Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Du Mur de Pierres à l'Homme en rouge, J.E. Charon > Un Dessin de Picard

3 Décembre 2013, 17:01pm

Publié par Elisabeth Poulain

Le titre. C’est un dessin de Picard faisant la couverture d’un essai « De La Physique à l’Homme » du philosophe Jean E. Charon qu’il devait être difficile à classer, tant ses domaines de compétence étaient larges. La page 4 de couverture parle pour cette  esquisse d’ « une théorie de la connaissance, … qui aide l’homme contemporain à se situer et à mieux comprendre quelques-uns de ses problèmes fondamentaux à la lumière des données les récentes de la Science. »

Dessin Picard2, Couverture Jean E. Charon, de la Physique à l'Homme 

L’éditeur est  Gonthier-Bibliothèque Médiations, spécialisé, sous la direction de Jean-Louis Ferrier, dans des essais de grands noms de la connaissance de l’Homme et ceci en 1965 à une époque où certains de ceux-ci n’avaient pas encore la notoriété qu’ils ont acquis plus tard.  A part Platon et Aristote qui étaient déjà des stars, citons Le Corbusier, Ivan Pavlov, J. Burckhardt, Gordon Child, Elie Faure, Arnold Toynbee, Paul Klee, Jaurès, Serge Lifar…J’arrête là, il y en a 32 de cités. 

Dessin Picard3, Couverture Jean E. Charon, de la Physique à l'Homme 

L’auteur est Jean Emile Charon (1920-1998), d’abord physicien et qui est devenu  ensuite philosophe. S’il n’a pas acquis la renommée de certains grands, il a eu au cours de sa carrière de  chercheur universitaire et d’enseignant très pédagogue en France et aux Etats Unis une influence certaine sur la jeunesse. Une phrase de lui explique sa démarche tournée vers l’unicité de l’univers, une idée lancée en particulier par Albert Einstein : «  Je suis sorti de ma caverne pour regarder au-dehors ; et j'ai aperçu le monde et tout particulièrement l'Homme, sous l'angle et dans la perspective qui m'étaient offerts depuis mon antre de physicien : je déclare que ce que j'ai alors vu des paysages souvent nouveaux [...] ». Une dernière phrase un peu curieuse, mais elle est ainsi.

Picard le concepteur et dessinateur de l’Homme en rouge, un titre que je viens de lui donner, n’a ni prénom ni autre signe d’individualisation, ce qui à mon sens est réellement choquant quand il s’agit de faire la couverture d’un livre sur la création du monde et la venue de l’Homme. Picard en est un et en plus il a eu une très belle et forte idée  qui est de montrer la naissance de l’Homme à partir de la matière « pierre » représentée ici par un mur.

Dessin Picard4, Couverture Jean E. Charon, de la Physique à l'Homme 

Du mur de pierre à l’Homme. L’idée est que les éléments naturels ont déjà une structure dans lesquels le genre humain  a toute sa place. Un des objectifs de la Recherche étant d’apprendre à voir de l’ordre là où tout un chacun ne voit que désordre, Picard le Dessinateur a donc présenté ces pierres déjà ordonnées en un mur.  

L’Homme naissant du Mur. La vitalité profonde de l'homme et la force de sa pensée lui permettent de se composer en un être nouveau qui acquiert une forme différenciée au fur et à mesure de sa prise d’envol hors du mur de pierre. Mais il n’y a pas que cela. Une autre mutation se fait sous nos yeux.

Dessin Picard5, Couverture Jean E. Charon, de la Physique à l'Homme 

De la pierre au livre. Une autre lecture est possible. A ce niveau-là d’intelligence de la main de l’artiste guidée par une très forte sensibilité, Picard le Dessinateur (PLD) a représenté les pierres presque comme des livres. Là, on atteint des sommets, puisque ce sont l’écrit et l’invention de l’imprimerie qui ont permis de transmettre la connaissance du génie humain. Et c’est à ce moment qu’on se pose la question du choix de la pierre.

Dessin Picard1, Couverture Jean E. Charon, de la Physique à l'Homme 

Pourquoi PLD a-t-il choisi la pierre ? Une des raisons pourrait être que c’est la pierre qui a permis aux premiers hommes de dessiner ce qu’ils voyaient sur les murs des grottes dans lesquelles ils pouvaient vivre, il y a des dizaines de milliers d’années… C’est quand même émouvant.  

Pour suivre le chemin

. Retrouver l’ouvrage « De la physique à l’homme » de Jean E. Charon, Gonthier Bibliothèque Médiations, 1964. Son introduction commence par une citation de Frédéric Nietzsche « Deviens celui que tu es », une jolie façon pour l’auteur de dire à quelle hauteur se situe son  propos. Il l’explique  dans la dernière phrase de l’introduction par ses mots « ‘deviens celui que tu es’ ; car devant chacun de nous, il existe un autre Homme qui est encore nous-même, mais mieux situé dans les axes de l’évolution, moins « théoriques » et vers lequel nous devons faire effort pour marcher. »

. Lire la fiche que lui consacre Wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-%C3%89mile_Charon qui ne cite d'ailleurs pas l’ouvrage des Editions Gonthier SA, Genève (Suisse), imprimé aux Pays-Bas sur les presses de l’Imprimerie Bosch à Utrecht.

. Le choix de l’appellation de « l’Homme en rouge » : pour l’homme, c’est facile, quant au rouge, il marque la naissance et la vitalité. C'est aussi le choix du dessinateur. J'aurais pu parler aussi de "l'Homme en Marche" pour reprendre les mots de l'auteur.

. Photos Elisabeth Poulain

Commenter cet article