Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Styles de Vie, Styles de Luxe, MSM (1)

5 Mars 2007, 09:12am

Publié par Elisabeth Poulain

Styles de vie, styles de luxe, MSM 


C’est à un exercice live de benchmarking que je vous convie pour me faire pardonner de ne rien avoir écrit la semaine derniere. Depuis Noël dernier, j’ai demandé à mes filles de m’apporter des magazines dits féminins pour comprendre ce qui les intéresse. L’une par exemple est beaucoup moins préoccupée par la mode qu’il y a quelques années. Elle s’en fiche même un peu. Elle est de plus en plus sportwear chic et décalé. Elle aime les nouvelles matières très technologiques. Elle prend beaucoup de plaisir à lire les blogs tels que celui de blabla de filles sur www.hautetfort.com. C’est vraiment drôle. La seconde a décide depuis de nombreuses années de ne plus s’habiller qu’en noir avec des pointes de couleur. Depuis un an maintenant, elle s’est fait percer les oreilles à mon plus profond étonnement de spectateur des évènements de mai 68, moi qui venait juste de quitter la fac de droit à ce moment là. Sa collection d’ornement d’oreilles est fascinante : plumes, bouton, plastique, perles, tout est bon. L’imagination au bord de l’oreille.

L’idée m’est venue d’essayer de comprendre comment les idées nous viennent surtout à nous les femmes, je dois dire, tout simplement parce que j’en suis une. Je me suis toujours refusée à penser que nous pensions différemment en tant que femmes. Alors les idées ? Pour le savoir, je regarde ce que lisent mes filles et leurs amies. J’ajoute une pincée de suppléments du week end qui viennent tous de la Kapitale et je démarre. C’est impressionnant. Même l’air que nous respirons est formaté. Je prends toujours l’exemple de l’air pour montrer que le marketing est partout. A partir du moment où l’air que nous respirons fait l’objet d’argument de vente, il est naturellement markété. Plus rien n’échappe à la sphère marketing. Je le sais. Je suis prof de marketing. A ceux qui se désoleraient de ce constat, je dirais simplement que le marketing est si étroitement associé à la démocratie qu’il en épouse son caractère imparfait. Comme nous !

Les idées ? Ca vient zut et flûte ! Pour savoir d’où souffle le vent, étudiez la presse féminine. Elle donne le ton du luxe dont nous sommes tous obsédés.
- En 1 Etudiez les parfums : flaconnage fort, design visuel dépouillé, couleur de fond qui va de l’ambre chaud, au curry foncé, au sable grisé d’un coté, au rosé fané foncé, au parme, au thé rosé. Jamais de couleur uniforme mais un jeu de lumière par derrière qui éclaircit la couleur comme un halo autour du flacon, une couronne autour de la tête d’un saint ; les crèmes de beauté, quant à elles, sont proprement magiques puisqu’il suffit de les appliquer pour devenir belles.
En 2. Ajoutez l’apport des matières des vêtements et des accessoires : dimension contemporaine avec l’argent, le métal, la brillance / dimension sensuelle avec le cuir, le velours, les perles / dimension kitsch-provoc-branché avec un mélange entre tête de mort en diamant, colliers ethniques et objets détournés.
En 3. Cherchez les chaussures : matières décalées vinyle ou paillettes, couleurs, talons importables (on s’en fiche) formes tels que des sandales ouvertes en plein hiver…
En 4. Collectionnez les styles en jouant le moment, l’univers ou le jeu : matin-midi-soir / ouvrier-cadre-star / fonctionnel-pluriel-enfant.
En 5. Mangez avec les yeux : des nourritures très chères que vous visualisez grain à grain/très bon marché pour montrer comment les transformer en luxe/ venant d’un autre univers culinaire. Tout en vantant la bonne cuisine évidemment, le faites-vous plaisir et le régime du lendemain.  

Résumons, les styles de luxe se résument à trois initiales MSM.
= le M de Matières pour le Sens du toucher, de l’odeur, de la vue…
= le S de Styles grâce à la ligne, la couleur, le décalage, l’innovation pour l’œil et l’esprit…
= le M de Marque afin de donner à la cliente le privilège d’endosser, de renforcer ou de dévoiler sa personnalité parce qu’elle unique, parce qu’elle est multiple et parce qu’elle est clanique. Dans le monde du luxe, il y a des porteurs de marques d’un coté et des sans marques, des sans grades de l’autre.

Vous êtes à vous-même votre propre création, vous avez le choix de votre clan, vous créez votre espace et vous apprivoisez le temps. Le luxe, c’est magique

Commenter cet article