Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Chris Browne > Hagar Dunor > Le Chien > Regarder l'autre pour se voir soi

10 Avril 2012, 14:16pm

Publié par Elisabeth Poulain

Chris Browne, Hagar Dunor, Snert le Chien, Ouest-FranceQuelques mots d’abord pour vous situer le cadre de vie d’Hagar Dunor. On est en Norvège, ou dans un pays qui lui ressemble. En tout cas, Hagar est norvégien. Il ne le cache pas mais ne le dit pas non plus, à la suite d’une réponse que lui fait son père à une question qu’il lui a posé « puis-je dire que je suis norvégien ? » Et Papa de répondre, après avoir pris son temps pour réfléchir : « non, cela pourrait être pris pour de la vantardise ». Quelle finesse de compréhension de la complexité humaine, vous avez là !    

L’époque d’Hagar Dunor. Nous sommes au temps des Vikings mais lequel ? Certains situent l’action entre le IX et le XI è siècle. Mais ne cherchez pas, vous ne trouverez pas. C’est ce qu’a essayé de faire chacun des 240 millions de lecteurs comptabilisés en 2003, qui lui ont tous trouvé un petit air de connivence personnel allié à une profonde universalité humaine. C’est justement de ce dernier point dont je veux vous parler mais avant il faut que je vous décrive son réseau relationnel, comme on dit aujourd’hui.

Le clan de notre Viking. Attention, suivez bien l’ordre de citation et ceux qui manquent. Outre son papa, Il y a  sa fille Ingrid, son chien Snert, Homlet son fils, sa Belle-Maman, sans nom mais avec des cornes d’élan sur la tête, Kvack sa cane (la femelle canard), Eddie son meilleur ami, , sa femme Hildegarde ( !), Lute le poète et en 10, Zouk le docteur.

Le héros du jour s’appelle Znert. Il a quatre pattes, une queue balancière quand il est content et il l’est très souvent. Il adore son maître qui le lui rend bien. Tous les deux font la paire, au point que Chris Browne, fait exceptionnel chez le dessinateur, a choisi de consacrer une case unique dans cette mini-planche, l’une des six que l’artiste publiait chaque semaine dans la presse hebdomadaire. 

Le monde selon Chris Browne. Les aventures de son héros ont été traduites en 13 langues,  publiées dans 45 pays et présentées dans 1 900 journaux (dont Ouest-France dans les pages des petites annonces, pour inciter les lecteurs à voir ces pages).  Hagar Dunor le Terrible a vu son nom francisé, en enlevant les trémas. Cet Hägar Dünor est vrai un penseur philosophe, capable en outre de parler la langue des chiens. Jugez-en.

Le couple « L’Homme et son Chien ».Snert adore son maître, comme je vous l’ai dit. Et l’inverse est vrai aussi : que serait Hägar sans Snert ? Un homme sans son chien, c’est un homme sans rien, c’est pas un homme. Après ce postulat de départ, comment notre héros déclare-t-il son amour à son toutou-miroir de lui-même. Il le prend dans ses bras et lui déclare « Le monde serait un paradis si tout le monde pouvait exprimer ses sentiments comme toi ». Qui n'a jamais entendu ou pensé cette phrase? Qu'il se lève! 

Ce que voit l'Homme dans le regard de son chien. C'est un besoin d'amour absolu que chacun d'entre nous traîne en soi depuis l'enfance, avec pour certains le fantasme fou d'une domination totale.  

 

Chris Browne, Hagar Dunor, Snert le Chien, Ouest-France

Pour suivre le chemin

. HD est à retrouver, à l’état embryonnaire, car on en apprend très peu sur Chris Browne, sur http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A4gar_D%C3%BCnor

. D’une façon très complète, avec toute sa famille, sauf le papa qui curieusement n’est pas cité, sur http://www.hagardunor.net/personnages.php

. La Norvège sur http://noreg.canalblog.com/

. Ph. Elisabeth Poulain, à voir dans l'album-photos "Bestiaire".

. Voir aussi sur ce blog

 Regarder les autres pour se voir soi > Les vacances aux Etats-Unis 

Une excellente photo > Le photographe Manolo Yllera et son chien

 

 

Commenter cet article