- Pascale en photo sur ce blog, Salon des Vins de Loire 2008
- Jean-François Mériau, Vignobles des Bois Vaudons, 30 route de la Vallée, 41 400 Saint Julien de Chédon : vins des Coteaux du Cher en cépage Gamay, Cabernet, Cot, Sauvignon, Pineau d’Aunis, Chenin, Chardonnay…et également le fameux Vouvray
- Jean-François cette fois-ci en photo sur ce blog, Salon des Vins de Loire 2007.

 

Commenter cet article