Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Nantes-Saint-Nazaire, une bien bonne équipe estuarienne ligérienne

17 Décembre 2008, 11:37am

Publié par Elisabeth Poulain

Voilà c’est fini, notre relation de travail - j’entends - et/ou cela ne fait que commencer pour l’amitié entre nous:

 


Christèle, Véronique, Elisabeth,

Laurence, Marie-Emeline, Françoise,

Madeleine, Nicolas, Yemboani,

Philippe, Frédéric, Nicolas, Ludovic,

Jean-Paul et Romuald.    

 

Avec nos commentaires:      

      -     Dans la joie et la bonne humeur…comme disait une des animatrices !

-        Bon souvenir de notre groupe, des gens et des moments passionnants qui s’y rattachent.

-        Venus de tous les horizons, animés de civisme et de bonne humeur, nous avons appris, réfléchi, produit et, de leur rencontre, est né un avis pour nos élus de la Région et de l’amitié. Peut être est-ce l’essentiel ?

-        Quelque part surveillant l’onde marine, un groupe écoute l’Estuaire respirer, l’équipage du Panel Bleu pose son baluchon sur le quai. L’accolade est courtoise, puis embarquement vers d’autres aventures. 

-        L’Estuaire de la Loire n’est pas un long fleuve tranquille, si j’en juge par nos esprits en effervescence lors des réunions de notre groupe.

-        Photo de fin de repas d’une équipe diversement hilare, à l’issue d’un travail de réflexion intense, quelque part dans l’Estuaire de la Loire.

-        Le souvenir que je garderai de ces trois séances de travail peut se résumer en quelques mots: sérieux et écoute, engagement et bonne humeur ; tout le monde a participé à sa manière. C’est une excellente expérience.

-        En confiance, des femmes qui affichent leur sourire, éclatant pour certaines, et des hommes qui retiennent le leur ou le cachent bien.

-        Comme moi, Yemboani, le seul Noir, bien inséré dans le groupe. En Afrique, l’eau est une denrée rare et précieuse, surtout en saison sèche car il n’y a que la sèche et la pluvieuse. Le sahel, le sahara et la forêt cohabitent. Je suis français, originaire du Burkina faso (Afrique de l’Ouest).

-        Penser à toutes celles et à tous ceux qui auraient bien aimé être à notre place renforce encore mon plaisir d’avoir participé à ces folles journées d’un nouveau type.

-        Rentrer à 1 h du mat, c’est chouette, surtout quand on a bien travaillé pour avoir un rendu dans les délais.

-        Il y a aussi cette découverte de l’Estuaire un dimanche d’hiver, avec une formidable visite du Port de Saint-Nazaire et un arrêt gastronomique chaleureux bien mérité à Paimboeuf. A refaire, quand on aura plus de temps, pour le montrer aux autres.

-       

 

Pour suivre le chemin

. Je vous encourage à (re-) découvrir l’Estuaire de la Loire, en partant de Nantes, direction Saint-Nazaire et retour par Mindin et Paimboeuf, à moins d’inverser et de commencer par la vision champêtre de la rive gauche. En une journée à Saint-Nazaire, vous avez le temps de visiter le port et de marcher le long des quais près de la capitainerie du port, puis vous  traversez le pont et de revenez calmement par la rive gauche en passant par Paimboeuf,  Le Pellerin et Trentemoult. Vous pouvez aussi vous amuser à prendre le bac à Couéron en rive droite pour arriver au Pellerin de l’autre côté du fleuve.         

 

. Sur vos genoux, la carte de l’Estuaire, la Loire de la Maine à la mer, établie par GIP Loire Estuaire (1/50 000) qui est déjà une formidable invitation au voyage. Je ne résiste pas à vous citer les sponsors dans l’ordre de la lecture : Ministère de l’Environnement, VNF (Voies navigables fluviales), Port Atlantique Nantes Saint-Nazaire (maintenant Grand Port), Région des Pays de Loire,  Loire Atlantique CG (Conseil général), Nantes Métropole, Carene (Communauté de la Région Nazairienne et de l’Estuaire), CCI Nantes St-Nazaire, UNMP, Agence de l’eau Loire-Bretagne, Communauté Européenne Fonds européen de développement régional (le fameux FEDER).

A demander par écrit à GIP Loire Estuaire (22, rue de la tour d’Auvergne, 44200 Nantes) qui vous l’envoie gracieusement. Ne soyez pas impatient.

 

. Photo Jean-Paul.  

Commenter cet article