Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

La non-parité en photo ou comment figurer le genre H/F

3 Mai 2009, 08:25am

Publié par Elisabeth Poulain

Difficile souvent de montrer en photo qu’un article ou une pub concerne tout le monde, homme et femme, et pas toujours les mêmes (= les hommes). La facilité, pas si facile que ça, consiste à trouver la photo qui va valoriser le texte. Pour cela, il suffit de montrer un homme au téléphone à son bureau. Il travaille. Pour une femme, on trouve des photos de clientes au supermarché en train de faire les courses. Deux illustrations pour bien montrer la différence, avec encore une autre différence. Un homme au bureau vaut pour les femmes au bureau ; essayez donc l’inverse et vous verrez le tollé. On est bien dans le pays des droits de l’homme ou la femme est un homme comme les autres. 

 

Les choses sont compliquées et les évolutions toujours imprévisibles. C’est ce qui fait leur charme. Regardez maintenant ce qui se passe. Les nanas ne sont toujours pas contentes. On ne les montre pas, elles râlent. On les montre, elles râlent. Jamais contentes, alors ? Non, ce serait trop simple mais la route est longue pour qu’elles soient visibles.    

 

Les exemples avec les chaussures

Le truc actuellement, c’est de montrer les chaussures, une, voire les deux. Mais quel pied ? Evidemment entre un gros panard et un pied fin manucuré, massé, ongles faits, il n’y a pas photo. D’autant plus qu’elles, les femmes, sont folles. L’hiver dernier a été plus froid, vous vous souvenez. Que font-elles ? Très simple, mon cher Watson. Elles suivent de leur plein gré la mode et en redemandent : elles portent des chaussures-pieds nus pour montrer leurs ongles, sans bas. C’est évident. Le pied, objet de désir, encore un beau sujet d’études, surtout qu’il y a de très beaux films sur le sujet (Bunuel) et qu’on retrouve la Chine en un clin d’oeil.  Dans cette logique, pour savoir comment différencier une femme d’un homme, il vous suffit d’observer.

 


La photo d’hommes attendant un entretien d’embauche

L’idée de ce billet m’est venue de la rencontre entre deux photos. La Ière est parue dans Le Monde ou Les Echos, il y a plusieurs mois. Pour montrer la difficulté d’employés ou cadres à trouver ou retrouver du travail en cas de différence de couleur de peau ou autre critère discriminant, le journal avait choisi une photo américaine des années 60 montrant des chaussures d’hommes assis alignés le long d’un mur. Ils attendaient. On ne voyait que leurs  jambes, avec leurs chaussures au pied. Tous avaient des chaussures noires de même style avec des pantalons gris.  Un seul avait des chaussures marrons avec un pantalon gris. On ne voyait que ces chaussures là. 

 

La discrimination par la couleur et/ou le genre en photo

Un peu plus tard, je vois, collée sur le mur d’une mairie,  une affiche que vous avez certainement vue. Elle concerne les nouveaux standards exigés pour les photos d’identité. On y voit des hommes caucasiens (blancs, comme on dit aux Etats-Unis) pour la plupart, quelques arabes et un noir. Déjà, la répartition interpelle. Passons aux femmes maintenant. Il y en a 1 seule pour  9 hommes et 1 bébé. On le sait bien, les femmes françaises ne voyagent pas, sauf si elles sont jeunes et avenantes comme celle de la photo. En France, les nanas restent chez elles ou sortent pour aller pousser le caddy (voir le paragraphe précédent). Cette fois-ci, on ne peut pas incriminer la presse, il s’agit d’une photo officielle du gouvernement  ! La photo du Monde ou des Echos était d’une grande force pour dénoncer la discrimination par la différence, tout en en posant à son tour une énorme discrimination involontaire cette fois-ci, puisqu’il n’y avait aucune chaussures de femme.

 

Le monde bouge

Oui et vous ? Au départ c’est une bonne idée d’Alternatives Economiques pour une pub sur la semaine du Développement durable, parue sous forme d’un questionnaire « Quel(le) citoyen(ne) êtes-vous ? ». On y voit le monde avec quatre petits pieds. Le titre vous aide aussi à comprendre que pour une fois, on sait que l’humanité est composée de femmes pour plus de la moitié. Du coup, ça semble facile. Vous trouvez deux hommes et deux femmes, chacun avec un seul pied. C’est bon, le compte y est. Sauf que ce serait trop simple. Beaucoup trop, il faut faire fun et jeune. Donc, vous avez :

-        un jean-basket,

-        une sari rose-bracelet de cheville-pied nu,

-        un peau foncée-nu-pied ,

-        et une jean noir-babouche arabe.

 

Une question : à votre avis, qui n’a même pas de chaussure, pour aller bosser ? Qui préfère la séduction du bracelet à cheville pour rester dedans (= la maison) à une bonne chaussure pour aller bosser (= dehors) ? 

 

La chaussure à talon qui vous donne des ailes

C’est évident, bien sûr. Imaginez, vous avez des kilomètres à faire à pied, pas seulement parce que vous avez décidé de vous prendre en main, en pied serait plus exacte, et donc de vous servir de vos pieds, qui sont, comme chacun sait, le Ier moyen de transport. Très DD (développement durable) et chic. Voilà, vous marchez. La seconde idée, toujours évidente, est d’avoir des pneus (= chaussures) adaptées. Vous en avez bien des ‘spécial neige’ ou ‘spécial pluie’ si vous courrez en voiture. Vous prenez évidemment alors des chaussures à talon de 8 à 10 cm. C’est tout à fait recommandé pour fortifier certains muscles du mollet. Si vous vous tordez la cheville toutes les 5 minutes sur des pavés, c’est que vous n’êtes pas bon = bonne évidemment. Il n’y a que les femmes pour faire des idioties pareilles. C’est pourtant la photo choisie par les Enjeux, le magazine des Echos, pour illustrer la mobilité. A New York, les nanas ont des baskets pour aller au bureau et les talons dans leur sac ou déjà au bureau. Logique dans le pays, qui a fait des baskets, un emblème identitaire de la jeunesse.

 

Voilà encore les nanas toujours pas contentes et pourtant, cette fois-ci, le magazine a pris une chaussure de femme pour montrer la mobilité de tous, Homme et Femme. Est-ce une avancée, je n’en pas du tout sûre. 

 

Pour suivre le chemin

. Nanas, récupérez vos pieds et mettez des chaussures de marche. Mecs, apprenez à marcher sur des talons de 8/10 cm de haut et vous comprendrez beaucoup de choses. 

. Affaire à suivre, parce que je sens que la lutte pour la parité par la chaussure va être très très difficile. Prenez des vitamines. Photos EP, Photos n° 1 + 2 + 3 catalogues Camper 6,5cm x 8 cm. 
La première photo montre un nuage atomique et à sa droite un epicier méditerranéen, pour les collections Camper automne hiver 2003/4 et été 2004. Montrer des chaussures n'est pas évident, peut être est-ce aussi une raison pour lesquelles, on utilise la chaussure pour autre chose.      

Commenter cet article