Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

I comme Ile > Petit lexique du rêve d'un Eden sans les autres

7 Avril 2011, 18:36pm

Publié par Elisabeth Poulain

 

Mappemonde, Favignana, Eglades iles, SicileC’est curieux de voir combien le mythe de l’Ile perdure en se renouvelant sans cesse d’ailleurs. Partir passer ses vacances loin des autres et de la foule est toujours présenté comme le luxe suprême, un luxe tarifé à la hauteur des prestations exigées. J’ai sous les yeux des magazines ciblés yuppies, jeunes, branchés. Là-bas, traduisez loin d’ici, tout près ou très loin, il y a tout, c’est à dire tout ce que vous souhaitez, dans le domaine des plaisirs hédonistes pour vous et surtout sans les autres, certains autres au moins.  

 

Les autres

Ils sont de deux sortes. Il y a les casse-pieds que vous rencontrez partout où la mode dit d’aller, comme vous d’ailleurs. Mais c’est bien pour cela que vous ne voulez pas les voir, ces autres là. Ils vous ressemblent trop pour être supportables à vos yeux. A cette première catégorie, s’ajoutent ceux qui vous importunent vraiment parce qu’ils vous rappellent à vos devoirs, vos responsabilités. C’est la petite voix qui vous dit depuis l’enfance « allez réveille-toi, c’est fini de rêver, il est temps d’aller travailler, va gagner ton pain à la sueur de ton front ».  

 

Vous et l’Ile

C’est bien pour faire taire cette petite voix, si assourdissante parfois, que vous êtes prêt à partir très loin, jusqu’en Inde, pourquoi pas ? Après tout, vous le méritez bien. C’est vrai, c’est la publicité qui le dit. C’est écrit dans votre magazine préféré, comme ce BIBA que j’ai sous les yeux. Il y a des îles secrètes qui n’attendent que vous. Secrètes, elles n’attendent que vous. Elles vont jusqu’à aller devenir paradisiaques rien que pour vous, futur Robinson-ne de quelques jours, sans Vendredi, quoi que sans lui, ce serait moins drôle. Jouer oui, mais pas trop loin comme le montre l’éventail des services offerts, juste pour vous.   Mappemonde, Andaman archipel, Havelock île, Mappemonde

 

Les îles

Dans ce numéro de septembre, il s’agit de se reposer de l’été dans des destinations très-trop connues. Par chance, il y a les îles. Elles sont au nombre de 4, avec par ordre alphabétique pour ne pas faire de jalouses:

. Favignana en Sicile où on peut vivre « la dolce vita à l’italienne dans un décor des Caraïbes »,

. Havelock, une île des 572 qui composent l’Archipel des Andaman en Inde,

. Lastovo, une des îles d’un archipel de 43 îlots en Croatie,

. Socotra au Yemen et visiblement la préférée des trois journalistes qui signent l’article. 

 

Leurs caractéristiques

Toutes sont secrètes et paradisiaques. La Ière est « digne des Caraïbes », la seconde un paradis, la troisième un archipel oublié parce qu’interdit aux étrangers jusqu’en 1960 et la 4è est la perle du Yemen. Mais on parle aussi d’île aux trésors,

 

L’importance des couleurs et des associations de mots

La mer est bleu vert limpide, l’eau turquoise, transparente ou cristalline. L’eau de l’oasis est douce et fraîche. Le ciel est bleu indigo et clouté d’étoiles le soir. Le calcaire est blanc. Le désert est jaune. Les sable est rosé par l’argile. 

 

Les associations de mots foisonnent. Elles permettent de promettre beaucoup avec un minimum de mots à fort pouvoir évocateur. Citons les dunes de sable aux courbes sensuelles, les falaises qui sont abruptes, les plages longues, les plages et lagons déserts, le port petit et pittoresque, les criques secrètes, l’esquif effilé, le mérou placide, la tortue curieuse, les chapelles perdues dans la pinède, le point de vue plongeant dans la mer, les vieilles demeures…

 

Les services offerts

Mappemonde, Lastovo, Croatie, Mer Adiatique, MappemondeLe choix des nuits est extrêmement varié : la tente, l’hôtel en chambre climatisée ou design avec une alliance avec les matériaux naturels  ; quand le confort est spartiate, la chambre est proche de la nature. L’auberge offre un confort raffiné, le bungalow est proche de la mer, le cottage offre des lits avec baldaquin.

 

Manger est un plaisir naturel, avec des mets frais de provenance locale. Ce sont couscous de poisson, pasta aux oursins, cuisine végétarienne, fromage de chèvre, poisson grillé, thon blanc, barracuda, huile d’olive, thé…

 

Quant aux activités, elles sont presque toutes liées à l’eau. Là, ce sont des bains à 28°, des plongées en apnée, des explorations de grottes sous-marines, la découvertes d’amphores marines avec Boris, le seul à être cité, car il a un site de plongée…

 

La faible référence aux insulaires

D’une façon générale, peu ou pas d’informations sont données sur les insulaires eux-même. On apprend qu’il y a 600 habitants à Lastovo, des plages familiales à Favignana et à Havelock où on voit  des Indiens se faire prendre en photo dans l’eau, pour suivre une tradition locale.

 

Les photos

Au nombre de trois à chaque fois, elles contribuent grandement au pouvoir attractif de l’ensemble. Chaque île bénéficie d’une page du magazine. L’article s’ouvre sur une double page consacrée à une photo de Patrice Millet de « l’incroyable plage Arthur à Socotra au Yémen ». L’eau est effectivement turquoise, scintillante, le sable rosé, la pierre dorée, soulignée par un liseré blanc, la courbe de la falaise de droite effectivement sensuelle…

 

Chaque île dispose de trois photos, une grande et dMappemonde, Socotra, Yemeneux plus petites.

. La grande est dédiée à la mer, à l’exception de Favignana pour laquelle le magazine a choisi les tours des anciennes carrières de tuf.

. On remarque ensuite l’une des petites photos consacrée aux activités marines : c’est le port de pêche avec un pêcheur au retour de la pêche pour l’île de Sicile que je viens de citer, une photo d’un couple d’Indiens dans l’eau , un pêcheur sous-marin pour Lastovo et un jeune garçon qui plonge dans l’eau du haut de la longue barque traditionnelle de pêche.

. Quant à la troisième photo, elle montre la typicité du paysage propre à chaque site choisi.

 

Conclusion

On n’a qu’une envie c’est d’y aller. L’article est très bien fait. On s’y croit vraiment. C’est la magie des mots  et des photos associés à ce désir si enfantin et si fort d’être soi-même le centre d’un monde qui ne tournerait que pour soi. On sait pourtant qu’il y a une autre réalité à côté, comme partout.  

 

Mappemonde début XXè siècle, coll. privéeL’objectif du magazine de répondre aux désirs de ses lectrices branchées ‘jeune’ de trouver du nouveau, tout en bénéficiant d’une offre touristique moins conventionnelle, plus ouvertes vers une nature toujours bienveillante, une nourriture très sélective de type « terroir » et des modes d’hébergement qui vont de la tente à la résidence hôtelière luxueuse. C’est du bon marketing du tourisme, qui cite une sélection des noms des professionnels d’accueil des estivants sur place. 

 

Pour suivre le chemin

. Voir BIBA, Spécial Tendances, septembre 2010, « 4 îles secrètes paradisiaques » par Marie Dufay, Patrice Millet et Maud Vidal-Naquet…

. Voir aussi les quatre sites suivants indiqués par les auteurs cités : www.enit.it pour Favignana, www.tourism.andaman.nic.in pour Havelock, www.croatia.hr pour Lastovo et www.yemen-nic.info

 

. Une remarque : l’article est daté de septembre 2010. La situation était alors ‘calme’.

Les Iles Egades à laquelle appartient Favignana se trouvent à l’extrême ouest de la Sicile. La ville se situe sur la face nord de l’île, dont l’autre rive fait face à la Tunisie.

 

. L’archipel des Andaman (Havelock) est situé dans le Golfe du Bengale, face à la Thaïlande et au Laos. Il est situé en zone de tsunami dans une zone largement sismique. Celui du 26.12.2004 est encore dans les mémoires. Par ailleurs les insulaires ne désirent pas que leur territoire devienne une île où les touristes seraient rois. Ils se sont opposé à la construction d’un grand aéroport.    http://fr.wikipedia.org/wiki/Tremblement_de_terre_du_26_d%C3%A9cembre_2004

. Sur l’archipel de Lastovo, il y a très peu d’informations. La Croatie est candidate à l’entrée dans l’UE ; voir http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/pays/HRV/fr.html

. Quant au Yemen, la situation est préoccupante et changeante. Il ne saurait être question de recommander aux touristes d'y aller. A suivre sur

http://fr.news.yahoo.com/fc/yemen.html

 

. Photos EP à partir d'une mapemonde datant du début du XXè siècle qui a acheté le jour de la seconde déclaration de guerre de l'Allemagne à la France, chez un brocanteur qui l'avait en vitrine, pour suivre le déplacement des forces armées alliées en Europe.  

    

 

  

 

 

 

 

 

Commenter cet article