Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Message: les mésanges à longue queue passent à l'attaque

9 Janvier 2009, 18:38pm

Publié par Elisabeth Poulain

Oui, quand il fait froid, elles arrivent par 10, 15 ou plus. Elles se rapprochent des maisons et de leur œil ‘d’aigle’, au moins, sont capables de repérer la grosse motte de margarine que j’ai posée sur le rebord de la fenêtre de la cuisine. Elles sont si vives et si réactives qu’elles font fuir des oiseaux plus gros qu’elles, comme des mésanges bleues ou même les noires qui sont plus fortes encore. Seule la grosse pie noire les tient éloignées. Ce n’est que la 3è année que je les vois venir en nombre. Il y a toujours les habitués qui se refilent les bonnes adresses. Comme quelques rouge-gorges que je distingue à la rondeur de leur ventre -le jeune svelte, le ventre rond, le franc dodu-  ou des mésanges charbonnières que j’aime moins parce qu’elles chassent les fragiles mésanges bleues qui restent mes préférées au fil des années. 

 

Pour tous ces oiseaux, j’ai installé des bancs très pratiques pour picorer la margarine. Ce sont des pierres rondes sur les quelles il est facile de se poser. La margarine est placée dans une coupelle. Plusieurs années de suite, il avait fallu placer un filet par-dessus pour éviter des chiens entrant dans le jardin ne fassent tomber la coupelle et repartent  avec le beurre !   Il arrive aussi aux chats du voisinage de venir se restaurer. Je le sais. Parfois, je me sens observer de l’intérieur. Un chat est installé devant et reprend des forces à pleine langue. On voit clairement ensuite les coups de langue râpeuse sur la margarine ! De vrais filous qui sont en plus bien nourris  par leur maître.

 

Pour en revenir aux mésanges à longue queue, elles sont si nombreuses qu’elles ne peuvent pas venir toutes ensemble. Le bol peut accueillir jusqu’à 8 oiseaux en même temps. C’est un grand maximum, non seulement à cause du diamètre de la coupe mais aussi parce que les oiseaux n’aiment pas se mettrent dos à la fenêtre. La seule photo où j’ai réussi à en prendre plusieurs en compte 6, pendant ce temps, d’autres volètent autour, sont perchés sur des branches proches à bonne hauteur ou fouillent à terre dans les feuilles mortes.

 

Pour suivre le chemin

. La mésange à longue queue –aegithalos caudatus- se nourrit le plus généralement d’insectes qu’il arrive à repérer sous les feuilles. Il en existe deux variétés, l’une nettement nordique à la tête blanche et la nôtre, avec une tête avec des bandes foncées et au milieu une bande blanche. La gorge est rose foncée ainsi que la partie des ailes proche du corps. Ce sont des petites merveilles qui ne pèsent que 7 grammes environ, avec une pointe à 9 grammes pour les super-dodues. Autant de vivacité dans des corps aussi petit, c’est vraiment impressionnant et un ravissement pour l’œil.            

Commenter cet article