Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Le détournement de vin ou le verre en trouble (1)

31 Juillet 2009, 15:43pm

Publié par Elisabeth Poulain

 

Je parle de détournement de vin comme on le fait pour le détournement de fonds. Il s’agit dans ce billet de montrer comment chacun tire partie du vin présenté comme un capital commun pour se faire connaître. C’est donc un billet forcément iconoclaste sur les 1001 façons de tirer la nappe à soi en matière de pub.

 

Et je commence…je suis sûre que vous alliez dire par la bouteille ! Vous avez tout faux. Je commence par le verre, qui est beaucoup plus facile à détourner que la bouteille. Le 1er appartient au dégustateur ou buveur selon le cas positif ou négatif que l’on veut faire ressortir alors la bouteille est liée au vigneron, celui qui ‘fait  le vin’ selon mon dictionnaire.

     
Le verre en trouble

Je parle du trouble du verre comme on parle du vin en fête. Depuis quelques années maintenant, c’est plutôt le trouble qui s’est installé dans le verre. Non pas à cause d’un vin qui pourrait être trouble. Mais à cause de tout ce qu’on fait dire à ce pauvre verre de vin qui ne demande qu’une chose. Qu’on le laisse tranquille faire son boulot, remplir sa fonction de verre à vin. Simple quand même. Le verre vous lance un message : «  je suis verre à vin, remplissez-moi de vin à boire, lavez-moi, rangez-moi, c’est tout ce que je demande, jusqu’au prochain tour, avec un autre vin, jusqu’au jour où vous me casserez par votre maladresse.


La beauté technologique du verre

Oui, moi le verre qui déjà depuis plusieurs millers d’années, montre quelle beauté je peux atteindre, que je sois simple verre produit maintenant en millions d’exemplaires ou verre fin à vin, adapté à chaque type de vin, aujourd’hui, moi le verre, j’atteins des sommets technologiques  absolument remarquables. D’ailleurs voyez ce qu’ont fait pour moi  certaines très grandes sociétés innovantes dans le monde. Je suis émerveillé devant tant d’innovations : verre pour vin boisé ou fruité, pour vin jeune ou mature, verre sans pied très difficile à saisir pour amateur averti…

   
Les us et abus de l’emploi du verre

Mais il faut savoir aussi et les deux sont peut être ou certainement liés, que je suis victime d’un emploi peu respectueux de ma nature profonde qui est de mettre mes qualités au service du vin. On fait de moi tout et n’importe quoi. Jugez-en.

 
La grande complainte du verre             

Ne comptez pas sur moi pour vous faire une chronologie exacte et datée de qui a fait quoi en matière d’usage du verre à boire. Ce serait impossible pour cause de mondialisation et d’instantanéité de la diffusion des idées. Je me contenterai de prendre les exemples que j’ai sous les yeux, dont certains datent d’il y a quelques années pour ne pas être accusée de nuire au vin que la pub a pour objectif de promouvoir. On a tous encore ces images en tête. Voici un petit rappel. 


Une liste non exhaustive  

. le verre pas droit, qui danse pour montrer la gaîté et la convivialité, en raison de l’alcool qui est dedans quand même (Interloire, Jura, Corse...)  

. le verre à spiritueux pour dénoncer les méfaits de ce même alcool dans sa version de maladie alcoolique

 

. le verre de couleur

. le verre mal lavé avec du rouge à lèvres

 

. le verre qui sert à séduire et plus si affinités ; le pire a été atteint il y a plusieurs années par le cognac qui montrait un verre à cognac heurter un autre  pour vanter le cognac frappé. Et devinez, le verre qui était frappé portait des traces de rouge à lèvres. Quelle horreur ! 

 

. le verre rempli d’autre chose que de vin avec beaucoup d’exemples : 

. le verre à mots

. le verre à paysage, avec des variantes, le verre à tranche verticale de paysages, le verre plein d’eau pour vanter le vin, le verre à château 

. le verre à raisin, fruits et co

. le verre anti-botrytis

. le verre vin versé qui se transforme en corps de femme : quelle belle robe, cher ami ! (Côtes du Rhône)


. le verre-ville avec plein d'antennes (Nicolas),

. le verre échafaudage
. le verre sur pilotis (Interloire)
. le verre-terre 
(Bourgogne)

. le verre à pub de toutes sortes : voir ci dessus, ci-dessous, partout 

. le verre typo, pour souligner l’appartenance au monde du vin

. le verre salon international du vin, avec

. le verre déco

. le verre vase qui contient une bouteille de Chinon
 

. le "y-a-plus de verre", quand on boit son champagne POP à la paille ou qu’on sort sa boîte boisson

    . le "y-a-plus d’alcool", là ça va être dur pour vous persuader que vin rime avec santé

 

. le verre qui ne sait plus qui il est, un verre à whishy rouge on the rocks

. le verre plastique, que le service de restauration vous propose lors d’un colloque européen de chercheurs sur le vin. Le refus fut unanime : au service de restauration de se débrouiller avec le Salon organisateur pour trouver la vingtaine de verres INAO nécessaires, 

   
. le verre à dents de requin pour ceux qui portent atteinte à sa dignité, c'est un dessin de Tolmer dans Glougueule. Une façon pour l'artiste de montrer sa forme l'été.


Et avec tout ça, on voudrait que je sois content

Non, mais ça ne va pas la tête. Surtout si vous ajoutez le verre que porte dans la vigne tout vigneron ou vigneronne qui doit se faire tirer le portrait par le professionnel juste avant l’article. C’est d’un naturel fou mais comme c’est devenu un must dans la profession, personne ne s’y oppose. Rappelons que c’est Coca Cola qui a imposé ce diktat à ses salariés, à la suite de ce que faisaient les fabricants américains de cigarettes ».

 

Allez donc vous remplir un verre penché pour vous remettre la tête droite.


Pour suivre le chemin

. Prochain billet sur le mal être de ma copine, la bouteille, qui fait la tronche.A vous d'essayer de retrouver les bonnes photos. Tous les verres cités n'ont pas forcément leur photo. Il y en  a de trop!
   

. Voir d'autres verres dans l'album photo 'Bouteilles et verres' et un peu de patience svp pour les légendes! 

Commenter cet article