Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Dimanche matin d'été à Montjean sur Loire, face à l'Ile de Chalonnes

5 Septembre 2010, 18:09pm

Publié par Elisabeth Poulain

Une France si paisible

Elle se découvre à qui la regarde, quel que soit le sens dans lequel vous faites

 Montjean, vue de l'église sur la vallée

 

vos tours et détours à Montjean face à l’Ile de Chalonnes qui porte le nom de la ville qui se situe en amont de sur la Loire. Vous allez voir une France faite de pêcheurs qui viennent là chaque dimanche comme d’autres vont à l’église, une France du matin quand les cyclistes sont les seuls que l’on rencontre sur la levée de la Loire en rive droite, celle d’où  l’on a la plus belle vue sur la Loire et sur l’autre rive sans qu’il soit possible de dire si l’on voit une île ou l’autre rive du grand fleuve  tant il y a d’espace.

 

Une France si rurale

Une France où des hommes papotent, pêchent, pédalent, passent au PMU pour La Loire, rive gauche, Montjeanprendre un ticket et un pot au comptoir tant qu’à faire au café près du pont, tandis que les femmes sont à la maison, en train de préparer, c’est au moins ce qu’on imagine, le repas de midi. C’est cette France que j’ai rencontrée ce dimanche matin là d’un été qui en était alors à ses débuts, quand tout est encore frais, clair et léger, avec quelques touristes en auto, à vélo et des bateaux sur l’eau.

 

Une France où le matin on va voir comment le potager a passé sa nuit, si les haricots n’ont pas besoin d’eau, où le grand-père va tailler son lierre qui déborde dans la rue de la Grenouillère, une dame qui suspend son linge alors que  des touristes belges et allemands se reposent qui dans la voiture, qui sur un banc à Montjean en haut près de l’Eglise, pendant que d’autres  cherchent en vain un café où prendre une limonade.  Il faudra redescendre près du pont près du port pour retrouver un peu plus de vie autour des petits commerces. 

 

Toujours La Loire, l’eau, la terre

Et toujours la Loire qui a modelé ces paMontjean, quartier du port, jardin enclos de murysages faits d’eau, de terre, d’îles qui portent des noms et d’autres pas, ces îles avec nom dans des îles sans nom, ces bancs de sable sans nom et pourtant bien réels  auquel le promeneur peut accéder grâce aux duits, ces levées de pierre enchâssées autour de poteaux qui permettent de briser et de diriger le courant de l’eau, ces bras de Loire qui figurent bien en bleu sur la carte IGN 1422E alors que souvent en été toute l’eau s’est retirée. Les noms ici ont une saveur particulière, où « le grand et le petit » tiennent une place particulière, le nom des personnes aussi ou qui vient de particularités locales.  …Ici parfois les îles prennent le nom de Buisson accompagné du nom du propriétaire : Buisson Marion, Buisson Chauveau juste en face du port de Montjean.

 

La présence portuaire

Montjean, quartier du port, mini-jardin de ruelleOn en revient toujours au fleuve, comme si l’attirance était si forte qu’on en oublie un peu le reste. Ce sont dans les anciens quartiers proches du portu que l’on trouve en particulier à Montjean, qui connaissent un véritable renouveau grâce à l’arrivée de nouveaux habitants qui réhabilitent des logements anciens, grâce aussi au travail réalisé par ceux qui habitent depuis des années et qui ont su créer et entretenir des jardins touchants ou magnifiques.  

 

C'est là aussi que vous rencontrez une dame âgée qui vous emmène voir les points de vue, un monsieur qui taille son lierre et qui a bien envie de faire un brin de causette, un groupe de randonneuses qui vous invitent à vous joindre à elles pour continuer leur ballade de 13 kms qu'elles venaient de commencer...     

 

La vue sur la Vallée

Elle est un plaisir pour les yeux. Il est vrai qu'elle se mérite. Il faut  pour cela prendre le sentier pentu qui  mène à l'église et à la mairie. On a peine à croire ici que la nature subit les atteintes que dénonce le développement durable tant elle est luxuriante, paisible et travaillée. Le paysage d’une grande amplitude aussi bien latéralement que devant soi est très représentatif de la Loire, avec ses peupliers, le lit du fleuve, les anciennes maisons nichées au pied de la falaise .   

 

Pour suivre le chemin

. Allez à Montjean sur Loire. Vous pouvez même trouver la ballade sur le net.

. Lisez la plaquette "Vivre les paysages inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco"    réalisée par la Mission Val de Loire installée à Tours, 02 47 66 94 49 et www.valdeloire.org 

Photos EP

Commenter cet article