Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

La Hutte de l'Aborigène > 1920 > Une photo & + d'Herbert Basedow

16 Octobre 2012, 17:07pm

Publié par Elisabeth Poulain

C’est l’homme que l’on voit en premier, un vieil homme si maigre, que ses membres ressemblent à des branches qu’on n’ose qualifier de grosses. Il a accepté d’être pris en photo en position accroupie devant sa hutte, dans laquelle il ne peut se tenir debout.  Sa hutte est un habitat bas et de forme ronde fait avec des branchages en guise d’ossature et des graminées hautes pour couvrir le tout et lui offrir une isolation. De chaque côté de l’ouverture, on distingue deux grosses mottes de graminées ligneuses qui doivent servir de fermeture la nuit. Ce sont des  plants de porcupine grass – appartenant à la grande famille des miscanthus- comme l’indique le savant. Une grosse branche git à côté et une pierre se trouve sur le toit Au sol, le site est vide de toute végétation et tout objet. Il n’y a pas de trace de feu.

Australia-Hut Eastern Arrernte Arttunga-District-Northern T

On distingue à l’arrière- plan un autre habitat d’une autre forme et qui paraît un peu plus grand. Et c’est tout, à côté de la case, dedans on ne voit rien. Du coup, on regarde mieux le vieil homme si maigre. Sa chevelure est touffue, sa barbe longue, son visage profondément ridé. Visiblement il a une longue pratique de cette position assise avec une jambe repliée sous lui, l’autre lui permettant de prendre appui pour se lever rapidement. Il se garde bien de regarder l’appareil photo. Il songe.     

C’est ce que montre cette photo prise en 1920 par Herbert Basedow, un grand savant humaniste, australien d’origine allemande, défenseur et médecin des aborigènes, anthropologue et… passionné de photographie. Il avait constamment à l’esprit l’ardente nécessité de reconstituer, de sauvegarder et de prolonger le fil de la mémoire de la culture aborigène. Ses expéditions sur le terrain, sa connaissance des hommes, de leur culture et de leur mode de vie, sa sensibilité et sa formation européenne lui firent très tôt  comprendre la fragilité et la force de cette culture profondément ancrée dans cet immense territoire préservé des grands flux migratoires par sa position dans l’hémisphère sud, sa dimension continentale, l’amplitude, la violence des conditions climatiques et la dureté de la vie.

Autralie-South-Old-Man-His-Hut-Yandruwandha-People-Innaminc 

Une autre photo d’un autre vieil homme dans une autre hutte, prise un an plus tôt, autre part, cette fois-ci en Australie du Sud. Le monsieur pose devant sa hutte. Il se tient droit et souriant. C’est vrai qu’il est mince, sans qu’on se fasse du souci pour sa santé. Il est beau dans son âge. Sa hutte semble plus fonctionnelle que belle, des objets traînent par terre, le chien rentre dans l’habitat dont le toit est protégé par des tissus posés là où c’est nécessaire.   

On se surprend à se demander s’il n’y avait pas aussi un grand photographe chez Herbert Basedow, capable un an après de prendre le cliché d’un homme pensant seul devant l’infini du désert. C’est au moins ce que je pense.  Il y avait aussi toujours chez lui le souci de parler vrai et de témoigner en rendant hommage à ceux qui l’accompagnaient dans ses expéditions.

Et voici comment à partir d’un gros livre sur l’Australie acheté 3 EUR dans un Centre Emmaüs (Second Hand Center), j’ai fait connaissance avec Bob Edwards avec le billet d’hier sur l’Homme Aborigène d’Ingaladdi près de Katherine dans les Territoires du Nord, une gravure sur pierre datant du néolithique. Au cours de mes recherches diverses et variées pour trouver de l’information, j’ai rencontré – par hasard – cet homme fascinant, qu’est Herbert Basedow qui a consacré sa vie à la défense de ses valeurs. J’ai volontairement choisi de parler de lui sous l’angle de « la petite maison », une série que j’ai commencée il y a quelque temps et qui se révèle extrêmement riche. Pour terminer, je ne résiste pas à vous montrer une photo d’une gravure d’un homme sur  une pierre, par …, vous l’avez deviné, Herbert Basedow.  

Australie-Forme-humaine gravée pierre-Port-Hedland-Herbert-basedow-191

Pour suivre le chemin et mieux connaître Herbert Basedow

. Lire la biographie d’Herbert Basedow sur http://en.wikipedia.org/wiki/Herbert_Basedow.

Australie-Herbert Basedow 1881-1933-Wikipedia

Cet homme, qui est décédé à 52 ans (27-10-1933) à Kent Town en Australie du Sud, là où il est né le 27.10.1881, a eu une vie incroyablement dense. Il a été explorateur, anthropologue, géologue, médecin, homme politique et membre de plusieurs société savantes. Diplômé de l’Université d’Adélaïde en géologie (avec en plus des formations en botanique et zoologie), après une première expérience professionnelle, il est devenu médecin grâce à des études post-universitaires menées  en Allemagne d’où ses parents étaient originaires et en Suisse. C’est comme médecin qu’il gagnait sa vie ; il n’a jamais été reconnu officiellement comme anthropologue, n’ayant jamais eu de diplôme dans ce domaine. Outre ses fonctions, Il a beaucoup écrit dans le domaine de l’anthropologie, la géologie, l’histoire naturelle, sans compter ses récits de certaines de ses expéditions et ses deux grandes recherches sur les Aborigènes d’Australie. Le Fonds, qui porte son nom, comprend 1 000 artefacts (des objets) et 2 200 clichés photographiques sous forme de plaques en verre.   

. Photo n° 1 prise en août 1920 à Eastern Arrernte, Artunga District, Northern Territory, Australia, à retrouver sur  le » Fonds Herbert Basedow » que le scientifique avait prévu de faire au National Museum of Australia (NMA), à retrouver sur     http://it.wikipedia.org/wiki/File:Hut_Eastern_Arrernte_Basedow.jpg

. A comparer avec la photo n° 2 toujours prise par Herbert Basedow en 1919. Elle montre un vieil homme, appartenant au peuple des Yandruwandha, dans le District Innamincka, en Australie du Sud, posant debout devant sa hutte, avec son chien moins sensible à l’objectif que son maître http://www.nma.gov.au/collections-search/results?QueryTerms=Hut+&search=basic

. Voir aussi dans un genre différent les huttes faites par et pour les guides d’une expédition menée par Herbert Basedow en 1928 près de la Liverpool River toujours dans le Territoire du Nord http://www.nma.gov.au/collections-search/image?app=tlf&irn=12806#oid=

. Photos de Herbert  Basedow, NMA reprises par Wikipedia, à voir dans l'album "Petites Maisons". J'ai laissé la photo du photographe avec ses clichés ainsi que "son" homme gravé dans de la pierre. Pour voir ceux de Bob Edwards, il faut aller dans l'album "Genre-Variations". 

. Lire le billet d'hier sur ce blog M comme Man > L'Aborigène d'Ingaladdi Waterhole Cave > - 10 000 av. JC   

Commenter cet article