Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Découvrir les quais de la Seine, à Oissel, en amont de Rouen

26 Janvier 2013, 12:04pm

Publié par Elisabeth Poulain

L’époque est à la re-découverte des berges des grands fleuves, comme le Rhône à Lyon, la Garonne à Bordeaux, la Loire à Orléans, à Nantes et bientôt Saumur, des rivières comme la Maine à Angers.  Des opérations d’aménagement des berges sont en cours de phasage pour la Seine  à Paris, de réalisation à Rouen en rive gauche ou déjà effectuées comme à Oissel, en amont de Rouen cette fois-ci et toujours sur le rive gauche. Une différence est que le parcours paysager se fait à l’entrée d’Oissel alors qu’à Rouen les travaux d’embellissement se font à la sortie de la ville, en zone portuaire, vers l’aval. 

Oissel, Seine, rive gauche, vue sur l'aval, les platanes au bord du quai

Oissel est une petite ville de 12 000 habitants qui entend faire valoir ses atouts venant de sa position sur un coteau boisé où autrefois on cultivait la vigne, au bord de la Seine, en périphérie de Rouen et en grande proximité avec l’autoroute Paris-Le Havre. Ses atouts sont à la fois intéressants en terme de lieu d’habitation qu’en terme de mobilité et une raison peut-être de passer trop vite dans ce village connu il y a encore quelque décades pour son  fort passé industriel. C’est une des raisons qui ont poussé la collectivité à re-créer à l’ombre des platanes un véritable bord de fleuve pour le transformer en un lieu agréable  d’accueil, de promenade, d’aire de pique-nique, de loisirs pour les boulistes, les amateurs de sports nautiques, les pêcheurs, les camping-caristes…Tous ceux qu’ils viennent de l’extérieur ou qu’ils soient du village qui ont envie de savourer un beau paysage en toute saison.

Oissel-Quais-Seine-Vue-Amont-CAUE76-N-07-0296-grde photo-08

En face, de l’autre côté de l’eau, il y a un paysage de prairie humide sans identité propre vue du village, tel qu’on perçoit d’Oissel quand on est sur le bord de la Seine. En restant sur cette rive gauche, l’existant est fait d’une grande diversité tant en matière de bâti que naturelle avec des prairies humides en amont à l’endroit le plus large de la bande paysagère qui devient de plus en plus urbaine en se rétrécissant vers le pont qui traverse le fleuve en aval du site.Oissel, Seine, rive gauche, maison maître XIXe siècle

Les fonctionnalités des quais découlent de ces différences qui sont accrues par les maisons grandes et petites qui sont situés côté ville pour faire face au fleuve. On pourrait dire sans schématiser qu’on part de beaux hôtels particuliers situés dans des jardins aux allures de parc du XIXe siècle dans la partie la plus ancienne et la plus valorisée. L’habitat change à mesure qu’on avance vers le pont. On retrouve des petites maisons de briques accolées, fréquentes en bord de Seine, comme on peut en voir à Quilleboeuf sur Seine. Certaines ont gardé leur typicité de maisons de pêcheurs, d’autres ont privilégié d’autres adaptations au temps. Quoiqu’il en soit, la promenade est aussi intéressante à regarder les maisons que le fleuve surtout si passe devant vos yeux un porte-conteneur ou un navire de vrac qui a franchi le barrage de Poses en amont ou si l’on voit des mouettes colonisées pour elles seules le ponton flottant auquel peuvent s’amarrer six bateaux.

Oissel, Seine, vue sur le ponton et les mouettes

Entre les deux, la ville d’un côté, le fleuve de l’autre, se situe l’espace paysager organisé en séquences diversifiées de façon à satisfaire aux différentes catégories de  promeneurs  ou des besoins différents des usagers selon le moment de la journée, au fil des saisons. Cette polyvalence recherchée va se traduire en une diversité certaine de paysages qui pourtant vont tous être liés entre eux par quelques éléments qui vont les unir. Outre le fleuve et les maisons dont j’ai déjà parlés pour en montrer les différences d’amont en aval, il faut  citer les carrés ou rectangles de végétaux rehaussés avec des parois de bois qui structurent l’espace au sol.   C’est une jolie façon de créer des petits bancs,  de contenir les plantes tout en leur apportant de la terre en plus sans à avoir à trop creuser non loin des pieds des platanes. C’est également un facilitateur de l’entretien pour la collectivité et une façon fine de dissuader les propriétaires de chien de laisser ceux-ci s’y soulager. 

Oissel, Seine, rive gauche, vue sur les maisons

Pour éviter une répétition ces carrés ou rectangles  végétalisés qui pourrait devenir lassante, des espaces vides au sol aèrent le site. Certains sont équipés de sculptures d’extérieur en métal en forme de mobilier de jardin. Il y a des chaises à dosseret droit, deux tables, l’une avec des tabourets, l’autre avec des bancs…Ces objets d’art  permettent d’animer le site et de faire la différence. Ils donnent de la présence, même quand la pluie d’hiver s’apprête avec violence à rompre la matinée éclairée par un soleil d’hiver.   

Oissel, Seine, rive gauche, vue sur les maisons accolées

En remontant le fleuve pour rejoindre la voiture garée près d’une des belles maisons, se trouve une estacade de bois passant au-dessus d’un petit fossé de drainage et devant nous une rampe qui permet aux voitures de descendre à l’eau des bateaux sans avoir à les porter.  C’est le moment de courir vers la voiture, il se met à pleuvoir dru, comme cela arrive en Normandie, surtout en plein hiver.  

Oissel, Seine, rive gauche, vue sur l'amont, la tempête

Pour suivre le chemin

. Pour replacer le site dans son contexte, voir l’étude du site selon la CREA http://www.la-crea.fr/_fichiers/la-crea.fr/publications/Seine_Sud/SSd_diag_environnement.pdf     

. Lire le référentiel du CAUE76 sur ces quais de la Seine à Oissel. On y apprend le nom de l’architecte-urbaniste, Laurent PROTOIS – ALIQUANTE, celui de l’architecte-sculpteur Bruno SAAS et FOLIUS qui est l’architecte paysagiste. L’opération a été réalisée en 2007 sur une surface totale de 30 000m2 sur http://www.caue76.org/IMG/pdf_pdf-Fiche-Oisssel.pdf   

Voir également http://www.caue76.org/spip.php?article172  ainsi que sur http://www.facebook.com/pages/CAUE-de-la-Seine-Maritime/322314494540947?ref=hl 

Oissel, Seine, rive gauche, la promenade, ciel de tempête

. Photos Elisabeth Poulain, sauf la n° 2, qui montre une vue de la promenade en amont vers les Iles de la Seine en amont, c'est un cliché du CAUE76, que je remercie.  

Commenter cet article