Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

L'église de Mesnil sous Vienne & l'Atelier du Patrimoine de l'Eure

2 Juillet 2014, 18:01pm

Publié par Elisabeth Poulain

         

Décryptage du titre. Mesnil sous Vienne est un petit village de quelques 129 habitants niché dans la jolie vallée de la Levrière, qui serpente au fond, en plein Vexin normand, dans le département de l’Eure.  C’est là dans le bas du coteau que se niche l’église romane fondée au XIe siècle, fortement remaniée au XVIe siècle et qui a connu depuis lors des fortunes diverses. Elle a bien sûr vieillie et connait depuis sa fermeture au public, il y a 10 ans, un certain nombre de désordres dus en particulier à l’humidité qui stagne dans ses murs.

Mesnil sous Vienne-Affichette-nettoyage & piquetage, 242

Une des raisons en est l’impossibilité pour les pierres  de respirer en raison des panneaux de bois situés au bas des murs à l’intérieur et surtout aux joints et revêtements faits au ciment par  dedans et par dehors. Ce ciment  bloque toute évaporation possible de l’eau remontée par capillarité dans la pierre. Cette eau stagnante  est une source de  désordre majeure dans les vieux bâtiments du fait de l’incompatibilité entre la chaux et le ciment. Leur nature s’oppose, le seul matériau que les murs de chaux acceptent, c’est la chaux.

Mesnil sous Vienne, Eglise vue du bas 325   

Un problème d’incompatibilité que connaissent bien tous les spécialistes du patrimoine, les architectes en particulier, qu’ils soient Architecte des Bâtiments de France, architecte spécialisé dans la Maison paysanne ou architecte tout court, mais pas seulement eux heureusement. Il parait néanmoins nécessaire de rappeler ces règles de base. C’est dans cet objectif que France Poulain, ABF de l’Eure et Chef du Service territorial de l’Architecture et du Patrimoine a proposé, lors d’une rencontre, à Anne Belhoste, architecte et présidente de Maisons Paysannes  de l’Eure, d’organiser un atelier de la chaux vive à l’église de Mesnil sous Vienne, avec la participation de volontaires.

    Mesnil sous Vienne, Vue sur Lambris 263

L’église de Mesnil sous Vienne de l’extérieur. Elle est particulièrement attachante du fait de sa localisation entourée du cimetière comme il en est d’usage en Normandie, de ses vieux murs ravaudés, de la disparité des matériaux volontairement choisis pour créer des rythmes visuels sur les murs extérieurs et de la recherche du beau avec des moyens qui étaient quand même limités. Il n’est pas un m2 semblable à un autre, quel que soit l’endroit où se portent vos yeux. Ses dimensions sont relativement modestes. Elles sont adaptées au site, sans écraser le paysage.

P1310411  

 La découverte de l’intérieur surprend tout particulièrement par la beauté de ses voutes lambrissées à croisée de transept. Le plâtre qui recouvrait le bois en hauteur a été enlevé de sorte que les lambris se révèlent dans toute leur splendeur première. Nous sommes bien dans un pays de bois, la forêt de Lyons n’est pas éloignée. Les bancs sont restés, ainsi que le retable au-dessus de l’autel. Un bénitier est en partie caché à gauche en entrant par une rambarde protectrice. Chaque mur ou presque offre des surprises. Certains portent encore de la peinture rouge visible à hauteur de la taille d'une personne.  

P1310434

La lumière du soleil éclaire d’un air nouveau cette petite église qui reprend vie incroyablement vite après seulement quelques heures de grande oxygénation, une fois les vieux bois pourris enlevés, les plastiques repliés, le plus gros de la poussière ramassé… dans un mouvement spontanément adopté par des gens qui se connaissent pour beaucoup et pour d’autres non. Toutes et tous ont réellement travaillé dans la bonne humeur, chacun à sa façon, certains s’attelant à une partie d’un mur, d’autres préférant changer de poste pour varier les plaisirs, certains uniquement dedans, d’autres préférant le grand air, pour s’attaquer à des joints de ciment affreusement durs à enlever, ou des mousses nichées avec malice dans des petites rainures à l’extérieur. Ah les traitresses, des vrais nids à poussière…

Mesnil sous Vienne, Eglise, Mur droite 314

Une bien belle journée active passée à Mesnil sous Vienne, avec des personnes sympathiques et bosseuses !           

Pour suivre le chemin

. Mesnil sous Vienne, dont Anne Belhoste est également membre du Conseil municipal qui a accepté à l’unanimité la proposition de France Poulain, sur    http://mesnilsousvienne.fr/  

. Anne Belhoste, présidente de « Maisons Paysannes de l’Eure », à retrouver sur    http://haute-normandie.maisons-paysannes.org/dpt/eure/travaux-du-ca/ 

. Voir tout spécialement la prise de vue aérienne commanditée par Anne Belhoste qui montre la disposition de l’église à gauche par rapport à la mairie au centre et au manoir de la Muette  à droite.

P1310393

. France Poulain, ses fiches « Le Dire de l’ABF-Les Essentiels » et ses « Ateliers (mensuels) du Patrimoine » à retrouver en particulier sur le site http://www.eure.gouv.fr/Services-de-l-Etat/Culture/Le-Service-Territorial-de-l-Architecture-et-du-Patrimoine-de-l-Eure-des-Batiments-de-France/Les-Ateliers-du-patrimoine-de-l-Eure 

 

. Lire la fiche de France Poulain, Le Dire de l’ABF, Les Essentiels, Connaissance,  Les traces des peintures romanes sur les murs des églises de l’Eure, 25 août 2013 sur  http://www.eure.gouv.fr/content/download/9194/53577/file/99%20Les%20traces%20des%20peintures%20romanes%20sur%20les%20murs%20des%20%C3%A9glises%20de%20l%27Eure.pdf

Mesnil sous Vienne, Affichette Atelier du Patrimoine, 251

. Cette opération de grand nettoyage-aération de la pierre a été tout particulièrement relayée avec un dossier très complet par   http://www.asalf-levriere.org/#!untitled/ckmfdans le cadre de son opération  « Abriter nos villageois »  

. Photos Elisabeth Poulain, avec même un peu de poussière dans l’objectif, en guise de clin d'oeil. A la vérité, il y en avait déjà un peu avant!  A retrouver dans l'album-photos "Eure-Patrimoine3".

Commenter cet article