Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Keolis et Angers > 30 ans de transport > Ordo ab chao

16 Janvier 2010, 16:21pm

Publié par Elisabeth Poulain

Vous avez sûrement compris que je vais vous parler du transport. Votre question pour savoir quel est le lien avec le vin, j’y réponds tout de suite, c’est ‘aucun’ Keolis, Michel Bleitrach, PDGpuisque à ma connaissance on ne se rend pas dans les vignes pour la tailler, biner les pieds ou faire l’effeuillage en vert  en bus urbain ou en tramway. Bien qu’on puisse déjà le faire dans la région de Brissac pour le bus…Avec le déploiement urbain, la ville et la vigne se rencontrent de plus en plus. Mais ce n’est pas le sujet de ce billet.  


Keolis en premier

L’histoire de ce partenariat est écrite par l’entreprise à l’occasion de l’inauguration du Centre de maintenance du tramway d’Angers, conçu par  Frédéric Rolland, l’architecte angevin.  Le titre de ce bel ouvrage de recherche, vous l’avez deviné, est ‘30 ans de transports angevins’, sans que le nom de l’entreprise apparaisse sur la couverture en page 1.  En page 4 seulement, on trouve mention de Kéolis-Angers écrit en petit en blanc sur fond beige clair. Le lien entre le début, le corps de l’ouvrage et la fin, une fois le livre refermé, est le trajet du tramway qui court ainsi en filigrane et donne le ton et le rythme du récit de l’histoire d’un partenariat entre une entreprise et une ville aux municipalités qui se succèdent au fil des élections. 
 
 

Le travail de recherche  

Il a été présenté lors de l’inauguration du Centre de maintenance du tramway en présence du maire d’Angers et d’angers Loire métropole Jean-Claude Antonini, du préfet Richard Samuel et de Michel Bleitrach, Keolis Cotra, Tramway 2010président de Keolis. L’ouvrage est évidemment dédié au transport mais pas seulement bien sûr. Parler de transport, c’est parler de la ville et de la vie qu’on y mène ; c’est évoquer des styles de vie un peu oubliés, aujourd’hui occultés par d’autres images plus récentes. Ce livre est important pour l’image d’Angers, qui comme dans toutes les villes, est la résultante d’une superposition d’images en mouvement.

 

A voir un bus d’aujourd’hui, on se souvient très vaguement d’autres bus, d’autres formes, d’autres couleurs dont la prégnance s’estompe dans le temps.  Sous la blancheur et la couleur d’aujourd’hui, se trouvent dans un coin de notre mémoire visuelle, des bus d’un autre temps, peu éloigné en fait et qui nous semblent pourtant venir de très loin, d’un autre pays, d’une autre époque.  

Le mouvement, l’espace et le temps 

Keolis a très bien su trouver le rythme pour dynamiser l’ensemble de l’historique qui file sur les 30 dernières années. Quand on est homme ou femme de transport, on est, on vit dans le mouvement, la vitesse, l’espace et le temps. Il y a en plus chez Keolis une vision sociétale qui donne le ton. La présentation de l’ouvrage, après l’introduction des deux présidents, s’intitule Ordo ab chao.

 

Keolis Cotra, Femme chauffeur, vers 1984Ce que vous aurez traduit, vous qui avez fait un peu de latin, par l’ordre naît du désordre. C’est une très belle citation qui nous rappelle que vouloir le changement sans accepter de céder en rien sur la vision de l’ordre du jour – à prendre dans le sens premier, à savoir l’ordre qui règne un jour J -  est un jeu philosophique et sociétal impossible à tenir. Il ne peut y avoir d’innovation et d’adaptation au changement que si on accepte d’abord le changement lui-même.

 

La trilogie décadaire et le jeu trinaire stratégique

Keolis raisonne en trois temps - hier, aujourd’hui, demain – qui permettent d’ouvrir la réflexion et l’action. A l’appui de cette intuition, le plan choisi par l’entreprise pour parler de son partenariat avec Angers. Elle distingue trois décades à partir de 1979, à partir de 1989 et bien sûr à partir de 1999 jusqu’à maintenant, avec des  titres qui indiquent la direction : la décennie des bâtisseurs, le développement et la mutation. Pour chaque période, l’entreprise met en lumière les axes stratégiques de sa politique en trois points :

                                                                             Keolis Cotra, Bus en 1979

. Au temps de la fondation*, K se consacre

-        à la prise en main de la plénitude de l’exercice de sa mission de service public,

-        à l’ancrage territorial plus fort et plus large du cadre du transport

-        et au centrage de la stratégie sur les hommes et les femmes de l’entreprise considérés comme sa première ressource. (photo ci-contre)

 

. Au temps du développement, K intègre      Keolis Cotra, Bus essai du Tribus, 1989

-        la mutation du territoire,

-        l’essor de la technologie

-        et l’entrée en scène de l’environnement. (photo ci-contre)

 

. Au temps de la mutation, K se focalise sur

-       le client avec une politique client adaptée,

-        l’élargissement de son rôle en prenant  le risque d’exploitation à sa charge et

-        l’intégration de la technologie et de l’urbanisme dans le cadre du transport urbain par tramway.(photo du tramway)

 

Le dernier mot de l’ouvrage

Il est laissé au maire, Jean-Claude Antonini :

« Les transports collectifs irriguent la ville. Le tramway a cette vocation de reconquérir la ville, mais aussi de reconquérir la rivière. Le cœur de ville depuis des décennies, tourne le dos à La Maine. La ville s’est repliée à l’est et à l’ouest.

 

Le tramway va jouer le rôle de lien urbain, il est un véritable outil d’urbanisation. J’ai anticipé son rôle de relier les deux rives, avec le théâtre Le Quai qui constitue un centre d’attraction de l’autre côté de la rivière, et plus tard avec le nouveau centre des congrès ».

 

Pour suivre le chemin des bus, des tramways de la ligne 1 et des avions de l’aéroport de Marcé

. En attendant plus tard, l’installation de la seconde partie du X dans le sens, Belle-Beille-Monplaisir, qui complètera cette ligne de tramway n° 1 qui va s’ouvrir bientôt dans le sens Avrillé-La Roseraie. Mais ceci, l’ouvrage n’en parle pas. Ce n’est pas encore le moment. Finissons déjà la première ligne de tramway et améliorant l’existant des transports en commun en le transformant puisque toujours ordo ab chao.    

. Pour avoir plus d’infos, vous pouvez consulter : 

http://www.keolis.com/monde/france.asp

http://www.cotra.fr/pages/index.php?page=tramway

http://www.angersloiremetropole.fr/tramway

 

. Photos EP à partir de l’ouvrage, avec mes remerciements à Michel Bleitrach pour le prêt de cet ouvrage le soir de l’inauguration du centre de maintenance.

. Voir aussi le billet sur l’inauguration du centre de maintenance du tramway sur ce blog Tramway d'Angers, l'inauguration du Centre de maintenance

* A comprendre dans le sens où Keolis fonde sa stratégie angevine et non pas dans le sens ou Kéolis aurait inventé ou implanté le transport par bus à Angers.                  

Commenter cet article

Francoise Angrand 11/07/2013 09:00


Merci pour cet article sur un ouvrage qui a demandé près de 18 mois d'enquêtes, de travail, d'écriture et réécriture, d'organisation d'un contenu dense et parfois difficile à "ordonner".


Cela aurait été sympa d'évoquer ceux qui ont "bâti" cet ouvrage de A à Z, c'est-à-dire toute l'équipe éditoriale : l'auteur (moi-même), l'éditeur (Laïus, Frédérique Labalette), etc.


A lire cet article, il semblerait qu'il soit le pur travail de Keolis...

Elisabeth Poulain 11/07/2013 09:11



Promis, je vais retrouver l'ouvrage et faire un ajoût. Il est vrai que le billet était uniquement centré sur l'histoire de Kéolis selon Kéolis. Bon été...