Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Il pleut sur Nantes, il tonne sur la ville > Etudiants des Beaux-Arts

24 Novembre 2014, 18:35pm

Publié par Elisabeth Poulain

 

Ce sont  deux planches de papier à dessin de format 65 sur 50cm en 180 grammes. Un format qui permet de se lâcher et d’exprimer des  émotions, sans que cela soit trop coûteux et un grammage  papier qui peut supporter l’eau, en particulier celle de la pluie qui peut tourner à l’orage.

Ces travaux d’étudiants viennent bien de Nantes. Il me souvient même de l’endroit où je les ai découverts, un endroit très improbable, une galerie de peintures improvisée située pour moitié  à l’air libre, avec un auvent où protéger les travaux en cas de pluie, dans une arrière-cour complètement fermée par de hauts murs à laquelle on parvenait en descendant un escalier très étroit. Le trottoir était situé un étage au-dessus du niveau de la cour.

Il pleut sur Nantes, encre et eau

Ce jour-là, le temps gris était au calme.Il ne pleuvait ni ne tonnait. Et la ville est celle de Nantes, traversée par la Loire, avant que le grand fleuve se jette dans la mer quelques 60 kms ou 80 kms  plus loin selon que l’on y va en voiture ou à vélo. L’air marin ou du moins l’influence océanique y est très présent, ne serait-ce que par la marée qui regonfle le fleuve en eau. Mais aussi par la pluie plus fréquente à Nantes qu’à Angers par exemple.

La pluie est le thème de la première réalisation d’art, avec cette ritournelle qui tourne en boucle dans la tête. « Il pleut sur Nantes, comme il pleut dans mon cœur… », en détournement d’« il pleure dans mon cœur comme il pleut sur la ville », le début du poème de Verlaine …  On y perçoit le choc des gouttes  s’écrasant dans un ciel qui serait à terre, dans une harmonie de blanc bleuté, de bleu clair gris et d’ocre brun pour cadrer.

Il tonne sur Nantes, encre et eau

Quant à l’orage, sa violence marron foncéécrase tout sur son passage, au point presque d’occulter le  paysage jaune. Là clairement le choc n’est maîtrisé, ni centré. Il faut faire avec. Dans les deux cas, le résultat n‘a pas été retravaillé et c’est ce qui m’a intéressé. Il y a dans les deux réalisations une antinomie riche de contraste entre la pluie qui tombe dans le cadre et en dehors  et l’orage qui éclate et où il a décidé de le faire…Il pleut sur Nantes, il tonne sur la ville

Pour suivre le chemin

. Découvrir Nantes par http://fr.wikipedia.org/wiki/Nantes avec un très beau cliché vu d’avion de l’Ile de Nantes, ainsi que la photothèque de la ville sur  http://www.nantes.fr/phototheque 

. Voir une photo intéressante de Maryvonne Leray, « Il pleut sur Nantes, Quai Wilson, Ile Beaulieu » sur http://www.daoloire.com/photoblog/index.php?tag/jours%20de%20pluie

. Retrouver le nombre comparé de jours avec pluie importante entre  Nantes (54 jours)  et Angers (40 jours), sur    http://www.alertes-meteo.com/divers_pheno/pluie_tableaux.htm  

. La Loire à vélo sur http://www.loireavelo.fr/infos-pratiques/brochures

. Photos Elisabeth Poulain  

 

Commenter cet article