Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Le saumon de Norvège, en fusion entre communication et transport

20 Décembre 2008, 16:50pm

Publié par Elisabeth Poulain

Oui, je sais. Mon titre serait encore plus accrocheur si je vous parlais du Saumion ou la fusion entre communication et transportation, avec un Muscadet de Sauvion. Mais je n’ai pas osé. Il faut me comprendre. A chaque fois que je tente le coup, il y a des qui osent me dire que cela ne leur plait pas ; sous-entendu que je joue avec la langue. Eux peuvent se permettre des horreurs du style «  c’est quoi, pour vous, le saumon en cette fin d’année ? » ou, comme je viens de l’entendre sur Luxembourg, dans une question posé au chef cuisinier du Meurice à Paris «  alors, ce menu de Noël, c’est quoi ? »    Une bonne interrogation serait pourtant la bienvenue. Revenons à ‘notre’ saumon.

 

Imaginez, vous êtes un fan de vélo, sur route et à la télé. Assis sur votre siège pliable de camping ou dans un gros fauteuil devant l’écran, vous n’ignorez rien de la caravane publicitaire du TDF, pour Tour de France bien sûr. Je n’ai pas dit RTF, avec un R pour radio. Vous avez l’imagination fertile. Après un repas joyeux, avec poisson de mer et Muscadet bien sûr, votre imaginaire vous emporte en un joyeux délire. Vous voyez non pas un bar mais un saumon, de mer tous les deux bien sûr. C’est vrai que vous avez la peau du ventre bien tendu mais quand même, pas au pont d’englober votre cerveau.

 

Et là, c’est parti. Vous voyez un saumon, bien galbé, au jarret bien nerveux, belle peau, bon œil, qui pédale, arrivant, par un miracle que la science ne saurait expliquer, à tenir son guidon tout en pédalant et, surtout en doublant, les quelques 249 999 999e saumons qui font la course en tête devant lui. Je sais, c’est dur. Même moi, moi-même, j’ai du mal. C’est vous dire. La pauvre, allez vous dire. Elle (c’est moi)  a bu trop de beaujolais nouveau, qui est pourtant un superbe exemple de fusion communication/transport. Ca l’était plutôt, enfin encore un peu, puisque personne n’arrive à s’en séparer. On continue à en faire, moins qu’avant. Mais quand même, on tente le coup, des fois…. Même nous en Loire, on continue, même si ça n’a jamais vraiment démarré.  Dur, dur le vin nouveau. 

 

On vient de se faire doubler au poteau par le saumon qui vient de Norvège, sur une idée saumonesque (= lumineuse) de Norge, le centre de promotion de produits de la mer. Toutes les étapes de l’acheminement du saumon de l’île de Froya , au nord de la Norvège jusqu’à Rungis en France, au pied des marches, ont été traitées en style Tour de France arrosé au Beaujolais nouveau et cela sans une goutte de vin. C’est beau, non. Il faut oser et ma Ière impression est que c’est réussi. Comme pour le Tour, la Star (le 250  000 000e)  est arrivée, frais comme un gardon. Je sais, c’est facile mais je ne peux résister à cette tentation. Son départ de Norvège a été salué par le Ministre de la Pêche en personne, entouré par les enfants des écoles. Yes, we can en norvégien !

 

Entre le départ de Norvège et la France, le transport a été multimodal à souhait. Coucou, revoilà notre développement durable : placement de notre héros,  le saumon, en conteneur dans un bac adapté, transfert sur une remorque ferroviaire à Trondheim jusqu’à Rungis puis embarquement jusqu’au Ritz en camion repeint avec le slogan français-anglais  « le 250 000 000e arrive en France ». A l’arrivée, pour le saluer, Michel Roth, chef étoilé du Ritz, qui du coup a aussi  préparé un menu spécial.

 

Heureusement que Martine Robert, la journaliste des Echos, a fait un très bel article en date du 19.12, pour nous raconter tout ça par le menu. Elle a reçu un dossier de presse très documenté. Il y a de quoi. Les chiffres nous le prouvent, sans conteste possible. Il y a un véritable amour entre la Norvège et la France, qui passe par le saumon.

 

Est-ce possible ?   Oui, pourquoi, parce que nous sommes les meilleurs.

Les meilleurs de quoi ?  De mangeurs de saumon de Norvège au monde, eh patate !  

 

Pour suivre le chemin           

. Lisez l’article des Echos de Martine Robert (19.12.2008) avec une belle photo de l’athlète en plein vol dans les bras d’un jeune mareyeur sportif avec sa casquette blanche et tout de blanc vêtu. 

. Consulter le site et le blog de Norge qui parle de ce magnifique sportif :

www.poissons-de-norvege.com  et http://saumondenorvege.com  avec des recettes de notre héros

. Retenez quelques chiffres :  la France importe 113 000 tonnes/an pour 375 000 E ;  en valeur. 7 saumon sur 10 consommés en France sont d’origine norvégienne, soit 2,3kg par an et par Français.
. Photos site et blog norvégiens
. Découvrez les Muscadet 'bios' d'Alexis Sauvion, en particulier le 'Climat'
Château de la Fessardière, 44300 vallet, 02 40 36 36 28

. A chercher sur mon blog les deux autres billets conscadrés à la Norvège:
= Différences culturelles Norvège-France (1), 03.12.2007
= Norvège (2), Changements culturels et Marché du Vin

Commenter cet article