Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

And the Winner is...the Yucca

28 Octobre 2010, 16:41pm

Publié par Elisabeth Poulain

C’est une plante que j’aime beaucoup. Avec votre esprit de contradiction, je suis sûre que vous allez me dire, qu’elle pique diablement. C’est vrai, c’est une dure ;  il n’y a dans cette plante rien de léger ni de gracile ni de particulièrement réconfortant. Et c’est bien pour ça que je la trouve chouette. En vieillissant, les yuccas forment de grosses touffes à plusieurs têtes, dans lesquelles il est difficile de pénétrer. D’ailleurs, je ne m’y risque qu’avec gros pantalon, veste difficile à percer, lunettes totales de protection et des gants bien sûr. Les gants, je pourrais à la rigueur m’en passer, mais je déteste … les araignées, autant que j’aime bien les yuccas et les bambous.

Blog CP 2010.10.24 429

  Blog 2010.10.28 025

-        Pourquoi me direz-vous êtes vous obligée d’aller au contact de ces grosses plantes piquantes, si vous n’aimez pas les araignées qui s’y cachent ?

-        Parce qu’il faut bien que quelqu’un enlève les vieilles feuilles mortes qui restent toujours accrochées au tronc unique. Pour cela, il faut faire de la reptation, se positionner à genoux, avec des lunettes sur les yeux pour surtout ne pas se percer l’oeil et arracher la feuille d’un coup sec, de façon à ne pas trop tirer sur le pied central qui est déjà à la peine avec toutes ses têtes à porter.

 

Il existe près de 50 variétés de yuccas dans des régions chaudes et le plus souvent sèches, en Amérique latine. On a tous dans l’œil des yuccas du désert poussant au Mexique.  Certaines variétés sont très petites ; d’autres au contraire sont capables de d’atteindre la hauteur d’arbres, surtout celles poussant en zone tropicale humide.

 

Yucca filamentosa-WikipediaLes feuilles dures, en forme d’épée, se terminent par des pointes piquantes capables de traverser l’épaisseur de plusieurs vêtements. Elles sont accrochées directement à un tronc flexible composé de fibres extrêmement  dures. Le tronc a une  capacité à se reconstituer après une blessure grave impressionnante. Imaginez un peu. Une voiture rate son virage et casse le tronc d’un yucca à environ 50 cm de haut à partir du sol. La tête de la plante retombe sur le sol. Elle ne reste accrochée au tronc que par l’écorce extérieure. Je la remets en place, l’entoure d’une grosse couche d’argile malaxée avec très peu d’eau et contient le pansement avec une grosse bande. Puis je soutiens la plante avec un double trépied de bambou, un pour le tronc près du sol et un autre plus haut au-dessus de la cassure. Et la plante a cicatrisé sa plaie quasi totale, puisqu’elle ne tenait plus que par son enveloppe extérieure.

 

C’est ce plant de yucca filamentosa, originaire du Mexique, Blog 2010.10.28 022que vous voyiez en photo. Il a plus de 60 ans et vient du littoral atlantique où il poussait dans du sable. Transplanté en terre ligérienne, il a repris sans souci le cours de sa vie. Il a et continue à donner vie à de nombreux rejetons. Il suffit en effet de couper le long du tronc une des têtes pour la replanter directement en terre. Elle repart après trois à quatre mois.  Une dernière précision, cette plante du désert supporte parfaitement le froid, jusqu’à moins 15° sans souci. En dessous, je ne sais pas. Je ne suis pas allée au Mexique et en Vallée de Loire, en dessous de – 15, c’est rare.              

 

Pour suivre le chemin du Yucca

. Voir la carte de la présence du yucca sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Yucca

. Apprendre que cette plante fait partie de la famille des agaves sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Agave

. Comprendre pourquoi le yucca tire sa force d’un cousin, le sisal sur  http://fr.wikipedia.org/wiki/Sisal

 

. Admirer deux spécimens à Angers, l’un de plusieurs mètres de haut que l’on peut admirer dans la grande serre de Terra Botanica, le grand parc du végétal créé et soutenu par le Conseil général du Maine et Loire. L’autre pousse en pleine terre au CHU d’Angers, en entrant sur le côté droit. Le plant à têtes multiples, qui aurait besoin d’un bon nettoyage (feuilles séchées),  est une variété superbe par ses grappes de toutes petites fleurs.    

   

. Cet automne 2010 a été réellement une année à yucca. Je ne les jamais vu fleurir autant, sachant qu’une tête ne possède qu’une seule hampe florale. Si vous voyez plusieurs hampes, c’est qu’il y a plusieurs têtes.

. Photos Elisabeth Poulain, n° 1 Yucca du CHU, n° 2 l'intérieur, n° 3 Filamentosa, n° 4 vu de dessous.

 

Commenter cet article

J'aime les yuccas 07/06/2012 23:09


Pour ceux qui habitent à Lyon on peut voir des yucca rostrata dans le jardin mexicain du parc de la tête d'or : http://zoo-tete-or.blogspot.fr/2009/08/yucca-rostrata.html

Elisabeth Poulain 08/06/2012 08:19



C'est une très bonne nouvelle. Il ne reste plus qu'à concevoir un tour de France des Yuccas rostrata!