Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Le labyrinthe en pub Cetelem et en couv La Vigne

18 Juillet 2009, 16:40pm

Publié par Elisabeth Poulain

 

Ah, ça devient difficile. J’adore. Déjà la dernière fois, je vous avais mis ‘cinq 4 de couv’ en même temps en titre. J’avais essayé en chiffres ‘5 4 de couv’. Ce 5, ce 4, ce 5 4, cela aurait été un vrai gloubi-boulga. Mais ce que je viens de trouver est pas mal non plus.

 

Cette fois-ci aussi je parle de pub et de couverture comme la dernière fois. En point commun également, La Vigne mais cette fois-ci, il s’agit du mensuel juillet-août 2009. Cette fois-ci, la pub est  celle de Cetelem, et comme elle est parue avant la couverture de La Vigne, je commence par elle.

 

Cetelem

L’organisme financier a lancé pendant 3 semaines du 15 juin au 5 juillet 2009 une grande campagne de pub avec trois visuels dont deux utilisent le concept du labyrinthe pour accompagner l’ouverture du premier service d’aide 100% non commercial sur le crédit. Ce site est un outil d’aide à tous ceux qui sont en recherche d’un crédit. Les réponses qu’ils obtiennent à leurs questions leur permettent d’avancer dans ce véritable labyrinthe.

 

L’originalité de l’affiche n°1 parue à la télévision, sur Internet et par voie de presse (Les Echos, Le Monde) est que le dessin est vert  sur fond blanc. Le petit bonhomme Cetelem vous explique ce dont il s’agit pour que vous vous sentiez toujours accompagné à la sortie du labyrinthe. 

 

La Vigne

On retrouve le concept du labyrinthe cette fois-ci avec quelques différences. Le dessin est en  noir sur fond vert. Surtout il ne s’agit plus d’une pub mais de la couverture de cette revue du monde viticole.  Disposant de moins de place, le dossier principal destiné à vendre le magazine et qui justifie le labyrinthe, est placé un endroit forcément très secret au centre du carré, visible seulement à ceux qui disposent de la loupe, que tient une main d’homme : « Contrôle des AOC plus compliqué que prévu ».

 

Deux labyrinthes apparemment ressemblants

Oui, un vert et blanc, un vert et noir. Le Ier utilisé à titre de pub pour faire connaître un service non payant et ouvert à tous, le 2 à titre de couverture. Mais il y a une autre différence, intéressante.

 
Avec Cetelem

Vous rentrez facilement et sortez tout aussi facilement du labyrinthe en suivant le chemin blanc. Il y a une entrée en haut et une sortie en bas au bas de laquelle vous attend le bonhomme en vert pour vous prendre par la main. L’idée et l’image sont simples et globalement réussis même si il y a un déficit global au niveau des couleurs choisies.

 

Avec La Vigne

Le problème se corse parce que, si les chemins sont noirs, le vert est alors réservé aux rangées de vigne taillées. Cette fois-ci, les AOC sont cachés au milieu du vert, ce qui est logique pour un professionnel du vin quand même. Pour un marcheur, cette placette devrait être noire puisque vous êtes sur un chemin noir. Pour être sûr que vous allez comprendre, le concepteur de la couverture a mis un encart rouge « dossier » qui barre le chemin pour arriver là.

Pour trouver l’entrée, il vous suffit de remonter le chemin noir. Vous arrivez sur le coté gauche de ce carré. Il n’y a pas apparemment d’autre sortie. En fait, si, et c’est à ces petits détails que vous voyez que la couverture a été faite par un professionnel de la com.

 

AOC versus Levures

Pour sortir du cœur du labyrinthe du dossier « AOC », en blanc sur fond vert avec un peu de rouge au-dessus, se présente un difficulté. Vous ne pouvez plus retourner en arrière. Le dosier en rouge est un panneau de sens interdit. Pour trouver la solution, il vous suffit de cligner les yeux. Qu’est-ce qui ressort ? Le seul autre endroit rouge ; c’est le coin droit inférieur dédié aux levures en page 34 et suivantes. Par lévitation, vous vous y transportez.  Là vous en avez pour 19 pages. En clair, vous sortez d’un coin secret dans lequel on vous dit que le contrôle des AOC est plus compliqué que prévu et pour lequel tout retour en arrière est interdit. Et c'est vrai. Lisez-le et vous comprendrez pourquoi. Tous les textes prévus ne sont pas sortis. Vous faites comment pour contrôler sans avoir toutes les cartes en main ?

Tout ça pour vous préparer à prendre une suée à comparer les 270 levures qui, en principe, ont chacune des tas d’avantages, sans que les inconvénients soient précisés et dont le prix n’est pas toujours indiqué. Dur, dur la vie.       

 

La force de com de ces labyrinthes

Celui de Cetelem n’est pas assez compliqué. On n’a qu’une envie, c’est de contourner le carré et d’aller voir directement le petit homme vert. Trop simple, il joue à peine sa fonction de piège. Cela aurait eu plus de sens de mettre le petit bonhomme le long du bon chemin, dans le labyrinthe. En plus, ce vert un peu pâlichon sur  fond blanc n’attire pas beaucoup.

Celui de La Vigne est beaucoup plus subtil. Il est tellement piègeux qu'on y reste et c'est un peu inquiétant. Graphiquement il est plus beau et les couleurs fortes sont bien choisies. La dernière remarque, c’est qu’il aurait fallu pouvoir sortir de ce labyrinthe pour retrouver les articles du haut. Le regard reste scotché en bas, attiré par le rouge des levures qui est, à mon avis, le véritable dossier.

 

Pub ou Couv

Elles se ressemblent tellement qu’il est possible de considérer qu’il s’agit du même travail de conception : être une promesse, qui attire suffisamment pour susciter l’acte attendu : téléphoner à ce n°, taper l’adresse pour avoir le site, avoir envie d’ouvrir le journal, justifier l’abonnement…  

 

Pour suivre le chemin

. Cetelem, pub dans Le Monde 16.06.2009,

. Cetelem, 0 810 11 10 09, www.moncreditresponsable.com

. Voir les affiches sur http://www.bnpparibas.com/fr/affiche/default.asp ?affiche

. La Vigne, La revue du monde viticole, 01.40.22.79.10 

Commenter cet article

Julie - blog sur la complementaire sante 20/07/2009 19:14

 
La loupe apporte une dimension supérieure a la publicité de la Vigne Sur le labyrinthe de Cetelem. il ne manque plus que l'emprunteur en 'pacman' entoures des fameux fantômes toujours plus rapides prêts a le croquer tout crus (fantômes = établissement de crédit ::).
Julie     

Elisabeth Poulain 21/07/2009 12:30


Oui, je suis tout à fait d'accord. la Vigne apporte une aide à voir la pépite à travers les difficultés. mais le bras me gêne pour voir, s'il n'y aurait pas une piste dessous. C'est pour ça que mon
impression est mitigée.
Quant à Cetelem, il est vrai que c'est trop simpliste. Des deux autres affiches, le triangle routier et le panneau de signes cabalistiques, seul le dernier apport vraiment quelque chose de nouveau.
je pense que le petit déficite d'efficacité vient de ce tryptique pas très équilibré.