Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Collection Emmaüs > La ronde des arbres bleus > Tableau

16 Septembre 2014, 10:06am

Publié par Elisabeth Poulain

Ma collection Emmaüs d’abord n’est pas une. D’abord parce que je ne collectionne pas. Collectionner supposerait une volonté certaine d’accroître le nombre de tableaux, leurs « qualités », leur typicité… Puisque collectionner amène toujours à se spécialiser pour se différencier et aller vers plus de finesse dans le domaine qu’on s’est choisi après réflexion, avec aussi une part de hasard. Voici pour le premier point.  

Ensuite, j’aime faire tourner les choses.C’est dire qu’un tableau par exemple va changer de place, parfois pour certains être mis à l’honneur un certain temps. Le temps qu’un jour, je me dise, non pas « ah, il faut changer » mais « tiens, et si je mettais celui-là ici, plutôt que là ? ». Le temps venu aussi, pour certains, de faire retraite dans des placards... ou même parfois de partir ou repartir vers... Emmaüs.   

La ronde des arbres bleus, Collection Emmaüs

Le titre. Il s’agit bien d’un tableau d’une série que j’appelle et c’est vrai « Collection Emmaüs ». Cette désignation pour moi regroupe des peintures, des photos, des dessins… d’amateurs qui ont été achetés au fil du temps, non seulement par moi mais par d’autres membres de la famille qui, eux, manquent de place justement dans leurs placards. C’est dire que je fais office de pool de rassemblement parfois définitif, parfois transitoire, d’un certain nombre de tableaux le plus souvent achetés dans un centre Emmaüs ou dans un autre centre du même type, Oxfam, par exemple à Bruxelles.

En commun, ces tableaux ont une certaine fraîcheur qui ressort encore quand la technique n’a pas uniformisé d’une façon discernable le travail du peintre amateur. Une fraîcheur qui peut porter le nom de naïveté ou de maladresse, il importe peu quand ressort cette petite vibration ou le plaisir, la tension que le peintre a pu ressentir et voulu transmettre. Je trouve cela émouvant, tout comme le geste des héritiers qui ne veulent pas vraiment jeter une toile qui ne leur plaît pas et qui préfèrent l’apporter à un Centre Emmaüs « des fois que ça plairait à quelqu’un ».       

La ronde des arbres bleus, Collection Emmaüs

Cette « ronde des arbres bleus ». C’est un titre totalement inventé et qui me plaît bien. En réalité tout ou presque est bleu dans ce tableau de 46 cm sur 38, donc les arbres aussi. Il est signé  par « filip »   qui a soigné son style de graphie dans le coin bas droit. A l’arrière du cadre, en haut au centre, on peut lire  au feutre noir entre tirets et en majuscules  " - INCULPE – "   sans accent sur le E. Sur la longueur du dessous, il y avait une longue phrase que le peintre, je pense,  a pris soin de masquer tout du long bien soigneusement. On peut penser qu'il y a une autre peinture dessous qui devait porter ce titre bizarre d'inculpe .  

La forte originalité de cette toile est d’être entièrement bleue avec des variations bien entendues et quelques jetées de couleurs autres pour suggérer l’ombre, la perspective, l’arrondi et les feuilles des arbres.     

La composition ensuite. Elle est curieuse,comme le montrent ces quatre troncs d’arbres  qui partent du coin gauche vers le centre de la toile, comme pour aller à la rencontre de l’arrondi qui part du coin droit pour rejoindre le centre de la hauteur de l’autre côté.

Les feuilles sont plus jaunes vers le côté gauche. Quelques-unes volètent encore vers le côté droit. D’autres sont déjà rassemblées dans le creux de l’arrondi, un jaune bienvenu pour que Filip ait pu apposer sa signature. Quant au bleu, il appartient à la gamme turquoise, à l’exception de la partie plane en bas  et de l’arbre dont on ne voit que le tronc presque noir. C'est là d'où vient l'ombre de la nuit.

On peut aussi procéder à une seconde lecture de l'ensemble et comparer chacun des quatre rectangles formés par les médianes verticales et horizontales, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

. Le 1er rectangle part du coin droit inférieur où se trouve la signature. Il est composé de deux parties, chacune comprenant deux sous-parties. Le bas est composé par l'ombre de la nuit et de l'ombre de l'arbre du haut, avec pour le haut, la ligne dense formée de feuilles de couleurs, qui  disparaissent petit à petit.

. Le rectangle n° 2 - juste au-dessus - est très uniforme, avec un bleu plus clair pour le fond et quelques feuilles qui volètent. C'est le rectangle le plus calme, qui a pour fonction d'apaiser.

. Le 3e rectangleà gauche en haut porte la ramure des arbres, en fait surtout celui du haut. C'est là que s'exprime la puissance du tronc avec ses fortes branches qui irradient.

. Le rectangle n°4 en bas à gauche a pour objet de porter toute la structure des arbres ancrés dans le sol qui envahissent le ciel, quand tombe la nuit. Le bleu noir alors envahira la toile, qui du coup mangera la couleur jusqu'à ce que tout soir noir...

Un tableau que j’imagine avoir été fait d’un seul coup, à l’instinct et pourtant avec réflexion préalable, pour utiliser une toile qui avait déjà servi ou qui aurait du servir à un autre projet. Un geste d’énergie pour tourner la page. En montrant comment la tombée de la nuit monte du sol pour envahir l'ensemble...jusqu'à cacher le souvenir.  

Pour suivre le chemin

. Photo Elisabeth Poulain, à retrouver dans l'album "Couleurs et matières" sur ce blog

. Centre Emmaüs Angers sur  http://www.emmaus49.com/fr/emmaus-angers/bienvenue-p43.html

.  Centre Oxfam, Bruxelles, sur   http://www.oxfamsol.be/fr/Magasins-a-Bruxelles.html   

Commenter cet article