Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

A Angers, l'envie de vivre autrement

13 Décembre 2009, 10:15am

Publié par Elisabeth Poulain

L’envie de vivre autrement, A, An, Ang, Angers, France

C’est le titre d’une plaquette que viennent de sortir angers Loire métropole et la ville d’Angers. Le document est une réalisation de l’agence de communication i10 installée à Beaucouzé près d’Angers. C’est une franche réussite visuelle sur une thématique difficile parce qu’on a l’impression d’avoir déjà vu en matière de com et que montrer l’autrement est difficile. C’est le sujet du billet précédent qui repose sur le postulat qu’à toute question il y a toujours trois réponses : oui,  non, autre. Cet ‘autre’ est la porte ouverte sur la différence, la mutation, l’innovation, la rupture. C’est notre oxygène à tous, que nous soyons ouverts ou non sur la différence et l’interculturel.

 

Ce 12 pages, 24 x 17, présenté sur papier lourd, repose sur une conception claire, avec une maquette très cadrée, de très belles photos en page de gauche. Le texte en trois pavés se trouve en page de droite, encadré de trois et quatre photos de dimension variable pour éviter la lourdeur et capter l’attention de lecteurs saturés d’infos et de flashs visuels.

---) C’est le message n° 1 > Angers brille dans une lumière éblouissante.  

---) Message n° 2, la couleur est partout présente, avec du rouge, du vert, de lorange.  Vous savez bien sûr que le rouge est partie constituante du logo d’Angers (avec le bleu qui disparaît du coup ; le blanc restant naturellement présent) et l’orange est la couleur du logo de la métropole avec le noir.  

---) Message n° 3 > A Angers, suivez le vert, la seule couleur qui au premier abord n’est pas dédiée, sauf qu’...  

Les couvertures 1 et 4

Sauf qu’on repère très vite que les chaussures qui font la une de la couverture ont des lacets verts ‘jeune pousse’. Ils ne sont pas noués mais restent ouverts en signe de décontraction, avec deux petites feuilles de lierre en premier et troisième œillet. C’est le même vert que celui qui est utilisé pour les lettres n, v, a, e.  Le vert est bien sûr la couleur d’une nature respectueuse des bonnes pratiques environnementales. Au cas où - vous n’auriez pas compris  - la traduction arrive tout de suite, c’est marqué sur la couverture en bas en noir:

---) Message n° 4 > Angers est capitale européenne du développement durable.

 

Pour accentuer l’effet, la 4 de couv. regroupe quatre visuels qui ont le lien végétal en commun, avec outre le blanc et le vert, la couleur de la peau et du bois. Ce sont les quatre thème sur cinq qui vont servir de fil conducteur à la plaquette.  

Laboratoire > Economie durable  - pages 2 et 3

Pour la photo-phare en blanc et bleu à gauche, a été choisie l’immeuble de verre de la CNP (Caisse nationale de prévoyance) du nouveau quartier situé place François Mitterrand près de la Faculté de Droit en rive gauche du centre d’Angers. Le titre utilise le mot phare de ‘Laboratoire’. En page de gauche dédiée à l’économie durable (économie, social, environnement), le texte joue avec les mots positifs à la mode tels que ‘’pôle de compétitivité à vocation mondiale en végétal spécialisé’ (ouf), ‘axes d’excellence’… Il détaille tous les services offerts par la ville aux nouvelles entreprises. Un encadré rose donne les chiffres pour fonder la certitude. Au-dessus du texte, des photos assurent de la réalité des mots : des cyclamens en serre, une opération sur un végétal en laboratoire, Cointreau en bas en petit et une opération de montage d’un camion Scania. Aucun nom n’est cité. Il y a cinq personnes en train de travailler en tout sur les deux pages. Le nom d’entreprise est cité deux fois.

---) Message n° 5 > Angers fonde sa démarche sur le triptyque du DD selon le texte.  

Tourisme > La nature labellise le territoire - pages 4 et 5

Pour la partie ‘Territoire’, une superbe photo en vert et bleu montre la confluence de la rivière Maine avec la Loire avec Bouchemaine, la bien nommée au Ier plan à gauche, et Angers en partie ouest dans le fond. 2009.07.06-006.jpg
Le titre en partie droite accroche encore un autre label, touristique cette fois-ci, ce qui permet de citer dans le texte le classement Unesco de la partie médiane de la Loire. Les ‘trésors’ d’Angers entrent dans ce classement vert. Quatre photos encadrent le texte, une vue du vignoble, une promenade familiale avec des enfants dans un parc, le château bien sûr, une péniche avec deux adultes et un enfant.

Message n°6 > Angers décline le vert partout.        

 

Nana de Niki de Saint-PhalleDessin Expo Angers 2008.12.01 divers blog étiquette 025

Culture et le patrimoine >
Arts et Fêtes > Format XXL  > p. 6 et 7

C’est l’orange qui a été choisie pour la photo du musée des Beaux-Arts. Le texte fait ressortir la diversité des modalités de l’expression culturelle et le partage par tous. L’accent est mis sur la charte municipale ‘Culture et Solidarité pour tous’. En photos pour habiller le texte, un groupe de jazz, une femme admirant une statue (7 personnes en tout) et une photo de la foule pour les Accroche-Cœurs. 

Message n°7 > Angers baigne dans la culture, comme un poisson dans La Maine.

 

Cadre de vie > Certifiée > en qualité de vie > p. 8 et 9

Angers offre une qualité de vie conforme aux attentes de tous. C’est le texte qui l’affirme et pour le prouver, une photo d’un jeune couple un soir d’été au bord du fleuve. On revient dans le texte sur les espaces verts, avec un accent sur les transports et la participation des habitants aux ‘décisions qui les concernent’. En photo d’appui du texte en page de droite, un groupe de sportifs qui s’apprêtent à se lancer d’un arbre retenus par un câble, le tramway, le bassin en face de la mairie avec des enfants dedans et un marché de fleurs (14 personnes en tout).     

Message n° 8 > Angers  et l’attraction ne font qu’un.

 

Angers Loire Métropole > Une référence > pour vivre autrement – p. 10 et 11

C’est une photo en bleu et blanc de la gare d’Angers par laquelle passent les rayons du soleil du matin qui termine le livret. Cette fois-ci, la seconde référence à l’UNESCO se fait en lettres capitales pour mettre en valeur la carte qui est l’élément principal de la page impaire, avec la photo d’un avion et celui du festival Premiers Plans. Ici le développement durable devient une injonction ‘découvrez la vie autrement’, suivie  d’infos sur les transports, pour développer l’idée de la proximité de ou avec toutes les autres villes qui comptent, suivi par l’encadré avec des chiffres. On voit onze personnes sur les photos. Cette double page consacré au transport ne fait pas l’objet d’un lien végétal. Angers Loire Métropole aurait mérité de bénéficier aussi de la maquette commune. Cela aurait pourtant été si facile avec le vélo et le RER qui aurait donné la touche régionale. Ici, le trajet pour Nantes se fait dans la plaquette par la route.  

Message n°9 > Angers, la Loire et Paris = la France.   

Le tissage de la com et du développement durable
C’est ce qu’on apprend avec ce très joli travail de communication. Quelques règles se dégagent :
1. cadrez fermement dans une maquette contraignante, pour vous obliger à faire de la com au concentré;
2. jouez la couleur : c’est un langage qui touche directement ; votre mémoire oublie le texte, garde une idée de l’importance des chiffres et se souvient des photos ;
3. utilisez des belles photos de paysages et de scènes de vie, de tailles différentes de façon à hiérarchiser ce que vous voulez dire ;
4. prenez les mots positifs qui impactent actuellement et bannissez les mots vides sauf nécessité de compréhension et/ou de liaison;
5. chiffrez au maximum les informations pour affirmer ;
6. communiquez par la typographie, de façon à garder l’œil captif ;
7. spatialisez l’information, pour conduire le regard, ici en diagonale droite-gauche en page de droite;
8. n’oubliez jamais la carte ; 
9. parlez des trois catégories du développement durable dans chaque texte, quitte à vous répéter. 
 
Le tissage par le développement durable
Pour prouver que le DD existe, c’est relativement facile à faire dans une plaquette, sans que ce soit forcément convaincant bien sûr. Il suffit par exemple comme ici :

-        d’attirer l’attention sur le végétal dans l’économie,

-        de citer la culture dans la nature, en faisant voisiner château et fleur rouge, promenade dans un parc, vigne-château dans le paysage,

-        de citer les visites d’entreprises dans la culture,

-        de prouver la qualité de vie par le nombre de parcs et jardins,

-        de rappeler que l’environnement est préservé dans la page 11-Transport

-        de citer le Parc des Expositions (Salon du Végétal et Salon des Vins de Loire) dans les transports, qui d’après la plaquette relèvent d’Angers Loire Métropole…  

 

L’analyse par le plein, le creux et l’autre  

C’est le plein qui a été évidemment choisie à fond pour cette présentation des charmes d’Angers la charmante. La carte est un bon exemple des objectifs de la plaquette. En France, ne sont visibles qu’Angers avec un point rouge, Paris de même taille avec un point blanc seulement et la Loire en blanc. La sur-représentation du culturel au sens large occupe deux double-pages à elles seules est également parlante. La culture est à Angers la culturelle le sujet dont il est de bon ton de parler. 

 

Pour la vision en creux, les absences ou déficits de présence sont remarquables au sens premier du terme. Il est possible de constater que

. le mot d’entreprise n’est  cité que 3 fois ; par contre les mots hyper-valorisants tels que laboratoire, labels, Unesco, certifié, recherche et chercheurs abondent, comme s’il fallait attendre un adoubement par des autorités;

. l’économie agricole et viticole n’est présente que par une photo de vigne, trois verres de vin rosé sur une table et le Salon des Vins de Loire cité en page de l’Agglo ;

. la région n’est pas citée alors que sans elle bon nombre d’équipements ne se feraient pas ;

. les trains RER sont absents du schéma des transports ;

. l’appartenance à l’Union européenne n’est pas marquée (même remarque pour les investissements), à l'exception de l'auto-proclamation d'Angers en capitale européenne;  

. l’international est singulièrement peu présent. Il faut attendre le dernier paragraphe pour que soient citées les villes jumelles ou amies, à part la référence de la représentation de la France par Angers à l’exposition universelle d’Aïchi au Japon 2005 en page 5;

. la quasi absence sur les photos d'habitants ou de personnes travaillant dans la ville à l’exclusion de la fête populaire des Accroche-Cœurs ;

. la très faible présence des femmes au travail à l'exception d' une technicienne de laboratoire végétale ;

. l’absence sur les photos d’habitants non caucasiens, comme on dit aux Etats-Unis en langage politiquement correct.

 

Pour l’autre, constatons que la plaquette associe directement l’autre au développement durable (DD) dans une vision très hiérarchisée d'une société où tout vient du haut:

.  la solidarité et les conseils consultatifs de quartier et les comités d’usagers; 

.  les espaces naturels Natura 2000, les ZIE (Zone d’intérêt écologique) ;

. la mise aux normes HQE de bâtiments, le gaz ou l’électricité pour des véhicules municipaux, les filtres à particules pour les bus, le tri des déchets.

La seule véritable novation positive de la plaquette est la couverture qui est une jolie trouvaille : montrer les chaussures d’un marcheur, ça c’est vraiment une rupture à louer.   

 

Avant de finir, un regret qui porte sur la vision d’une nature transformée en espace dédié au  tourisme au seul bénéfice des urbains. La vocation de production agricole et viticole a disparu du paysage.                      

   

Pour suivre le chemin

. Découvrez l’agence de com  i10            

http://www.i10.fr/flash/ouverture2.swf

. Lisez Angers en chiffres

http://www.angers.fr/decouvrir-angers/en-chiffres/angers-en-chiffres/index.html

. Suivez les travaux de l’agglo d’Angers

http://www.angersloiremetropole.fr/projets_et_competences/le_projet_dagglomeration/index.html

. Pour avoir une vue détaillée de l’économie du Maine et Loire, consultez l’étude prospective fouillée menée par la CCI d’Angers sur ‘Les Maine et Loire possibles’

http://www.maineetloire.cci.fr/eco_angevine/fichiers/livre_blanc.pdf  

Photos EP  

Commenter cet article