Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

D'une rive à l'autre du pont de Bouchemaine, entre Maine et Loire

18 Février 2009, 18:56pm

Publié par Elisabeth Poulain

Pour réussir la recette d’hiver d’un après-midi réussi à Bouchemaine en Maine et Loire, il vous faut beaucoup de choses dont certaines dépendent de vous et d’autres pas.    

   

 

Ce qui dépend de vous : une tenue appropriée avec chaussures solides ne prenant pas trop l’eau, un  coupe vent pour vous protéger du vent froid du Nord, un bonnet pour la même raison, votre carte IGN au cas où et votre appareil photo. Ce qui ne dépend pas de vous : le ciel clair à vous faire briller les yeux, une limpidité sans pareil, une eau qui ne résiste pas à prendre la couleur bleue du ciel, de l’eau partout et en particulier dans les prairies si humides qu’elles sont inondées, le sentier que vous vouliez emprunter l’est aussi d’ailleurs, beaucoup de promeneurs qui ont eu la même idée que vous, un air qui fouette le visage quand vous êtes côté Loire.

 

 

Stationnement  rive droite à Bouchemaine, au petit parking devant la supérette. Mieux vaut ne pas compter en effet sur une place libre devant la mairie de Bouchemaine. Traverser le pont de Bouchemaine, par le trottoir de gauche avec vue sur l’amont. Vous voyez toute la grande prairie de la Baumette en eau. N’émergent que les peupliers, ces grandes éponges à eau. Vous traversez la chaussée après le pont pour descendre le long de la rive gauche de l’Ile Chevrière qui maintenant n’a plus rien d’une île à cause du pont. Vous descendez la Maine jusqu’à la confluence avec la Loire. Choc garanti, vous êtes au milieu d’un fleuve d’une puissance inégalée, avec des milliers de m3 d’eau, qui  coulent vers la mer. Et vous pensez immédiatement à l’été, quand  l’étiage est si bas, que seul le chenal principal est encore navigable pour les bateaux des pêcheurs.  

 

A la confluence, vous passez cette fois-ci sur la rive droite de la Loire avec un chemin en meilleur état que celui côté Maine. Au fil de votre avancée, les peupliers laissent la place à des platanes gigantesques plantés en isolés ou en bouquet. Le changement d’arbre indique le changement de sol. Ces monstres ont trouvé de la terre pour s’ancrer. On a quitté la pointe, à votre gauche s’étend un  ancien clos bordé d’un mur ancien sur deux de ses côtes qui montre la limite avec la rive et le chemin. Plus loin, la présence d’une belle demeure explique le clos que nous venons de longer. A nouveau, il y a de la vigne devant la maison du XVIIIè siècle.

 

 

Impossible de rejoindre le sentier qui borde la voie ferrée et mène à nouveau en rive gauche de la Maine. Tout est inondé. Il nous reste à prendre la route si passante qui relie Bouchemaine à Sainte Gemmes sur Loire. Heureusement, développement durable oblige, une double piste à vélo crée sur le coté droit en allant vers Sainte Gemme protége  les cyclistes et les promeneurs d’une solide barre métallique revêtue de bois. Et c’est ainsi que nous avons pu avoir de l’eau partout, devant, derrière, à droite, à gauche…

 

Et nous avons même pu admirer au retour un pêcheur calmement installé à l'abri du vent du nord, pêcher dans la Maine en cru.


Pour suivre le chemin

. Carte IGN de la confluence, 1522O 

. Bouchemaine

. L’Abbaye de Bouchemaine  
 

 

    

 

Commenter cet article