Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Hommage à John Mc Crae > Des poppies – coquelicots - dans la prairie

20 Mai 2014, 10:47am

Publié par Elisabeth Poulain

 

Les  coquelicots semblent flotter dans une prairie verte en bas et, qui par leur chaleur, teintent de jaune la partie haute. D’autres « poppies » ont changé de fond pour que leur ciel reste blanc. Il reste à citer le bleu pour rappeler aux combattants canadiens, anglo-saxons et alliés la mort de leurs camarades tombés au champ d’honneur, en particulier lors de la seconde guerre d’Ypres en 1915.  

Coquelicots dans la prairie 1-pastel gras-brou de noix

Voici le poème du lieutenant-colonel John McCrae qui conçut le poème « In Flanders Fields » en mai 1915, médecin du Corps royal de Santé du Canada. 

In Flanders fields the poppies blow

Between the crosses, row on row,

That mark our place; and in the sky

The larks, still bravely singing, fly

Scarce heard amid the guns below.

 

We are the Dead. Short days ago

We lived, felt dawn, saw sunset glow,

Loved and were loved, and now we lie

In Flanders fields.

 

Take up our quarrel with the foe:

To you from failing hands we throw

The torch; be yours to hold it high.

If ye break faith with us who die

We shall not sleep, though poppies grow

In Flanders fields.

Depuis le coquelicot est devenu l’emblème du courage de tous ceux qui luttèrent au nom de la liberté. Cette fleur si fragile qu’on ne peut jamais la cueillir pour l’admirer dans un vase, sait pousser dans les sols les plus pauvres, les terres si meurtries qu’il ne reste rien, ce qu’en langage  militaire on appelle « la zone rouge » des terres brûlées…

Pavots de mai

Pour suivre le chemin

. Voir le site anglais http://www.greatwar.co.uk/umbrella/poppy-umbrella-idea.htm et l’histoire du coquelicot devenu le symbole des soldats britanniques morts en Flandres durant la guerre de 1914-1918. On peut acheter un « Poppy-Umbrella » pour poursuivre l’hommage, en attendant de fêter le « Poppy Day » le 11.11.  Voir le texte manuscrit de l’auteur sur   http://fr.wikipedia.org/wiki/In_Flanders_Fields#mediaviewer/Fichier:In_Flanders_fields_and_other_poems%2C_handwritten.png 

. A découvrir le site canadien où vous pourrez  lire l’histoire de John Mc Crae (1872-1917) venu du Canada avec son cheval Bonfire, qui conduisit la dépouille de son maître à sa dernière demeure au Ier rang du cortège menant au cimetière de Wimereux en France, avec les botes renversées de son maître dans les étriers     http://agora.qc.ca/thematiques/mort/documents/dans_les_champs_des_flandres_in_flanders_fields

. Je ne vous présenterai pas  le poème en français qui « traduit » … « Les Champs de Flandres » par « le Champ d’honneur ! ». « Row » qui signifie rangée devient « un lot ». Tant de modifications dénaturent le texte original  en anglais. On ne s’étonne pas ou plus d’avoir eu tant de mal à trouver d’abord une  traduction française acceptable et on ne peut que s’étonner ensuite de trouver celle-ci qui a pourtant été avalisée par les autorités canadiennes.   

Prairie aux coquelicots 2-pastel gras & brou de noix

. A voir aussi le musée «In Flanders fields» à Ypres, Belgique

. Lire aussi sur l’hommage rendu tant au poète-médecin ainsi qu’à la ville d’Ypres en particulier à  la Porte Menen (Menin en français) qui chaque jour grâce aux pompiers renouvelle l’hommage à tous ceux qui luttèrent pour préserver une certaine idée de l’Europe libre sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Porte_de_Menin   et http://www.inflandersfields.be/

. Et retrouver la tombe de John Mc Cae sur  http://www.cheminsdememoire-nordpasdecalais.fr/les-chemins/le-littoral/wimereux-communal-cemetery.html

. Consulter aussi http://www.oorlogentrauma.be/ sur les traumatismes de cette  première guerre mondiale.

. En France, 120 000 ha furent classées en Zone rouge, voir la carte sur  http://fr.wikipedia.org/wiki/Zone_rouge_%28s%C3%A9quelles_de_guerre%29

. Sur Ypres, lire http://fr.wikipedia.org/wiki/Ypres où on apprend que 300 000 soldats alliés y sont morts dont 250 000 soldats anglo-saxons

. Associé au blanc de la marguerite et au bleu du bleuet, le coquelicot constitue l’un des symboles de la France. 

oise-champs-coquelicots-&-fleurs

. L’essentiel à savoir sur le coquelicot sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Coquelicot

. Les coquelicots dans la prairie, à retrouver dans ce blog dans   http://www.elisabethpoulain.com/article-paysages-de-l-oise-on-the-road-lignes-couleurs-au-bord-du-chemin-122190558.html

. Photos Elisabeth Poulain de pavots au soleil de mai et de coquelicots en pastel gras et brou de noix en collection « Emmaüs », ainsi que des vrais coquelicots de plein champ   à voir dans l'album "Végétal" et "Terre-Sol"  

Commenter cet article