Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

B03 > comme Bouteille > comme Bouchon > Les 5

25 Mars 2010, 12:38pm

Publié par Elisabeth Poulain

Une formidable publicité

C’est une de celles que je placerais dans le trio de tête, le quintet serait plus juste, si je Pub Le Club des Cinqdevais faire un classement, ce que je ne ferai jamais bien sûr. Une publicité que je garde sous le coude depuis quelques années, une de celles dont je sais qu’un jour j’en ferais un billet, en écartant les autres avec agacement. Chaque sujet arrive ainsi à pousser les autres quand son temps est venu. Bien sûr aussi, il m’arrive parfois bêtement de faire des listes des sujets prioritaires, listes que j’égare et que j’oublie avec une facilité révélatrice. Mieux vaut laisser le désordre exprimer sa créativité. 

 

Vous dire tout cela pour parler de l’ordre ? Oui, c’était nécessaire.

 
Le désordre, l’absence d’ordre et l’ordre

Il vaudrait mieux dire que c’est l’absence totale de désordre qui prime dans ce visuel, après même la couleur orange si évidente, si adaptée  qu’elle fait corps avec la composition. D’un grand cylindre orange, vous faites une tour. A la base, en guise de fondations, vous  placez les 5 piliers que forment les 5 bouteilles toutes droites, toutes bordelaises, ça tombe bien, elles le sont toutes, toutes noires mais sans qu’aucune ne ressemble à une autre bien sûr.

 

A bonne distance au-dessus, à plus d'une hauteur de bouteille ou d’homme si vous préférez, vous placez 5 et + vignerons, alignés face à vous, le long d’une ligne tracée au sol que vous ne voyez pas puisqu’il n’y a pas ni plan ni perspective. N’oubliez pas que nous sommes en a-pesanteur   dans un univers cylindrique orange. Ces vignerons sont placés très exactement au-dessus de la bouteille ouverte, chacun dans l’axe de sa bouteille, celle qu’il ou elle a sélectionnée pour ce visuel. C’est à ce moment seulement qu’on comprend l’objectif du visuel qui est de promouvoir une démarche commune entre des grands propriétaires de grands crus issus de grands terroirs.

 

Le grand, l’exception, l’excellence

On ne dit pas un grand terroir, on dit un terroir d’exception. C’est une évidence que vous rappellent les mots qui figurent en haut droit du visuel :


Collection de Crus par Les 5

5 Grands Crus

5 Familles

5 terroirs d’Exception

     Une Passion partagée, l’Excellence

 

La ligne et la posture

Elle est une des composantes structurantes du visuel au même titre que le concept et la couleur. Elle part du bas et file vers le haut, en commençant par la bouteille en faisant un arrêt sur l’étiquette, elle se poursuit par le nom du vigneron et l’adresse e’mail des domaines de très haut prestige. Elle continue en faisant cette fois-ci un arrêt sur l’image de ces êtres d’exception qui ne sont pas cinq mais 6. Il y en a deux qui sont mariés, qui ne comptent donc que pour un. C’est beau l’amour dans le monde du vin. Ce sont ceux qui sont dos à dos en ne se touchant que par l’épaule face au regard, alors que les autres se présentent chacun à leur façon de face ou de biais, avec tous un jeu différencié du corps, des pieds et de la tête.

 

Les 5 Pub Le Club des Cinq

C’est étonnant de voir comment les allures parlent.  Dans la famille des 5, il y  a :

. à gauche Alfred Tesseron qui rit franchement en posant de biais, sa pochette blanche bien mise en valeur, il a les bras le log du  corps et rentre un peu la tête dans les épaules. On devine que poser devant l’appareil du photographe n’est pas sa tasse de thé mais qu’il joue le jeu loyalement ;

. suit Nicolas de Bailliencourt, plus relax, la tête un peu penchée vers sa gauche, les pieds un peu écartés, la jambe souple. Il est souriant, bouche fermée, le menton un peu en avant ;

. au centre Patrick Maroteaux, face à la l’appareil, en appui sur sa jambe droite, calme et puissant, la main gauche dans la poche, avec une interrogation dans le regard et un léger sourire ;

. ensuite en 4ème position, Florence et Daniel Cathiard. Elle est franchement ravie d’être là et le montre clairement. C’est la seule dont on voit bien la silhouette, les tailleurs femme étant autrement près du corps que les costumes d’homme. Son mari, au contraire, pose de façon très solennelle, dos droit, bras le long du corps, comme s’il voulait faire la moyenne avec sa femme ;

. à droite, Stephan von Neipperg, est le plus à l’aise, décontracté chic. Il est franchement de biais, sa main droite dans la poche. Il est aussi le plus jeune et le seul à porter moustache visiblement avec beaucoup de plaisir.   

 
Le troisième étage de la fusée et l’étoile

Vous aviez compris que ce grand cylindre orange était en fait une fusée qui s’élance victorieusement au ciel, boostée par tant d’énergie, d’intelligence des vignerons qui ont en commun l’excellence et de leurs grands crus issus de terroirs d’exception. Au-dessus des 5, une étoile brille plus que les 4 autres. Elle vous montre le chemin. Quant à savoir laquelle des Cinq Grands Crus, elle représente, il va vous falloir goûter dans de bonnes conditions ces vins de haute sélection.  


Le reflet et le raffinement   

Le reflet est très léger  et annonce la venue d’un événement. On le voit en dessous des bouteilles, en dessous des vignerons pour faire la transition entre deux univers, celui du vin et celui des hommes et des femmes du vin, comme un trait d’union. J’y vois une marque de raffinement dans une composition apparemment simple, qui est en fait très travaillé. C’est la marque de bons professionnels qui ont aussi le sens de l'humour. Ceux-ci s’appellent Parker et Parker (= comme le célèbre gourou américain très connu et consulté dans le vignoble bordelais). C’est une agence de communication globale implantée à Bordeaux et  à Paris. Dans leur site, l’agence présente  un  autre visuel qui n’a pas du être retenu par Les 5.  

Les vins choisis par Les 5

Ce sont dans l’ordre du visuel :

. à Pauillac, le Château Pontet-Canet choisi par Alfred Tesseron, www.pontet-canet.com

. à Pomerol, le Château Gazin pour Nicolas de Bailliancourt, www.gazin.com

. à Saint-Julien, le Château Branaire pour Patrick Maroteaux, www.branaire.com

. en Pessac-Léognan, le Château Smith-Haut Laffite par Florence Cathiard, www.smith-haut-laffite.com

. à Saint-Emilion, le Château Canon-La Gaffelière pour Stefan de Neipperg, www.neipperg.com. 
  
Le groupement
L'emplacement de cette étoile, à mon avis complètement inutile et qui banalise la composition, est source d'interrogation: l'étoile n'est centrée; elle chapeaute les têtes des Cathiard et du Comte. Ce n'est peut être pas un hasard. Ce sont eux en effet qui ont eu l'idée il y a plus de 18 ans de constituer un groupement informel de propotion de leurs vins.   

Et le bouchon est ?

And the winner is?

Ce sont évidemment ceux qui vous présentent leur vin; ils en sont les géniteurs et sont au plus prés du vin dans la bouteille. la preuve, ils font corps avec lui en préservant ses arômes et ses qualités au fil du temps.  
                                                                  Bordeaux- Les-5
Pour suivre le chemin

. Découvrir l’agence pionnière en communication globale sur http://www.parkeretparker.fr/

Photo du visuel EP dans Le Monde2, 13.09.2008, n° 2 Agence

. Voir le visuel n° 2 sur le  site de l’agence, pour voir la différence d’ambiance, beaucoup plus 'fun' et sans que ni les vins ni les hommes et la femme fassent corps. A remarquer aussi tout de suite: les bouteilles dominent. 
. Sur le groupement, lire l'article de Christian Flacelière dans le Figaro 18-09-2008.
. Lire les deux autres billets sur la bouteille sur ce blog: 
B02 comme Bouteille > Le Scotch Whisky Label 5, la Ville, le Monde 
B01 > comme Bouteille > comme Bougie                 

Commenter cet article