Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Mains de sculpteur, Jean Denis Maysonnave, Angers, France

7 Février 2009, 20:13pm

Publié par Elisabeth Poulain

Il est de ces hommes qui courent toujours après du nouveau, en sculpture avec des femmes  en mouvement, avec rarement les deux pieds sur terre, dans ses expositions à Paris, à Nantes, à Angers, aux Sables d’Olonnes ou ses domaines de compétences. Sculpteur oui, professeur d’arts plastiques pour des jeunes d’âge scolaire  et aussi graphiste travaillant pour la presse.

 

Jean Denis se souvient avec grand plaisir par exemple des couvertures qu’il faisait pour des mensuels comme Horoscope ou Détectives. La culture du morbide le faisait beaucoup rire. Il travaillait aussi dans la mode, avec Elle par exemple dans la rubrique ‘Bricolage’. De cette collaboration avec la presse magazine, il a gardé le goût des belles photos de jeunes femmes éthérées aux longues jambes.

 

Ses sculptures sont toutes des femmes appartenant à la grande tribu des 1/3-2/3. A comprendre comme  1/3 de buste, tête comprise, et 2/3 de jambes. Les  postures qu’il sélectionne dans les magazines de mode ont des visages allongés et des corps en mouvement arrêté par la photo.  JDM choisit le mouvement, la course, la danse, l’étirement, l’embrasement, mais non les femmes elles-même. Leurs jambes le fascinent, les jupes qui volent au vent, les écharpes aussi.

 

Le sculpteur aime faire des choses avec peu de moyens. Il utilise du fer à béton  qui va constituer la structure, du calibre 8, du gros pour le corps, et du 6 pour les parties plus fines. Puis il va recouvrir ces lignes sèches d’un enduit et finir l’aspect extérieur par des collages de photos de magazine qui, au fil des couches, vont petit à petit donner chair à ces squelettes de fer recouverts d’un enduit rose.

 

Lors de l’exposition chez lui, rue de l’Abbé Frémond à Angers, Juliette, une petite fille de 6 ans, arrive avec son petit frère de 3 ans et ses parents. C’est elle qui voit en premier les sculptures. Immédiatement, elle reproduit le mouvement de ces femmes-oiseaux saisies en vol. L’instantanéité est remarquable. Et la vue de cet enfant qui imite la sculpture étonnante. C’est ça l’art !

 

Pour suivre le chemin

. Jean Denis Maysonnave, 06 33 57 57 17 

. Cette exposition  s’est tenue à Angers dans le cadre des Visites d’Ateliers d’Artistes, le samedi 29 et le dimanche 30 novembre à Angers (49, Maine et Loire). Association Ateliers Artistes, 02 41 68 56 43, ddominique03@numericable.fr         

Commenter cet article