Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

La Porte de Style dans la Pub

13 Janvier 2013, 11:47am

Publié par Elisabeth Poulain

La porte a toujours porté symbole et pourtant quand vous tapez « porte symbole » dans Google, vous trouvez peu de choses, à l’exception de Wikipedia qui assure au moins le service minimum.  Il est impressionnant de constater qu’un élément aussi important dans notre vie soit à ce point peu mis en lumière alors qu’il est à lui seul une porte d’entrée sur notre société. « Dis-moi quel type de porte tu as, et je te dirais dans quelle société tu vis, une société ouverte, fermée, une ni-ni, mais autre chose… ». La porte est en effet un révélateur extrêmement fort de l’évolution de nos façons de vivre.  Un bon indicateur est comme toujours la publicité qui en ce moment nous la joue vraiment le grand air de Versailles avec le film publicitaire Secret Gardens-Versailles de Dior qui présentent des très hautes et très belles portes, très travaillées au point de devenir des tableaux mobiles mi-peintures,  mi-sculptures, de véritables OVNI de notre époque qui sait admirablement jouer avec les fonctionnalités.

Porte, Dior, Secret Garden-Versailles, Citizen K, 2012 Eté 

Il y a un véritable jeu de la porte. Celle-ci peut être fermée, si complètement qu’on n’hésite pas à placer devant elle le canapé ou le lit par exemple, objet de la pub, pour bien montrer le rapport de force entre les deux qui se traduit, non par la négation de la porte mais par un nouvel équilibre. C’est cette acceptation que suggère cette publicité de Sonia Rykiel Maison pour du linge de maison haut en couleurs devant une porte très haute, de couleur crème approfondie d’une pointe de grisé  très douce, enrichie  de moulures fines avec des petites fleurs, des guirlandes de rubans, des paniers.. La porte est elle-même encadrée de doubles panneaux de style XVIIIe léger de chaque côté. Les panneaux sont alors fragmentés horizontalement en plusieurs espaces encadrés d’une fine moulure, qui donnent vie à ce mur. Celui-ci devient une véritable composition architecturée comme le serait  une maison mise à plat verticalement avec une faible épaisseur pour tenir compte des sculptures en relief.

Porte, Sonia Rykiel Maison, Marie-Claire Maison, 2012-13 

Grande ouverte, la porte ne s’efface jamais, même quand on ne voit la plus. Seul demeure l’encadrement qui borde cette ouverture en creux. Rares en effet sont les portes anciennes, sauf à vouloir être secrètes, qui n’offrent aucune démarcation d’avec le mur. Il existait ainsi au château de Versailles dans les murs des chambres ou des salons de nombreuses petites portes taillées de façon tellement fines dans les boiseries murales qu’elles étaient difficiles à distinguer. Leurs usages étaient liés soit au secret soit à cacher des choses intimes, le secret pour que le valet du Roi puisse joindre son maître en empruntant un long couloir étroit sans que toute la Cour en soit informée ou l’intime pour dissimuler les toilettes ou des petites salles d’eau. On n’était pas forcément très propre à l’époque, plus qu’on ne le croit peut-être- et on couvrait les odeurs corporelles par un surcroit de parfum. 

    Porte, Elle Décoration, Couverture, 2012 Noël

La position des vantaux ouverts donne toujours l’indication du sens de l’ouverture vers l’autre destination. Quand on est à l’extérieur, c’est vers l’intérieur de la maison. Du couloir, vers la pièce plus petite, la chambre, la salle de bain. Mais parfois, l’évidence n’apparaît pas vraiment, comme dans l’appartement décoré par Emmanuel Bossuet et Marie-Laure Bellanger qui fait la couverture de Elle Décoration, avec ce vantail gauche d’une grande porte blanche qui éclate de vigueur sur son mur jaune d’or vif qui s’ouvre sur ce qui semble être une salle à manger. L’entrebâillement laisse apercevoir des livres dans une bibliothèque noire qui éclate fortement sur le mur du fond, comme une scénographie en plusieurs plans. Ouvrir un vantail, un peu, beaucoup et plus si affinités, les deux en jouant de la profondeur, des couleurs et des lignes de chaque plan du décor. L’article signé par Clémence Leboulanger avec de très belles photos de Nicolas Mathëus s’appelle « Entrée des Artistes » avec une photo d’une porte qui s’ouvre de ses deux battants  sur une grande pièce inondée de lumière venant de deux grandes fenêtres. La porte offre l’accès à la lumière avec entre les deux des œuvres d’art comme ce tigre en bronze japonais du XIXe siècle. 

Porte, Dior, Secret Garden-Versailles, Citizen K , 2012 Eté 

La porte peut être aussi à la fois fermée, à la fois ouverte et cependant jamais les deux vraiment à la fois. La position semi-ouverte ou fermée est vécue comme une invite. Surtout quand une femme mystérieuse dont on ne voit que la moitié basse du visage se découvre dans l’entrebâillement. Seul son visage est éclairé. Tout le reste est noir, sauf son collier doré et le plastique brillant noir. L’important est ce qui est derrière la porte et qui va se découvrir, si tel est le bon plaisir de La Secrète de Secret-Gardens-Versailles de Dior (photo n° 1). La marque a interprété le jeu de la porte dans une série extrêmement riche dans un film publicitaire qui porte ce nom composite qui associe le secret du jardin (Garden) à Versailles mais sans jamais citer le château. Du grand art, avec un élément intéressant, c’est que c’est cette femme cachée dans le noir qui décide ou non d’ouvrir la porte et que ce faisant elle repousse dans le coin deux autres femmes en train de papoter, comploter… ?

Porte, Vuitton, Invitation au Voyage-Le Louvre, Citizen K, Hiver 2012 

Parfois, la porte en bois se fait discrète dans sa couleur et sa place dans le visuel. Pourtant sa présence avec son bois ornée de petites moulures est absolument nécessaire pour donner de la profondeur à la composition. C’est le cas avec cette publicité de  Louis Vuitton L'Invitation au Voyage-Le Louvre dans  Citizen K qui forme la 4è de couverture, axée sur un jeu de lignes à trois composantes , en partant du bas, entre la ligne de la malle Louis Vuitton, puis le sac de voyage avec la main gauche de la jeune femme, son autre main soutenant son visage placé à la hauteur de la porte  dans la partie supérieure. L’invitation au voyage est certes fondée sur la malle et le sac de la marque en cuir, mais c’est la jeune femme aux cheveux châtains avec des pointes de doré qui fait le jeu avec la porte en bois sombre. Toutes deux structurent et portent  l’ensemble.Ce cliché est extrait d'un film absolument remarquable tourné au Musée du Louvre présenté comme le coeur de Paris et où la porte qui s'ouvre vers l'intérieur joue un rôle majeur. Ce sera l'objet d'un billet ultérieur.

La question qui se pose est de savoir pourquoi la publicité utilise maintenant la porte. Une réponse est qu’elle a toujours besoin du nouveau. Ces dernières années, elle a eu beaucoup recours en milieu urbain à la rue, au trottoir, au pont, à l'escalier, au mur, au lampadaire, à l'asphalte du trottoir, aux grands monuments… Aujourd’hui sonne le moment de la porte. On peut aussi voir les choses autrement et mettre l’accent sur la force symbolique de la porte, son ambivalence, sa dimension interculturelle fabuleuse et sans limites.

Imagine-t-on des maisons sans porte, des portes sans maison, des portes qui sont là sans qu’on les voit, des portes qui sont là seules sans mur… ? Des portes par lesquelles on entre, sans en sortir, des portes qu’on ne ferme pas de l’extérieur…Et la réponse est oui et plus.      

Pour suivre le chemin

. Par ordre de citation, retrouver les visuels et l’article en version papier

Secret Gardens-Versailles, sur Citizen K, Eté 2012, avec le verso de la couverture en dépliant p. 2-1 et 2-2, la page 3 et la 4 de couv.  consacré à la promotion du fil sur DIOR.COM

Sonia Rykel Maison  dans Marie-Claire Maison, n° 458, décembre 2012-janvier 2013, à comparer avec un autre visuel toujours dans la même pièce et devant la même porte dans Marie-Claire maison n° 457, novembre 2012. Cette fois-ci, le pouvoir de la porte est renforcé par la présence des deux miroirs de part et d'autre.

Porte, Sonia Rykiel Maison, Marie-Claire Maison, 2012-13 

ELLE DECO Décoration, Entrée des Artistes, n° 214, décembre 2012 pour l’article de Clémence Leboulanger avec des photos Nicolas Mathéus où l’on peut constater la forte présence de la porte dans 4 des 8 clichés de l’article.  

Louis Vuitton, L’Invitation au Voyage – Le Louvre, à voir en 4 de couv dans Citizen K International, Hiver 12/13 et  sur LOUISVUITTON.COM

Porte-Hotel-Soubise-Paris-figure-2112 . Voir des portes de style Louis XIV, XV … dans le « Dictionnaire pratique de Menuiserie-Ebénisterie-Charpente » (1900) édité par J. Justin Storck, graveur de son état, devenu éditeur pour faire partager son savoir en s’entourant de cinq spécialistes pour concevoir et éditer cet ouvrage étonnant, avec notamment des croquis de portes irrésistibles sur

http://justinstorck.free.fr/l/louis-xiv-style.php   http://justinstorck.free.fr/l/louis-xv-style.php

.   Photos à retrouver dans l'album Symboles 2

Commenter cet article